PDA

Voir la version complète : Flotte d'humanitaire pour Gaza escortée par la marine turque.


Page : [1] 2

hben
01/06/2010, 21h40
L'info reste à confirmer... Mais si ça vient à se réaliser, tout comme le blocus est un acte de guerre, forcer un blocus ne l'est pas moins!

Turkish navy will escort vessels heading towards Gaza

New Delhi: Turkey has threatened Israel with unprecedented action after Israeli forces attacked an aid vessel, killing 10 peace activists headed to Gaza.
Israel said 10 people died while those on the ship said at least 15 were killed.

A shocked world has responded with outrage. Turkey recalled its ambassador to Israel and warned of unprecedented and incalculable reprisals.
Two Turkish activists were reported to be among those killed in the flotilla. Ankara warned that further supply vessels will be sent to Gaza, escorted by the Turkish Navy, a development with unpredictable consequences.
Israel has sounded an alert throughout the country fearing rocket attacks by Hezbollah in Lebanon.
The Arab League has called an urgent meeting on Tuesday to decide on a common response. Egypt is under pressure to end the blockade of Gaza while Greece has cancelled a military exercise with Isreal.
The world is waiting for the response from Washington, how will President Obama react to the provocation from America's closest ally.


ibnlive.in.com

beeloo
01/06/2010, 22h07
Si cela s'avère, c'est tout ce dont avait besoin Israel.
La Turquie payera son intervention en faveur du nucléaire Iranien,on comprend mieux la présence du Brésil durant ces échanges,rassurer les Turcs.
Quel génie!
Yakhi hala.Pauvres de nous:cry:

absent
01/06/2010, 22h13
Je vais demander la nationalité Turque !

Sioux foughali
01/06/2010, 22h15
video Erdogan au parlement

http://fr.euronews.net/2010/06/01/israel-le-j-accuse-de-recep-tayyip-erdogan/

Le Premier ministre turc n’a pas de mot assez durs pour condamner Israël et demander des comptes.
Au Parlement à Ankara, il qualifie de “massacre sanglant”, d’“opération inhumaine” l’intervention militaire israélienne contre une flotille d’aide humanitaire à destination de Gaza. “Il n’y a plus moyen dit-il de fermer les yeux sur les injustices commises par Israël (…) Je suis vraiment triste de dire que tout ce qu’on a vécu hier est une tâche noire pour la civilisation et pour la culture commune de l’humanité. C’est une honte pour l’histoire de l’humanité. Le fait de massacrer les innocents et les traiter comme des terroristes est une lâcheté.(…) Personne ne devrait songer à se mesurer et à mettre à l‘épreuve la patience de la Turquie. Si l’amitie de la Turquie est précieuse, le fait qu’elle soit l’ennemie d’un pays est très dangereux aussi. Un Etat qui attire la haine du monde, ne peut pas assurer la sécurite de son peuple.”

Une enquête indépendante menée par la communauté internationale, la levée du blocus contre Gaza, voilà ce que réclament entre autres ces manifestants turcs devant la résidence de l’ambassadeur d’Israël à Ankara. Les critiques se font de plus en plus vives à l‘égard de l’Etat hébreu.

Copyright © 2010 euronews

Sioux foughali
01/06/2010, 22h19
Déclaration du grand rabbin de la communauté juive de Turquie
" Nous partageons la réaction provoquée dans notre pays par une telle intervention à la ( contre la ) démarche "


L'attaque perpétrée par Israël contre la flottille a également attristé le grand rabbin de la communauté juive en Turquie.

" Nous partageons la réaction provoquée dans notre pays par une telle intervention à la ( contre la ) la démarche " note la déclaration faite par le grand rabbin.

" Le fait qu'il y ait eu des victimes et des blessés suite à l'intervention, a profondément haussé notre tristesse " a-t-il été dit.



source TRT french

citoyen
01/06/2010, 22h31
>>>Flotte d'humanitaire pour Gaza escortée par la marine turque.

C'est une excellente idée à condition que les autres flottes à commencer par celle de notre pays, participent à la protection des civils.

Ils ne vont pas tout de même dicter au monde entier leur loi !

