PDA

Voir la version complète : Tariq Ramadan conseiller de Tony Blair


morjane
24/02/2006, 15h18
Tariq Ramadan installé dans le quartier cossu de Ealing enseigne depuis 2005 à Oxford. Il a aussi été nommé par le Parti travailliste de Tony Blair conseiller sur les questions du radicalisme religieux chez les jeunes musulmans et sur le terrorisme. Le Foreign Office, Scotland Yard et les forces armées le consultent régulièrement.

====

Le rendez-vous a été fixé dès huit heures du matin par Yasmina, sa secrétaire - elle est installée en France -, au café Starbuck d'Ealing Broadway. A Londres, Tariq Ramadan, que l'on a dit proche des altermondialistes, tiendrait donc salon dans cet étendard de la globalisation honnie ! Autre surprise, celui qui est dépeint par ses ennemis comme l'apôtre des banlieues en feu n'habite pas Finsbury Park ou Stockwell, ghettos d'ancrage des islamistes de tout poil, mais Ealing, havre de paix cossu pour les bobos. Et quand il arrive enfin au rendez-vous avec quarante minutes de retard, il est seul. Sans gardes du corps ni attachée de presse de maison d'édition ou de l'université d'Oxford où il enseigne depuis août 2005.

"Londres est une vraie ville multiculturelle où les gens de toutes les origines se mélangent... J'ai décidé de m'installer ici de manière permanente avec ma famille", assène-t-il d'entrée de jeu. Tariq Ramadan est vêtu d'un simple costume brun vaguement chiffonné, mais malgré tout élégant, et d'une chemise d'une blancheur immaculée. Le visiting professor au Saint Antony's College n'a pas encore attrapé le look intello d'Oxford avec veste de tweed et pantalon de velours traditionnels.

Dans ce temple de l'érudition, le professeur anime une à deux fois par semaine deux séminaires consacrés respectivement à la réforme des fondements du droit et de la jurisprudence musulmane et à l'islam européen. Tariq Ramadan est également chercheur à la Lokahi Foundation, une association de dialogue intercommunautaire qui lui offre un bureau au centre de Londres. Il y a aussi le déluge d'invitations pour donner des conférences et les médias très demandeurs pour interviewer cet universitaire de 43 ans à l'anglais précis.

Le gouvernement travailliste l'a nommé au poste de conseiller sur les questions du radicalisme religieux chez les jeunes musulmans et sur le terrorisme. Le Foreign Office, Scotland Yard et les forces armées le consultent régulièrement. Sans oublier, insiste notre interlocuteur, les nombreuses visites sur le terrain, dans les cités.

Les yeux malicieux clignent de manière rapide, alors que les cernes indiquent un emploi du temps plus que chargé. L'intellectuel se lève, ces jours-ci, aux aurores pour mettre la dernière main à son prochain livre commandé par Oxford University Press et Penguin. Par ces temps de polémique provoquée par les caricatures, le sujet est à lui seul tout un programme : la dimension spirituelle de Mahomet. Un autre ouvrage est déjà prévu pour l'automne.

Laissant percer une touche d'autosatisfaction, Tariq Ramadan cite d'un seul trait les grands de ce monde avec qui il devise désormais. A l'évidence, le nouveau résident d'Ealing n'a pas encore été gagné par l'humour anglais, moqueur envers soi-même. La patine british demande du temps... Il élude les questions trop personnelles, notamment sur sa famille. La barbe sagement taillée, le regard bienveillant, le sourire charmeur, il jouerait à merveille le gendre idéal dans un feuilleton télévisé multiculturel du genre Eastenders. Le personnage, pourtant, fut moins doux qu'il n'y paraît.

Les fâcheux vous rappellent son double discours, dans ses livres comme dans ses cassettes, sa proposition de moratoire sur la lapidation des femmes - sans la condamner -, ses déclarations sur les attentats kamikazes et surtout ses provocations contre "les intellectuels juifs" lors de l'affaire du voile. On peut mentionner le livre brûlot Frère Tariq, de Caroline Fourest (ed. Grasset), pour qui le petit-fils du fondateur égyptien des Frères musulmans est en fait "l'un des émissaires les plus dangereux, assurément le plus efficace" de la confrérie.

Lors d'une conférence, le 16 janvier à Londres, donnée à l'association humaniste Fabian Society, n'avait-il pas déclaré publiquement que "la laïcité française est antimusulmane" ? L'orateur avait ensuite démenti ses propos en aparté en affirmant que c'était toujours pareil avec les journalistes français, qu'ils croyaient entendre des choses et écrivaient le contraire de ce qu'il disait. "Ce n'est pas que le modèle français soit mieux ou moins bien. Il a ses avantages et ses inconvénients. Ce qui est important, c'est l'écart entre le discours et les pratiques. En Grande-Bretagne, il y a d'un côté le discours sur le multiculturalisme et de l'autre la pratique de la ségrégation et des rapports de classes", insiste aujourd'hui le prédicateur à l'allure assagie.

