PDA

Voir la version complète : Mondial : Puma surfe et… gagne sur la vague verte


DZone
08/06/2010, 14h20
par Hanafi Tessa

45.000 maillots aux couleurs de l'équipe nationale vendus en moins de deux mois. En surfant sur la vague verte, Puma fait, tout comme la FAF, de bonnes affaires. L'équipementier allemand, en cette première Coupe mondiale en Afrique, s'est fait l'habilleur du continent.

Le succès enregistré par les ventes de maillots de l'équipe nationale, tant ici en Algérie qu'en France, n'est pas près de s'estomper. Cela même si les prix de vente atteignent près de 5000 dinars en Algérie et de 70 euros en Europe. À en croire le représentant commercial de Djazair Trade & Retail Cie, M. Hassan Zerouati, distributeur attitré de Puma en Algérie, la demande en maillots de l'EN explose. Jugeons-en : en moins de deux mois, les ventes ont atteint 45 000 pièces dans les principaux points de vente. En France, on a même atteint une rupture de stock chez le distributeur, qui a écoulé près de 50 000 exemplaires parmi la communauté algérienne. Ni le prix, qui peut sembler excessif pour certains, ni les récentes défaites de l'EN, n'ont atténué l'engouement pour le maillot de l'EN, en particulier chez les jeunes. Un palmarès significatif : le produit est classé au deuxième rang mondial des ventes sponsorisées par Puma en 2010. Les objectifs affichés par l'entreprise allemande est de vendre 150 000 unités avant la Coupe du Monde.

Pour rappel, l''équipementier allemand, a signé un contrat (2010-2012) avec la Fédération algérienne de football (FAF) pour assurer la fourniture aux membres de l'équipe nationale (EN) de tous les équipements d'entraînement et de déplacement dont ils auront besoin. La FAF a encaissé pas moins de 300 000 euros en royalties sur les ventes du maillot de l'EN. Le contrat garantit en effet à la FAF 11% des bénéfices sur la vente des produits sponsorisés.

En misant sur le succès des sélections africaines – la marque est le sponsor officiel de 12 équipes africaines en 2010 – Puma a choisi une stratégie qui rapporte. Elle a réussi à accroître sa visibilité et à devenir un sérieux concurrent pour ses principaux rivaux, Adidas et Nike.

Jochen Zeitz, PDG de Puma, l'a déjà souligné en 2004, «nous utilisons le football africain et le mode de vie africain pour communiquer sur la marque Puma. C'est une plate-forme pour communiquer sur notre image». La compagnie compte d'ailleurs sur la diaspora africaine pour gonfler le chiffre des ventes.

Le spectre de la contrefaçon

En l'absence d'un encadrement et d'un contrôle sévère des activités informelles et parasitaires, il s'est développé en marge de ce marché, un phénomène d'importation de produits «clonés» qui dérange beaucoup Puma et son partenaire algérien.

Pour contrecarrer ce fléau, des représentants de Puma sont venus en Algérie et ont signé un contrat avec les Douanes algériennes afin que ces dernières s'impliquent vigoureusement dans l'éradication de ce trafic, nous a précisé M. Hassan Zerouati.

L'ampleur de cette contrebande a porté ombrage à la fois la FAF et la marque Puma, en plus d'occasionner des pertes financières importantes. Les articles qui ne sont aucunement produits par le fournisseur et affichent néanmoins les logos de Puma et de la FAF, sont importés, pour la plupart, de Chine, du Maroc et de Turquie.

Avant Nike et Adidas

En plus des maillots officiels avec lesquels chacune des équipes nationales – d'ailleurs conçus sur un même modèle - abordera au Mondial, l'équipementier officiel des 12 équipes africaines, fournira un 3ième jeu de maillot, «l'Africa Unity Kit», commun à ces sélections, afin de soutenir le combat pour la protection de la biodiversité.

Ce partenariat signé avec le Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) devrait sensibiliser les populations aux enjeux liés à l'environnement. Puma a trouvé ainsi la plate-forme idéale pour afficher ses couleurs et, peut-être, devancer Nike et Adidas sur ce terrain. Aux dernières nouvelles, la FAF a finalement donné son aval pour le choix de l'équipement officiel que devra porter la sélection de l'EN au Mondial 2010.

L'annonce faite par Mohamed Raouraoua, président de la FAF, lors de la conférence de presse tenue jeudi dernier au siège social de Puma à Herzogenaurach (Allemagne). M. Raouraoua était flanqué, à l'occasion, du directeur marketing de Puma, Stefano Caroti, du sélectionneur national, Rabah Saâdane et du capitaine de l'équipe nationale, Yazid Mansouri. Rappelons, par ailleurs, que Puma s'est engagé à habiller les sélections algériennes à hauteur de 700 000 euros. Les officiels de Puma ont également profité de cette occasion pour introduire l'équipe algérienne au programme de sensibilisation à la biodiversité en Afrique, «Play for life».

Le Quotidien d'Oran

Cookies