AMIN
01/06/2010, 22h36
Personne ne devrait songer à se mesurer et à mettre à l‘épreuve la patience de la Turquie. Si l’amitie de la Turquie est précieuse, le fait qu’elle soit l’ennemie d’un pays est très dangereux aussi. Un Etat qui attire la haine du monde, ne peut pas assurer la sécurite de son peuple.

Eh ben il y va pas de main-morte......:eek:

Cell
01/06/2010, 22h43
Personne ne devrait songer à se mesurer et à mettre à l‘épreuve la patience de la Turquie. Si l’amitie de la Turquie est précieuse, le fait qu’elle soit l’ennemie d’un pays est très dangereux aussi. Un Etat qui attire la haine du monde, ne peut pas assurer la sécurite de son peuple.


woooooawwww , c'est ce que l'on appelle 'LA LEGITIMITE DES URNES' , un seul président ou monarque arabe fait une déclaration pareille , et le lendemain matin , c'est le coup d'état.

par contre ce qui m'inquiéte dans le cas précis de la turquie , c'est qu'aucun responsable militaire n'a commenté l'attaque israélienne .......

mahjoub
01/06/2010, 22h47
Pourquoi vous prenez toujours la chose de point de vue sentimentale.
La Turkie est en train de jouer un role qui va le peremttre de trouver sa place naturel au moyen orient. Elle a tourné le dos à l'Europe et essaye de s'ancrer dans sa place naturelle et qu'elle trouve c'est le moment de la prendre.
Donc Israel est en danger car les turcs savent faire la guerre quand c'est necesaire pour elle et je dis pour elle. Hamas est maintenant le tremplin ideal.

Attendons demain.

Sioux foughali
01/06/2010, 22h47
Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a indiqué qu'à la suite de l'assaut contre la flottille d'aide humanitaire pour Gaza, Israël devait s'excuser de la communauté internationale, des familles des personnes mortes et blessées dans l'attaque.

Intervenant à la réunion extraordinaire du Conseil de sécurité de l'ONU, réunie sur demande de la Turquie, M. Davutoğlu a affirmé qu'une enquête internationale devait être ouverte à la suite de cette aptitude inacceptable d'Israël, que les navires devraient être relâchés dans l’immédiat pour faire parvenir les aides à Gaza et qu'Israël devait mettre fin au blocus appliqué à Gaza.

Notant que l'attaque d'Israël aux bateaux transportant de l'aide à Gaza était très décevant, M. Davutoğlu a indiqué qu'Israël avait commis un crime extrêmement sérieux, omettant toutes les valeurs établies depuis la création de l'ONU.

Le chef de la diplomatie turque a fait savoir que les forces de défense d'Israël avaient attaqué une force civile multinationale transportant de l'aide humanitaire à Gaza, que l'incident s'était produit à 72 milles marins du littoral, que les forces israéliennes avaient tué et blessé des civils et que ceci signifiait une sérieuse violation des droits de l'homme.

Notant que l'assaut d'Israël était du banditisme et de la piraterie, M. Davutoğlu a déclaré que l'incident était un homicide commis par l'Etat. M. Davutoğlu a relevé qu'aucun prétexte ne pouvait justifier ce drame et que l'incident ne pouvait avoir aucun prétexte et aucune légalité. "Un Etat suivant un tel chemin, a perdu sa légitimité au sein de la communauté internationale" a-t-il ajouté.

Soulignant que les bateaux transportaient près de 600 personnes de 32 nationalités, M. Davutoğlu a indiqué qu'Israël a attaqué les bateaux transportant de l'aide humanitaire pour les personnes en difficulté à Gaza, notamment les enfants, tout en niant le droit. M. Davutoğlu a témoigné que les aides comprenaient des terrains de jeux pour les enfants, des fournitures scolaires, de la poudre de lait et du matériel médical, ajoutant que les enfants à Gaza n'avaient ni de lieux pour héberger ni d'école ni d'avenir.