L'homme à la réputation sulfureuse en Suisse, en France et en Belgique, persona non grata en 2004 aux Etats-Unis, est-il venu se refaire une virginité dans le Londonistan comme représentant d'un islam ouvert et tolérant ?

Le professeur Timothy Garton Ash, directeur du centre d'études européennes de Saint Antony's, insoupçonnable de connivence avec les islamistes, n'ignore rien de ses prises de position passées : "Quels que soient les problèmes que l'on peut avoir avec ses positions théologiques sur des sujets particuliers - et il y a de vrais problèmes -, Tariq Ramadan s'est foncièrement engagé sur deux points fondamentaux : le dialogue pacifique et la participation d'un islam européen à un avenir commun de l'Europe." Eugene Rogan, professeur d'histoire contemporaine du Proche-Orient à Oxford, préfère insister sur "la philosophie de Saint Antony's consistant à promouvoir la liberté d'exprimer les différents points de vue dans le cadre de critères académiques acceptés".

Confronté à ses détracteurs, Tariq Ramadan aime rappeler qu'après les attentats du 7 juillet 2005 à Londres, le Sun, qui tire à plus de 3 millions d'exemplaires, l'avait dénoncé à sa "une" comme un suppôt du terrorisme : "Interdit aux Etats-Unis, bienvenu au Royaume-Uni".

Aujourd'hui, le même tabloïd populaire le considère comme la voix de la raison. Alors, Dr. Jekyll et M. Hyde, personnage à deux têtes qu'il ne montre jamais simultanément ?

Nos amis britanniques ne sont pas gênés car, pour eux, le double langage et la litote font partie du savoir-vivre collectif. A moins qu'au contact des universitaires policés d'Oxford, Tariq Ramadan, sans souci d'argent, recherchant et appréciant l'éclat de la gloire médiatique, soit devenu un tenant du juste milieu. Le rebelle genevois d'hier est moins dur, moins provocateur, plus consensuel. Il s'est en quelque sorte notabilisé. Tant mieux ou tant pis ? Là est la question.

Par Le Monde

pico
24/02/2006, 15h32
En voilà un article partiale d'un journaliste partiale!
On dirait que certains journalistes français n'ont pas digéré cette reconnaisance venu d'outre manche, eux qui l'ont lynché médiatiquement!

Malik94
24/02/2006, 20h24
Pour moi Tariq Ramadham n'est certainement pas un musulman ouvert comme il essai d'en avoir l'air. Ce gars ne connait rien à la culture orientale et est bien plus dangereux que bon. Il n'est pas notre porte-parole!!

Karben
24/02/2006, 20h30
je suis d'accord avec malik,

ce type parle au nom de tous les musulman (il manie les "tous les musulmans vous diront que" "aucun musulman n'accepterait que")

de quel droit?

moi je ne me reconnais pas dans ce type,

il est hyper dangereux en plus car il manie bien le "verbe", est toujours posé, sait choquer tout en restant "soft".
je pense que c'est un manipulateur en puissance et qu'en opus il s'attire la sympathie d'un grand nombres de nos compatriotes musulmans émigrés de par ces positions et ses attaques.

cela dit son islam n'est pas aussi tolérant qu'il le dit, et même chez nous en algérie on est plus tolérant que ça....

je le compare souvent à sarko..... c'est son pendant musulman...
toujours "border line", voir "out of borders"....

algerois16
24/02/2006, 20h52
tous les musulmans vous diront qu'on fait cinq prières par jour et" "aucun musulman n'accepterait qu'on enlève une prière pour des considérations "économiques" ou que sais-je !"

Et alors kherben ? ai-je raison là ?

pico
24/02/2006, 20h54
Karben et Malik,

Je ne suis pas d'accord avec vous!
Dites moi en quoi est-il "hyper dangereux", du moins en quoi il est plus dangereux que d'autres?
Et puis en quoi il n'est pas ouvert? C'est quoi un musulman ouvert déjà? Qu'est ce qui manque à Tariq Ramadan pour qu'il devienne ouvert?
Elle se situe ou son intolérance?
Souvent ses detracteurs l'accusent de tous les nom sans aporter la moindre preuve...

