PDA

Voir la version complète : Nouveau plan quinquennal 2010-2014 : La préférence sera accordée aux entreprises algé


kabyle oran
26/05/2010, 15h50
Karim Djoudi, ministre des Finances, a affirmé hier que le nouveau plan quinquennal économique et social du président de la République adopté en conseil des ministres a pour principal objectif de consolider le processus de modernisation de l’économie nationale, la mise à niveau des équipements publics et le développement de l’activité de projection, avec en point de mire «répondre aux besoins sociaux de la population».

Ce nouveau plan est scindé en deux volets, à savoir le parachèvement des grands projets déjà entamés, notamment dans les secteurs des rails, des routes et de l’eau, pour un montant de 9700 milliards de dinars et l’engagement de projets nouveaux pour un montant de 11534 milliards de dinars.
En marge de la séance plénière organisée au Conseil de la nation consacrée à l’étude du projet de loi sur la profession des experts comptables, des commissaires aux comptes et des comptables agréés, le ministre des Finances a indiqué que l’ensemble des secteurs sont concernés par la nouvelle feuille de route du chef de l’Etat déjà effective depuis une année.
Pour le cas de l’habitat, le ministre fera savoir que pas moins de 800.000 logements doivent être finalisés et ce en plus du programme de construction de 1,2 million inscrit au titre de ce plan quinquennal.
Ce qui engendre la nécessité de respecter un plan de charge de presque 2 millions de logements. Le premier argentier du pays est catégorique, ce processus va sans l’ombre d’un doute entraîner plus de croissance, plus d’emplois et plus de distribution de revenus. Cependant, explique-t-il, simultanément et conformément aux mesures de la loi de finances 2010, les éventuels projets seront confortés par la modification du décret des marchés publics.
Dans un souci de renforcer le rôle de l’entreprise algérienne dans la participation au développement en lui accordant « la préférence » et un avantage relatif, de façon à ce qu’elle puisse participer d’une manière plus significative au programme de développement et pouvoir demain se placer sur le marché national et international.
Concernant la réévaluation des coûts des projets, le ministre indique que le décret n°90 sera modifié en vue de mettre fin aux nouvelles contraintes de mise en place des projets.
Il incitera à la séparation des inscriptions en étude et les inscriptions en réalisation, en instaurant l’obligation pour les grands projets pour que leurs études de maturation soient préalablement validées par la Caisse nationale d’équipement et développement.
Cela permettra un meilleur suivi des projets et la réduction des « réévaluations ». En conclusion, Djoudi fera savoir que la loi de finances complémentaire de 2010 est en préparation.

Pihman
26/05/2010, 16h11
Dans un souci de renforcer le rôle de l’entreprise algérienne dans la participation au développement en lui accordant « la préférence »



ahhh si seulement il avait pensé à cela avant le lancement de l'autoroute est ouest

il aurait contribué a former des mastodontes algériennes dans les BTP

quit a etalet le projet sur une plus longue periode

Atlantic
26/05/2010, 16h19
quit a etalet le projet sur une plus longue periode

T inquiète pas c est déjà fait : il s'est étalé dans le temps et en budget (très largement)

Accpluscan
26/05/2010, 16h31
Nouveau plan quinquennal 2010-2014 : La préférence sera accordée aux entreprises algé
Retour au bibronage :)

shadok
26/05/2010, 16h35
C’est ce qu’on appelle mettre les charrues avant les bœufs. Où sont les entreprises de BTP capables de réaliser un travail de qualité ? C’est toujours les trabendistes et bricoleurs qui vont profiter. Il y a de quoi à boire et à manger.

bledard_for_ever
26/05/2010, 16h49
il n y a pas d entreprise de BTP capables de en algérie? :)

kabyle oran
26/05/2010, 17h29
Je vous trouve trop dur quand mm

Juris
26/05/2010, 17h34
Il y a beaucoup d'argent en Algérie pour celui qui veut en profiter. Ca coule à flot.

zerkani.mohamed
05/06/2010, 00h12
Il y a beaucoup d'argent en Algérie pour celui qui veut en profiter. Ca coule à flot.


cette fois,c'est une tarte en 3 étages,peut être que c'est la dernière occasion pour s'enrichir en Algerie! ,du cote secteur Bâtiments..les vautours sont en guète,sauf si...ministere des finances...inspection generale aupres de la presidence...cour des comptes...les controleurs financiers primaires et secondaires...les commissaires aux comptes...les comptables..et tout les organes de controle...et tous les bons citoyen..averti..se mettent en marche ensemble...pour dire non...aux pots de vin...non à la corruption....foutaise...quel pays....je vous demande pardon..z.mohamed:7::7::7:

hugochavez59
05/06/2010, 03h26
C’est ce qu’on appelle mettre les charrues avant les bœufs. Où sont les entreprises de BTP capables de réaliser un travail de qualité ? C’est toujours les trabendistes et bricoleurs qui vont profiter. Il y a de quoi à boire et à manger.