"La Turquie exige du Conseil de sécurité de l'ONU, la condamnation sévère d'Israël pour manifester la réaction, une enquête sur l'attaque et la pénalisation de tous les responsables" a relevé le chef de la diplomatie turque Ahmet Davutoğlu au sujet de l'assaut d'Israël contre les navires transportant de l'aide humanitaire à Gaza.

Soulignant que la force appliquée par Israël n'était pas seulement mal placée mais aussi disproportionnée, M. Davutoğlu a indiqué que les civils ne pouvaient pas faire l'objet d'une attaque selon les règles du droit international, et que le séjour en haute mer était un droit fondamental selon le droit international.

"Aucun navire ne peut être arrêté sans le consentement du capitaine ou du pays dont il porte le pavillon. Une mentalité percevant l'aide humanitaire comme un comportement hostile, reflète un cas dangereux. L'aptitude d'Israël ne peut pas être acceptée légitime" a ajouté M. Davutoğlu.

Rappelant que la Turquie était un pays apportant son aide aux juifs, M. Davutoğlu a annoncé que les personnes à bord des bateaux représentaient, comme le modèle de l'ONU, le judaïsme, l'islam et le christianisme, la conscience morale de la communauté internationale et que l'attaque en ce sens, était une attaque perpétrée contre l'ONU.

Le ministre des Affaires étrangères Ahmet Davutoğlu a fait savoir qu'ils suivraient le processus jusqu'au terme ajoutant que les passagers n'étaient pas armés. "Nous voulons une enquête indépendante" a noté M. Davutoğlu qui a réclamé la tradition en justice des responsables, tel que l'exige la responsabilité incombant à la communauté internationale.

http://www.youtube.com/v/dTJb87HNblE&hl=fr_FR&fs=1&

Sioux foughali
01/06/2010, 22h50
Pourquoi vous prenez toujours la chose de point de vue sentimentale.

qui ?


Il se passe quelque chose en Egypte .....mais surtout ..le Maroc et l'Arabie ont un rôle à jouer MAINTENANT

hugochavez59
01/06/2010, 22h50
par contre ce qui m'inquiéte dans le cas précis de la turquie , c'est qu'aucun responsable militaire n'a commenté l'attaque israélienne .......

effectivementl leur armee est noyautee depuis ataturk par des francs-macons qui se prennent pour des occidentaux

et on rien a secouer de la palestine, de lalgerie...

ils veulent faire le sale boulot pour lotan, et simaginent encore au temps de la guerre froide...

alors que la georgie proche retourne sous giron russe...
et que bruxelles ne veut pas 85 millions de turcs en plus sur le radeau de la meduse


mais erdogan tente un gros coup diplomatique, il devient un vrai homme detat

la bonne surprise de cette ignominie sioniste criminelle (pleonasme voulu et assumé)

Sioux foughali
01/06/2010, 22h58
effectivementl leur armee e...

c'etait vrai y a un an ou 2..mais ça a bougé un peu vu les nouveaux horizons economiques et d'influence qu'offre à la Turquie la nouvelle action diplomatique (geopolitique tri continentale)

Mais surtout .y a des turcs tués et. tous les partis ont condamné l'attaque de la flotille


et le leader du parti arrivé 3 ° quasi ex aquo avec le parti laîc .
.je veux parler du parti ( tres special) des nationalistes MHP (contre l'UE.).a declaré '' barbare '' l'attaque du bateau..alors attention y a des sympathisants MHP dans l'armée aussi

ça fait au minimum du 70 à 80 % de turcs tres remontés et ya de quoi ..y a mort d'humains

benam
01/06/2010, 23h07
Question : D'où la Turquie tient-elle sa puissance militaire ?
Réponse : Des USA et des autres pays de l'OTAN.

Question : Israël a-t-il atteint les objectifs visés à travers son attaque contre la flottille ?
Réponse : Question trop vague.

Alors question franchement orientée : Israël et ses soutiens inconditionnels (Sarkozy et consorts, AIPAC...) ne visaient-ils pas de creuser un fossé entre les USA et la Turquie pour couper les ailes de celle-ci ?