Karben
24/02/2006, 21h10
algérois, tu sais très bien que ce n'est pas ce genre deprise de position que je parle,

on ne parle pas des fondements,

quand il y a avais l'affaire du voile, il a par exemple pris des positions super dures vis à vis de ça,

je ne suis ni pour ni contre, mais en tout cas ej n'avais pas la même vision que lui et je pense que nous étions très très nombreux à ne pas penser comme lui.

et il dit nous musulmans "nous n'aceptons pas q'une loi vienne nous dire ce qu'on doit faire ou pas...."

je suis désolé mais s'il veut la charia avec ses lois à lui, qu'il aille en iran...


après il y a eu de l'insertion des jeunes, à la radio, il dit: "nous musulmans nous pensons que notre insertion doit se faire en affirmant nos valeurs religieuses, donnez nous les moyens de construire de mosquées dignes de ce nom et nous éduquerons nos jeunes à s'insérer dans la société"

je suis désolé, mais moi je n'ai pas eu besoin de lui pour m'insérer....
et je pense que beaucoup d'autres non plus et je ne pense surtout que la religion va régler le p de l'immigratione france , qui n'est d'ailleurs pas le fait des musulmans uniquement.....

icqdz18
24/02/2006, 21h28
il faut pas le juger comme ca
je peux vous dire pour avoir discuter avec lui de vive voie que c'est un homme simple, vraiment sincere et qu'il recherche le bien pour ca communaute.
je pense qu'a force de le critiquer les francais ont un peu marqué les esprit mais
c'est homme correct.

pico
24/02/2006, 21h33
Karben
Moi non plus je n'etais ni pour ni contre dans l'affaire du voile, mais c'est pas parce que Ramadan a soutenu les jeunes filles voilés que je le considererais comme "hyeper dangereux"!

Franchement considerer Ramadan comme hyper dangereux c'est considerer la majorité des musulmans comme hyeper dangereux!
Personnellement je ne connais pas beaucoup de musulmans qui avaient prie position contre le port du voile! A part quelques musulmans de service (au service de sarko en particulier) l'extreme majorité avait dennoncé cette la fameuse loi!

Tariq Ramadan a trop souffert du dénigrément...

Karben
24/02/2006, 21h35
bon ,
perso je reste sur ma position,

je ne l'aime pas et le trouve toujours aussi dangereux....

mais bon je comprends vos positions.

Cela dit, un truc:
s'il voulait le bien de notre communauté, il serait resté ici pour se battre....et n'aurait pas cherché à aller se médiatiser ailleurs...

au lieu de quoi, une fois les critiques trop dures et ses positions trop difficiles à tenir, il est lamentablement parti...

tamerlan
25/02/2006, 13h05
il y'a ceux qui ont lu ramadan....il y'a ceux qui n'ont pas lu ramadan..et qui sont influencé par la grande campagne qui essaie de le faire taire tariq ramdan

ramadan est a lire certainement...on comprendra mieux pourquoi il veulent le faire taire: c'est l'exemple meme du musulman pratiquant tres bien integré dans la societé occidental....il denamite touytes leurs theses sur le couple soit disant inconcxiliable: islam occident!!.....puisque ce qu'il concoivent eux c'est ou bien :musulman pratiquant non integré aux idées archaiques..ou "musulman"avec une coupe de champagne a la main singeant certains clichés de la modernité....

lisez ramadan et non pas ce qu'on dit sur ramadan...c'est la moindre chose qu'on puisse faire pour porter un jugement

karimbarbu
25/02/2006, 13h08
pour moi Ramadan présente un islam equilibré ,
une fois qu'on a un porte parole qui a quelque chose dans la cervelle , j'aime bien ses discourts !

Accpluscan
25/02/2006, 16h17
Bonjour,
J'ai eu l'occasion de le voir a plusieurs reprises sur TV5 et j'ai trouve en lui qqun de tres cultive et plein de bon sens.
Des fois, je me dis qu'une personne de son calibre devrait consacrer plus de temps a son peuple en s'installant en Egypte ou les jeunes auront acces a son immense reservoir de savoir. Pourquoi ne va t-il pas s'etablir en Egypte? Au fait,il a essaye de s'etablir un peu partout (Etas-unis, Canada, Belgique..) mais jamais dans un pays musulman. Pourquoi donc?
Je ne peux repondre a cette question. Peut-etre que certains d'entre vous peuvent nous eclairer mieux. J'espere juste qu'il n'est pas du genre qui considere l'islam juste comme un fonds de commerce.
Bonne journee.

btp50
25/02/2006, 16h23
On paut parfaitement defendre les jeunes egyptiens, quand on est a l'etranger.

tamerlan
26/02/2006, 12h47
@Accpluscan
@maroc50
vous etes tombé dans le schema boosté par les medias: tariq ramadan est egyptien!!

non tariq ramadan est suisse!! un musulman europeen qui a fait toutes ses etudes en europe agrégé en phiolosophie et tres bien integré dans sa societé....et c'est pour ça qu'il derange...il se dit musulman europeen!!!

Cookies