PDA

Voir la version complète : L'usine Renault Tanger sera à zéro carbone et zéro rejet liquide industriel


alino01
04/06/2010, 19h09
Rabat- L'usine Renault Tanger, qui commencera son activité début 2012, sera un site industriel à zéro carbone et zéro rejet liquide industriel, ont annoncé les promoteurs de ce projet lors d'une conférence de presse vendredi à Rabat.


Fruit d'un partenariat entre Renault et Veolia Environnement, ce site exemplaire en matière d'impact environnemental permettra de réduire les impacts sur l'environnement à des niveaux jamais atteints pour une usine de carrosserie montage. Ainsi, les émissions de CO2 seront réduites de 98 pc, soit environ 135.000 tonnes de CO2 évitées par an.
Le nouveau site, qui aura une capacité de production annuelle de 170.000 véhicules pour passer à terme à 400.000 véhicules/an, permettra d'éviter tout rejet d'eaux usées d'origine industrielle dans le milieu naturel et de réduire de 70 pc le prélèvement des ressources en eau pour les process industriels.
L'usine Renault Tanger, dont la production sera dédiée aux véhicules développés sur la plate-forme Logan, vise à réduire des consommations du site en énergie thermique de 35 pc, soit plus de 40 Gwh au pouvoir calorifique inférieur (PCI) annuel, par rapport à une usine équivalente en capacité de production.
D'un autre côté et grâce au développement des énergies renouvelables au Maroc, l'Office National de l'Electricité (ONE) assurera 100 pc des besoins en électricité du site en énergie éolienne et hydrique.
Intervenant à cette occasion, le leader de la région Euromed au Groupe Renault, M. Jacques Chauvet, a souligné que l'usine Renault Tanger sera un site propre de l'émission du carbone et des déchets liquides, ajoutant que l'environnement constitue une préoccupation pour Renault depuis des années.
Il a rappelé dans ce cadre que le Groupe Renault, avait lancé depuis 5 ans un plan de maîtrise de l'environnement en partenariat avec la Société marocaine de construction automobile (SOMACA) à Casablanca.
Le directeur des marchés industriels de Veolia Environnement , M. Stéphane Caine a, quant à lui, présenté un exposé sur les technologies conçues par son groupe pour recycler intégralement les effluents industriels et les différentes étapes de traitement permettant de transformer ces effluents en eau purifiée réutilisée ensuite pour la fabrication des véhicules.
Pour sa part, la ministre de l'Energie, des Mines, de l'Eau et de l'Environnement, Mme Amina Benkhadra, a indiqué que ce projet, qui contribuera à la dynamique économique locale, régionale et nationale, constituera un modèle pour d'autres installations industrielles eu égard à son impact limité sur l'environnement.
Il constitue, un projet pilote pour l'industrie nationale en mutation profonde pour assurer sa modernisation et sa compétitivité, a-t-elle ajouté.
De son coté, le ministre de l'Industrie, du Commerce et des Nouvelles technologies, M. Ahmed Reda Chami, a affirmé que ce projet, de ''zéro carbone et zéro rejet liquide industriel", est une première au monde dans le domaine de l'industrie automobile en particulier.
Ce projet qui permettra, ajoute M. Chami, de créer quelque 6.000 emplois directs et 30.000 emplois indirects, concilie entre le développement économique, la protection de l'environnement et le développement durable

eagle19
05/06/2010, 18h27
ca c'est un projet structurant!!

Je me rappel encore des interventions des voisins affirmant l'echec de celui-ci....

félicitations au maroc et 39ouba a nos freres algeriens.

Cookies