_

hugochavez59
01/06/2010, 23h12
le conflit est interieur a la turquie

entre les generaux, et le gouvernement


la turquie a tout a gagner a seloigner des occidentaux, et de continuer a saffirmer comme puissance regionale

plutot que de devenir le dernier de la classe de lUE (si jamais cela devait arriver un jour)

ayoub7
01/06/2010, 23h20
Les amis les amis, je comprends votre fougue, enthousiasme, desir d'en decoudre suite au crime commis par l'IDF. J'ai bien peur que meme dans le cas de la Turquie, seul pays "arabe" (par convenance) a avoir un ambassadeur en Israel, vous ne soyez en train de rever un peu trop. Il faut arreter avec cette emotivite excessive. Malheureusement, pour que la Palestine recouvre ses droits, ce n'est pas du cote militaire qu'il faut se tourner, meme avec un Iran nucleaire... Mais du cote des medias, de la diplomatie, et des lobbys.

Prenez cette affaire, il a ete dit que les images de l'agression israelienne sur les bateaux ont fait un effet pire qu'une guerre pour l'etat hebreu, c'est on ne peut plus vrai...

Ce que les arabes doivent faire, c'est prendre des majorités dans les CNN, MSNBC, Le monde, Der Spiegel, et tout organe qui a ce pouvoir de faconner les opinions publics des pays qui comptent. Il faut aussi creer et financer des lobbys dans ces memes pays qui concurrenceront les lobbys juifs.

Hier, tout ce qui manquait pour qu'Israel soit dans une grosse mouise indélébile, c'est des projecteurs et des cameras qui emettent en Live. C'est tout. Si ces bateaux en etaient equipes, Netanyahu et sa clique seraient sur la route de la demission demain. Mais non, la is sont en train de peaufiner leur "argumentaire" pour sortir des histoires a dormir debout afin de justifier leur agression, que les medias repercuteront et dont les opinions publics s'en convaincront. Et ainsi de suite... Pendant que nous, on est en train de crier "sioniste" sur tout ce qui bouge, de sortir des slogans de plus en plus lourds, et des discours de plus en plus vides.

Tant que les arabes ne comprennent pas la veritable puissance de l'image, de la communication et du lobbyisme intelligent, ils continueront a se prendre des baffes...

DZone
01/06/2010, 23h22
Hair-curling demo in support of flotilla raid outside Turkish embassy in Tel Aviv

by Philip Weiss on June 1, 2010


Wow. What has Israel become? Remember all those people who trashed Max Blumenthal a year ago for his "Feeling the Hate" video from Jerusalem? Maybe Blumenthal was on to something. But the messenger got trashed. Now this video at liveleak.com has a bunch of Israelis celebrating the raid the other night.

http://www.liveleak.com/e/6a3_1275348204

Something else about this demo that scares me. I think you have a complete political spectrum in Israel/Palestine, but only half the spectrum is empowered. So the liberal left wing begins inside Israeli society, marginally, and then is represented broadly inside Palestinian society (though yes they have their madmen). But the Palestinians have so few rights. The sane are not allowed to mingle. So there's no complete discourse, and you get this kind of madness, which is really about Jewish supremacy.

Mondoweiss

hugochavez59
01/06/2010, 23h26
Hair-curling demo in support of flotilla raid outside Turkish embassy in Tel Aviv

parfait

connaissant lultranationalisme turc...il ne sont pas en train de se faire des amis ces sionistes decerebrés et totalement fanatisés

ce siecle sera encore que le dernier pour eux....

tenebre
01/06/2010, 23h31
vive la Turquie !

Sioux foughali
01/06/2010, 23h36
Mais du cote des medias, de la diplomatie, et des lobbys.

oui mais Arabie , Egypte ( sous perfusion americaine) et Maroc en tant qu'alliés des USA ne jouent pas le jeu


Déjà si ces 3 pays voulaient et que l'Arabie assure l'allocation de survie à l'Egypte à la place des USA........on pourrait envisager certaines choses sur les terrains que tu cites..