shadok, la planete gibi....cest loin

lalgerie, pour ceux qui la connaissent un tout petit peu, vraiment un minimum, cest ca :

Lakhdar Rakhroukh PDG du groupe Cosider à l’AFP : «On investira 150 millions d’Euros sur trois ans» http://www.transactiond************/images/M_images/pdf_button.png (http://www.transactiond************/index.php?view=article&catid=2%3Aactualite&id=1203%3Alakhdar-rakhroukh-pdg-du-groupe-cosider-a-lafp-lon-investira-150-millions-deuros-sur-trois-ansr&format=pdf&option=com_content) http://www.transactiond************/images/M_images/printButton.png (http://www.transactiond************/index.php?view=article&catid=2%3Aactualite&id=1203%3Alakhdar-rakhroukh-pdg-du-groupe-cosider-a-lafp-lon-investira-150-millions-deuros-sur-trois-ansr&tmpl=component&print=1&layout=default&page=&option=com_content) http://www.transactiond************/images/M_images/emailButton.png (http://www.transactiond************/index.php?option=com_mailto&tmpl=component&link=aHR0cDovL3d3dy50cmFuc2FjdGlvbmRhbGdlcmllLmNvb S9pbmRleC5waHA/b3B0aW9uPWNvbV9jb250ZW50JnZpZXc9YXJ0aWNsZSZpZD0xMj AzOmxha2hkYXItcmFraHJvdWtoLXBkZy1kdS1ncm91cGUtY29z aWRlci1hLWxhZnAtbG9uLWludmVzdGlyYS0xNTAtbWlsbGlvbn MtZGV1cm9zLXN1ci10cm9pcy1hbnNyJmNhdGlkPTI6YWN0dWFs aXRlJkl0ZW1pZD0xOA==) Le groupe Cosider devrait figurer parmi les futurs treize champions industriels que le gouvernement compte créer cette année dans le cadre de sa nouvelle politique, rappel-t-on.


Le groupe public Cosider spécialisé dans les travaux publics compte investir 150 millions d’euros sur trois ans en espérant profiter d’une nouvelle stratégie industrielle du gouvernement, qui entend favoriser les entreprises nationales dans le cadre de nouveaux grands travaux. C’est ce qu’a indiqué, hier, à l’AFP, Lakhdar Rakhroukh PDG du groupe Cosider. Le premier responsable de Cosider a déclaré : «Cosider compte investir 15 milliards de dinars soit l’équivalent de150 millions d’euros durant les trois prochaines années grâce à ses moyens propres et aux crédits bancaires, pour doubler son chiffre d’affaires de 500 millions d’euros en 2008 à un milliard d’euros en 2012». Le groupe Cosider devrait figurer parmi les futurs treize champions industriels que le gouvernement compte créer cette année dans le cadre de sa nouvelle politique, rappel-t-on. Cette politique reposerait dans divers secteurs sur ces “champions industriels”, financièrement sains et dont les activités favoriseraient la création de petites et moyennes entreprises sources d’emplois. Il y a lieu de rappeler que le Premier ministre Ahmed Ouyahia a décidé d’appliquer strictement une marge de préférence d’un taux maximum de 15% accordé aux produits et services d’origines algérienne dans tous les marchés publics afin de réduire la facture des importations de biens et services qui a augmenté de 300% depuis 2002 pour dépasser les 35 milliards de dollars en 2008. L’Algérie a lancé en 2005 un programme quinquennal de 150 milliards de dollars destiné notamment au développement et à la modernisation des infrastructures et à réduire la crise du logement. Et le Premier ministre a annoncé fin 2007 qu’un autre plan d’investissements publics de 100 à 150 milliards de dollars devrait être lancé fin 2009.





Les entreprises algériennes auront la tâche de réaliser l’autoroute des Hauts-Plateaux, un acquis pour ces entreprises qui ont gagné en savoir-faire grâce au méga projet de l’autoroute Est-Ouest où elles sont engagées aux côtés de grandes entreprises étrangères.

C’est peut-être le début de l’application de la préférence nationale que le gouvernement a décidé de mettre en oeuvre dans la réalisation des grands projets. Selon Hocine Necib, directeur des routes au ministère des Travaux publics « l’autoroute des Hauts Plateaux sera réalisée à 100 % par des entreprises algériennes « .

Le choix porté sur les entreprises algériennes est dicté par des raisons techniques comme le relief de la région des Hauts- Plateaux qui est » moins compliqué que celui de l’autoroute Est-Ouest « , a-t-il affirmé sur les ondes de la radio chaîne III.

D’où son optimisme quant aux capacités des entreprises nationales à mener à bien ce grand projet qui est au stade des « études préliminaires « .

Autre projet confié à une société nationale, la » gestion des aires de service le long de l’autoroute Est-Ouest « . Le contrat a été décroché par Naftal qui réalisera le projet dans le cadre de la » sousconcession « .

