PDA

Voir la version complète : Moqtada Sadr appelle à l'unité contre les occupants américains


morjane
27/02/2006, 18h22
Alors que les affrontements sunites chites font rage, Moqtada Sadr a appelé, hier à Baghdad , à une manifestation unitaire unissant sunnites et chiites, musulmans, non musulmans pour réclamer le retrait des forces d’occupation américaines.

===

Moqtada Sadr, le chef charismatique chiite, dont le mouvement est accusé d’avoir participé aux récentes exactions anti-sunnites, a appelé hier à une manifestation à Baghdad unissant toutes les tendances pour réclamer le retrait des forces d’occupation américaines ; alors que l’Irak vit une recrudescence des attentats inter-religieux depuis le dynamitage de la mosquée d’or de Bassora, faisant craindre l’amorce d’un conflit entre les sunnites et les chiites majoritaires.

Un cas de figure qui a été évité jusque-là grâce à la sagesse des hautes autorités religieuses des deux camps. «J’appelle tous les Irakiens, sunnites et chiites, musulmans et non musulmans, à une manifestation unitaire à Baghdad pour réclamer le départ des forces d’occupation, même selon un calendrier», a clamé Sadr devant une foule de fidèles réunis devant le bureau du mouvement à Bassora. «Cette manifestation, pour l’Irak et le prophète de Dieu, vise dans le même temps à condamner les actions des takfiris et des baathistes, qui représentent le couteau avec lequel l’occupant frappe», a-t-il ajouté devant des partisans surchauffés. Se voulant unitaire dans une atmosphère des plus critiques, le chef chiite déclare que «sunnites et chiites doivent se soutenir et s’entraider car il n’y a aucune différence entre un sunnite et un chiite. Les Irakiens sont appelés à ne pas se diviser entre eux mais à s’unir face aux croisés».

Moqtada Sadr, réputé proche de Téhéran, est arrivé hier à Bassora, venant d’Iran, après une tournée au Moyen-Orient, qui l’avait conduit en Arabie saoudite, en Syrie, en Jordanie puis au Liban où il a écourté sa visite en raison des tensions communautaires qui se sont déclarées en Irak. Des heurts sanglants où le mouvement de Sadr a été accusé par les sunnites d’avoir été partie prenante. Samedi dernier, le mouvement a fait néanmoins la paix avec les chefs politiques et religieux de la communauté sunnite. Le mouvement, représenté par quatre de ses leaders, a conclu un genre de «pacte d’honneur» avec le Comité des oulémas musulmans, principale organisation religieuse sunnite, s’engageant à l’interdiction de toute attaque de lieu de culte, de faire couler le sang et la condamnation de tout acte pouvant mener à l’insurrection.

Sur le terrain, Baghdad semblait hier ville morte pour la troisième journée consécutive, suite à l’interdiction faite aux voitures de circuler, au moment où deux GI et un policier ont été tués dans des attaques à la bombe. Les deux soldats américains ont été tués dans l’ouest de Baghdad après l’explosion d’une bombe contre leur véhicule. Ce décès porte à au moins 2 291 le nombre de soldats américains morts en Irak depuis l’invasion du pays en mars 2003, selon le décompte du Pentagone. La présence de l’armée américaine, qui patrouille toujours dans Baghdad et ailleurs en essayant de rester discrète, pourrait jouer un rôle antinomique. Empêcher une extension du conflit interethnique tout en exacerbant les violences anti-occupation.

Par la Tribune

laigle
06/03/2006, 15h36
Moqtada Sadr n'a jamais été impliqué dans l'assassinat d'une autre composante de l 'Iraq.
Par contre,il a envoyé des volontaires combattre à Falloujah après qu'il ait recu également des volontaires d'autres régions à Nadjaf.
Ces derniers temps, il avait réduit l'activismle de certains de ses groupes (sans pour autant y mettre fin)ce qui se traudisait quand même par une actiond e grande ampleur par joiur en moyenne à Bassorah .
Il a laissé faire la "politique" , laissant le temps aux " élus" de se discréditer.
Ce qui est en passe d'etre copmplétement fait .
Et plus le discrédit sera grand,plus les groupes influencés par Moqtada Sadr vont prendre du poids, de l'assurance .
Ce qui risque de transfomrmer le sud de l Iraq pour les américains et briattanqiues ,en un endroit aussi dangereux que Falloujah ,Al Quaim,Ramadi ,Bagdad , El Kut ou encore Sammarra .

Cookies