Mais ces Etats en assez bons termes avec les USa ne veulent ni agir, ni être alliés exigeants

A part le plan de paix proposé par les saoudiens et jeté à la poubelle par Israël

Focus
01/06/2010, 23h45
Pourquoi vous prenez toujours la chose de point de vue sentimentale.
La Turkie est en train de jouer un role qui va le peremttre de trouver sa place naturel au moyen orient. Elle a tourné le dos à l'Europe et essaye de s'ancrer dans sa place naturelle et qu'elle trouve c'est le moment de la prendre.
Donc Israel est en danger car les turcs savent faire la guerre quand c'est necesaire pour elle et je dis pour elle. Hamas est maintenant le tremplin ideal.

Attendons demain.

Exactement.
La Turquie d'aujourd'hui est le resultat de politiques pragmatiques. Les turcs bossaient selon une trame de fond precise qui visaient à reconquerir leur place perdue depuis l'ere ottomane, meme s'il fallait mettre leur fierté de coté.
La taille critique atteinte, ils peuvent se permettre de tapper du poing sur la table et etre menacant. Cette demarche n'a pas encore ete integrée chez les arabes, faut dire que la democratie est toujours au point mort.

hugochavez59
01/06/2010, 23h48
eh oui...iSSrael ne veut pas la paix

ce serait la guerre civile entre zerma laics et authentiques fanatiques (ythzak rabin)

leur theocratie raciste ne survit quen massacrant et deplacant continuellement les palestiniens....un seul jour de paix et leur violence atavique et ocongenitale se dechainerait entre-eux


SOMMET ARABE DE RIYADH
A la recherche du temps perdu
28 Mars 2007 - Page : 10
Lu 305 fois


Les dirigeants arabes seront de nouveau réunis aujourd’hui pour un sommet qui réexaminera l’offre de paix arabe.

Le 19e Sommet ordinaire de la Ligue des Etats arabes s’ouvre aujourd’hui en Arabie Saoudite, à Riyadh, où le roi Abdallah Ben Abdelaziz y accueillera ses hôtes venus du Machreq et du Maghreb. Ce sommet arabe intervient à un moment où les situations dans les pays arabes ne sont guère réjouissantes, bien au contraire, comme c’est le cas au Liban, en Irak ou dans les territoires palestiniens. Cela a contraint les dirigeants saoudiens à faire une tournée dans certains pays pour inciter leurs dirigeants à faire acte de présence dans une réunion arabe qui, tout compte fait, ne déroge guère à l’habitude de responsables arabes peu soucieux de sérieux et d’exactitude.

D’ailleurs, selon certaines sources, le Liban serait représenté par deux délégations, ce qui illustre le fait que la sagesse ou la raison n’est pas toujours là où on pouvait l’attendre Ce que confirme, encore une fois, l’absence ‘’tonitruante’’ du guide libyen, Maâmar El Gueddafi, au sommet de Riyadh, le dirigeant libyen faisant passer sa petite «guéguerre» avec le souverain saoudien, Abdallah Ben Abdelaziz, avant l’intérêt général des Arabes. L’autre curiosité de ce sommet est le fait que son thème central a été en quelque sorte imposé par les circonstances et de l’extérieur, n’ayant pas fait, au départ, l’objet d’une consultation interarabe, ni évoqué comme éventuel sujet de débat du sommet de Riyadh.

Il s’agit, certes, du retour au-devant de la scène politique moyen-orientale et internationale du plan de paix arabe -dû à une initiative de l’Arabie Saoudite- adopté par le Sommet de Beyrouth en 2002 et rejeté «globalement et dans le détail», à l’époque, par Israël. Mais voici qu’Israël, et parallèlement, les Etats-Unis, lui trouvent aujourd’hui quelques mérites jusqu’à le considérer comme «une base raisonnable de négociations», selon les propres termes d’une déclaration du Premier ministre israélien Ehud Olmert.

Certes, il n’est jamais trop tard de reconnaître ses torts et de revenir à la réalité des faits, mais est-ce aussi simple que semblent le penser Israéliens et Américains? Ainsi, si Israël trouve aujourd’hui quelques vertus au plan de paix arabe, il n’en réclame pas moins des Arabes quelque chose qui soit à sa mesure, rejetant, par ailleurs, l’article afférant au retour des réfugiés palestiniens, retour qui doit se faire dans le cadre de la résolution 194 du Conseil de sécurité.