Le projet sera sous forme d’un » petit village disposant de toutes les commodités nécessaires comme la restauration, l’hôtellerie et, bien sûr, la vente de carburant « .

Interrogé sur le taux d’avancement des travaux de l’autoroute Est-Ouest, Hocine Necib a avancé des chiffres qui montrent que le méga projet est en bonne voie d’achèvement.

» Nous ne sommes pas loin du taux de 90% du taux d’avancement des travaux « , a-t-il souligné. Hocien Necib, a rappelé au passage que le délai de livraison est fixé au » premier semestre 2011 « .

Et même si la cadence des travaux est très soutenue, le même responsable ne manque pas de relever certaines difficultés ayant induit des » retards » dans certaines régions. Il s’agit surtout de la » partie Est, au-delà de Constantine « , a-t-il précisé.

Ces retards sont liés à l’état du relief » très difficile caractérisé par des sols instables ». Il citera ainsi l’exemple de la région d’El Tarf connue pour climat humide qui « rend la tâche des entreprises délicate « .

Mais ces difficultés ne seront pas un frein à la livraison du tronçon reliant Constantine à la frontière Ouest prévue pour « septembre 2010 « , a-t-il indiqué.

Concernant la région Centre, Hocine Necib, a affirmé également que le projet de la deuxième rocade d’Alger entre Zeralda et Boudouaou qui a nécessité une enveloppe de » 50 milliards de dinars « , enregistre un » retard dans les travaux « .

Toutefois, une partie du projet entre Meftah et Khemis el Khechna, sera livrée dans » moins d’un mois « .

Enfin, le directeur des routes au ministère des Travaux publics a souligné que le nouveau règlement parasismique entrera en vigueur à partir du » 4 avril 2010 « .

Ce nouveau texte, précise-t-il, permettra « d’unifier tous les textes liés aux normes parasismiques et de les adapter au contexte algérien « .

Le Maghreb dz

shadok
05/06/2010, 09h48
Mon ami hugochavez59

Je connais très bien mon pays l’Algérie. Se mentir à soi même ne va pas lui rendre service.

Je parle d’entreprises et groupes de BTP privés. J’ai vu le travail de bitumage bâclé réalisé par le groupe ETHRB de Mr Haddad sur l’autoroute Est-Ouest. Il est rare de trouver une entreprise algérienne de BTP capable de réaliser des édifices modernes dans les règles de l'art. Tous les nouveaux projets sont confiés à des étrangers.

Concernant la mise à niveau du groupe Cosider, il lui faut plus que de l’argent. Un partenariat avec un grand groupe de BTP étranger et un changement dans les méthodes de management. Pour rappel le groupe Cosider a été créé en 1979 sous forme d’entreprise mixte entre l’ex S.N.S et le groupe Danois Christiani et Nielsen avant d’être étatisé à 100%. Si on avait gardé ce partenariat nous aurons eu aujourd’hui un très grand groupe de BTP algérien et pourquoi pas international.

On verra ce que donnera cette nème restructuration du groupe Cosider.

clauvis
05/06/2010, 16h04
Mon ami hugochavez59

Je connais très bien mon pays l’Algérie. Se mentir à soi même ne va pas lui rendre service.

Je parle d’entreprises de BTP privées. J’ai vu le travail de bitumage bâclé réalisé par le groupe ETHRB de Mr Haddad sur l’autoroute Est-Ouest. Il est rare de trouver une entreprise algérienne de BTP capable de réaliser des édifices modernes. Tous les nouveaux projets sont confiés à des étrangers.

Concernant la mise à niveau du groupe Cosider, il lui faut plus que de l’argent. Un partenariat avec un grand groupe de BTP étranger et un changement dans les méthodes de management. Pour rappel le groupe Cosider a été créé en 1979 sous forme d’entreprise mixte entre l’ex S.N.S et le groupe Danois Christiani et Nielsen avant d’être étatisé à 100%. Si on avait gardé ce partenariat nous aurons eu aujourd’hui un très grand groupe de BTP algérien et pourquoi pas international. Idem pour l'ex D.N.C aujourd'hui dissoute.

On verra ce que donnera cette nème restructuration du groupe Cosider.


il y a aussi le groupe Haddad,spécialiste en btp

shadok
05/06/2010, 16h21
Je ne crois pas trop au groupe ETRHB Haddad. Un groupe qui veut être dans le BTP, les médias, football (JSK) ...

Ali Haddad bénéficie du soutien des sphères de décision comme Cevital. Il a été parmi les plus importants sponsors de la campagne électorale de Bouteflika.

hugochavez59
07/06/2010, 18h39
CEVITAL = pouvoir

ERTHB = pouvoir...:rolleyes:

decidemment !!!

le plan 2010-2014 sera reservé aux entrperises nationales en priorité, et elles batiront la voie expresse des hauts plateaux avec des moyens nationaux

le defi est largement a leur portee

Cookies