PDA

Voir la version complète : La fin de la dignité des hommes


Zacmako
01/06/2010, 08h38
La fin de la dignité des hommes



Les réactions européennes à l'attaque meurtrière de la marine militaire israélienne contre la «flottille internationale humanitaire» ressemblent, à si méprendre, à celles qui se sont manifestées durant les bombardements criminels contre Ghaza à l'hiver 2008-09.

Les condamnations pleuvent de partout : Commission européenne, Parlement européen, groupes politiques du PE, associations civiles, etc. Et après ? Il est douloureux d'arriver à un tel degré de scepticisme et de découragement malgré les déclarations officielles des premiers responsables européens.
Plus de 1.500 morts, civils, enfants, femmes, vieillards sous les bombes au phosphore et au napalm en cet hiver 2008-09, des dizaines de millions de manifestants à travers le monde dénonçant la barbarie de l'Etat hébreu ; des centaines de communiqués officiels d'Etats et d'organisations internationales et puis… rien ! Pire, Israël décroche un accord de préférence commerciale avec l'UE. Israël est promu, après tant de crimes, membre de l'OCDE ! Alors, que pèsera dans l'immense complot sioniste contre le peuple palestinien une flottille de plus, quelques morts de plus ?
Israël, avec sa politique raciste et belliqueuse a inventé le désespoir chez le reste de l'humanité. Désespérer de la paix, de la justice, du droit, de l'humanité des hommes, voilà ce que construit dans l'esprit des hommes d'aujourd'hui le régime politique de l'Etat hébreu. Seuls, le pouvoir de la force, du mensonge, du déni de l'histoire et le crime comptent pour que survive non pas l'Etat d'Israël offert généreusement par le mandat britannique sous couvert de l'ONU en 1945, mais le projet sioniste dévié de sa trajectoire depuis 1948. Attendre des dirigeants politiques de la communauté occidentale des sanctions ou des jugements à la mesure de ce nouveau crime d'Israël, c'est faire montre de grande naïveté.
L'Occident demandera, au mieux, une enquête et déléguera au plus une mission d'information et d'enquête. Comme pour la dernière agression barbare contre Ghaza. Puis, plus rien. Jusqu'aux pays arabes, notamment ceux voisins directs d'Israël, ils condamneront, ils crieront leur douleur et finiront par se murer dans une attitude de vaincus et de soumis, sans qu'ils aient livré bataille.
Ou en se protégeant des cris et pleurs des Palestiniens de Ghaza derrière d'autres murs, pas seulement en béton, mais en acier et béton ! L'isolation est garantie et les cris de douleur de tout un peuple martyrisé ne leur parviendront point. Comment ne pas verser dans le désespoir devant tant de froideur et de lâcheté ? Et pourquoi l'Etat hébreu expansionniste et raciste arrêterait-il son projet d'occuper toute la Palestine, si à chaque massacre qu'il commet, à chaque viol et vol de terre qu'il opère, il ne rencontre que gémissements chez les frères arabes et cris d'indignation de l'Occident même pas sincères ? Que reste-t-il aux Palestiniens pour être libres sur leur terre ? La résistance ! Pas avec les mains liées et l'embargo imposé par Israël et l'aide de voisins… arabes.
Quotidien d'Oran

Cookies