Lors de la réunion, dimanche et lundi, de la commission préparatoire du sommet de Riyadh, les chefs de la diplomatie arabe ont adopté le plan de paix de 2002 sans lui apporter d’amendements, estimant que le texte se suffit à lui-même et n’a besoin ni de retrait ni d’ajout: «Le plan de paix arabe a été discuté en premier et il a été approuvé par les ministres, dans sa forme initiale et sans amendement», a indiqué un ministre s’exprimant sous couvert de l’anonymat. «Ce plan, ainsi que d’autres résolutions, sera présenté aux chefs d’Etat mercredi (aujourd’hui) pour qu’il soit adopté par le sommet», a-t-il ajouté. Ouvrant la réunion des ministres arabes des Affaires étrangères, le chef de la diplomatie saoudienne, le prince Saoud Al-Fayçal, a estimé que «les efforts arabes, et l’accord de La Mecque, augmentent les chances de parvenir à une position arabe solide de soutien à l’initiative arabe de paix».

Il semble cependant qu’il y ait confusion sur le sens à donner au terme de «paix». En effet, les Arabes l’entendent comme étant un retrait ‘’total’’ d’Israël des territoires arabes occupés en 1967, y compris le Golan syrien et Jérusalem-Est, ce qui doit donner lieu à l’érection de l’Etat palestinien indépendant. Cette lecture de la paix par les Arabes ne semble pas être celle faite par Israël et les Etats-Unis qui privilégient avant toute chose la sécurité de l’Etat hébreu, lorsque Israël conforte, par ailleurs, sa présence en Cisjordanie et accélère la judaïsation de Jérusalem-Est. La secrétaire d’Etat américaine, Condoleezza Rice, qui se trouve au Proche-Orient depuis le début de la semaine, a déclaré, à raison, samedi dernier à Assouan, en Egypte, que «le peuple palestinien a attendu assez longtemps pour avoir son propre Etat et le peuple israélien a attendu assez longtemps pour avoir le genre de sécurité qui émergera de l’établissement d’un voisin stable et démocratique auprès duquel il vivra en paix».

Mais ces déclarations qui ne s’accompagnent pas de propositions claires et hardies ne sont en bout de compte que du populisme à l’adresse de l’opinion arabe, car il est effectivement possible d’avoir la paix et la sécurité pour les deux communautés, palestinienne et juive, pour peu qu’Israël se conforme aux résolutions pertinentes de l’ONU et accepte l’offre de paix arabe qui se fonde sur le principe de l’échange de la paix contre la terre, principe universel et l’un des socles du droit international. Mais Israël, qui veut avoir la sécurité tout en gardant les terres, a fait -jusqu’à ce jour- obstacle à l’instauration d’une paix véritable dans la région, tant en refusant les offres arabes de paix, que du fait qu’Israël a également refusé, à maintes reprises, l’envoi, appuyé par les Palestiniens, d’une force d’interposition des Casques bleus des Nations unies, entre Israël et les territoires palestiniens, qui est le gage qu’Israël veut effectivement la paix.

Mais il n’en est rien, parce que Israël ne veut pas qu’il y ait de frontières officielles entre les deux entités, ce qui lui interdirait de faire ce qu’il veut dans les territoires palestiniens occupés, comme il s’y comporte présentement. Les Arabes ont fait les premiers pas qu’il fallait pour ouvrir les perspectives de paix, il appartient à Israël désormais, de faire la paix suivant, ne serait-ce que dans l’optique de montrer qu’il est prêt à se conformer au droit international pour contribuer à jeter les bases d’une paix véritable entre les deux peuples.
Karim MOHSEN

Sioux foughali
01/06/2010, 23h52
reconquerir leur place perdue depuis l'ere ottomane,

moi je vois les choses plus simplement........ils s'ouvrent et veulent investir à leurs frontieres., influer .........et dans toutes les directions.

C'est legitime

Ils font la même chose avec Fed de Russie, Azerbaïdjan et Armenie

emergence economique, diplomatique, geopolitique .

Ils sont aussi un pays musulman et le pays est un peu tri contental ..par extension via la mediterrannée ..quasi quadri continental

hugochavez59
01/06/2010, 23h56
et ils en ont marre de shumilier a quemander leur adhesion a lUE

ils en pris leur parti et agissent en consequence

leurs interets avant ceux de londres, de paris ou de tel aviv

cest normal, mais tres nbouveaux pour ce pays qui aura été si mal remercié pour son roile central durant la guerre froide, le bunker de leurope de louest...


le 21eme siecle peut commencer

Focus
02/06/2010, 00h17
moi je vois les choses plus simplement........ils s'ouvrent et veulent investir à leurs frontieres., influer .........et dans toutes les directions.

C'est legitime

Ils font la même chose avec Fed de Russie, Azerbaïdjan et Armenie

emergence economique, diplomatique, geopolitique .

Ils sont aussi un pays musulman et le pays est un peu tri contental ..par extension via la mediterrannée ..quasi quadri continental

Faut dire aussi que la Turquie est un carrefour assez important, puisque sa position strategique compte beaucoups notamment sur le plan gazier et petrolier, les gazoducs de tout le caucase transitent par elle, c'est ce qui explique pourquoi la Turquie à ete introduite au sein de l'Otan.

Le deuxieme point, c'est que l'armée à joué un grand role, en etablissant un equilibre politique et en garantissant les principe de la constitution.
Et vient biensur le volet economique qui a servit de tremplin à l'affirmation de la Turquie dans la region. La Turquie c'est quand meme un PIB multiplié par 11 en 15 ans.

ayoub7
02/06/2010, 01h03
oui mais Arabie , Egypte ( sous perfusion americaine) et Maroc en tant qu'alliés des USA ne jouent pas le jeu

Blablabla, voial exactement de quoi je parle, les arabes sont trop occupes a marquer des points bases sur le vent entre eux, a savoir qui peut incriminer l'autre plus. Allié US? C'et nous qui avons Halliburton, BRC, HoneyWell qui brassent des milliards de $ dans notre pays, milliards qui repartent financer Isreal?

Walah c'est risible, dis nous ce que l'Algerie qui bien entendu n'est pas sous "perfusion" a fait? Rigolons un peu...

Vous essayer de battre l'argument de Livnin au Maroc Livni au Maroc.. J'ai une photo de Bouteflika, president de l'algerie qui serre chalureusement la main d'un Ehud Barak. Want to see?

jawzia
02/06/2010, 01h09
C'est nous qui avons Halliburton, BRC, HoneyWell qui brassent des milliards de $ dans notre pays, milliards qui repartent financer Isreal?
Quelle indigence !!!

Non ce sont les billets qu'ils amassent en commerçant en libre-échange avec le Maroc. La prochaine fois on relèvera les numéros de billets pour vérifier l'origine des fonds destinés à Israel.

jawzia
02/06/2010, 01h12
Bouteflika, president de l'algerie qui serre chalureusement la main d'un Ehud Barak
Au MAroc et au lendemain des accords d'Oslo
Livnin au Maroc Livni au Maroc..
Au Maroc et au lendemain des massacres de Gaza

Sioux foughali
02/06/2010, 01h13
Ayoub ? tu divagues ?




Oui ou non La Monarchie du Maroc est pour tout un ensemble de raisons proche , a des facilités avec les Monarchies de la Peninsule arabique ?

Oui ou non , Le Maroc , L'Arabie et L'Egypte sont plus en mesure de plaider, de faire pression sur les USA que l'Algerie ou la Lybie ou la Syrie ?


Mon message anterieur complet

''Déjà si ces 3 pays voulaient et que l'Arabie assure l'allocation de survie à l'Egypte à la place des USA........on pourrait envisager certaines choses sur les terrains que tu cites''.. des medias, de la diplomatie, et des lobbys.


.

ould omar
02/06/2010, 01h22
Au MAroc et au lendemain des accords d'Oslo

Ouais....c'est vrai que, jusqu'à l'accord d'Oslo, les Israeliens militaient plutôt pour le "peace and love" en Palestine et bien évidemment avaient les mains propres !:D

Cookies