PDA

Voir la version complète : La Tunisie premier marché du tourisme algérien


Page : [1] 2

DZone
10/06/2010, 21h24
On sait qu’avec plus d’un million de visiteurs par an, l’Algérie est depuis plusieurs années le premier marché du tourisme tunisien. On sait aussi que près de la moitié (49,21%) des Algériens qui partent chaque année à l’étranger visitent la Tunisie, devant la France, qui n’en accueille «que» 21,53%. Ce que l’on sait moins, en revanche, c’est que la réciproque est aussi vraie.

La Tunisie est en effet le premier marché du tourisme algérien. Selon les statistiques du ministère algérien de l’Aménagement du Territoire et du Tourisme, les Tunisiens occupent désormais la 1ère position en nombre de touristes étrangers se rendant chaque année en Algérie.

L’Algérie a enregistré l’entrée de 1,9 million de touristes en 2009, en majorité des Algériens résidant à l’étranger. Soit une hausse de 8% par rapport à 2008. La hausse des entrées de touristes étrangers a enregistré une plus forte hausse (+18%).

Copyright © 2010 Kapitalis

jazouli
10/06/2010, 21h32
ils ont pas trop le choix...

Ruicosta
11/06/2010, 00h35
donc selon les chiffres il y a :
1000 000 d'algeriens qui partent pour la tunisie
430 000 qui partent pour la france
570 000 qui ont choisi une autre destination
ca veut dire qu'il y a 1 million d 'algeriens qui ont le choix de partir pour une destination autre que la tunisie .

samarkand777
11/06/2010, 10h20
mais combien de tunisiens en algerie ? 100 000 ?

mehdoche
11/06/2010, 10h55
Je ne suis pas surpris... le nombre de tunisien que je connais et qui ont déjà été en Algérie pour les vacances est plus important que ce que je croyais au départ. Et ce chiffre va augmenter.

riad020
11/06/2010, 11h45
Dont une grande proportion est constitué de petit trabediste , de petits commerçants et de quetteur pour un carburant presque gratuit.

shiba
11/06/2010, 12h47
"ils ont pas trop le choix..."jazouli

dommage car si les frontières étaient ouvertes, une bonne partie de ces toursites algériens viendront passer leurs vacances au Maroc, l une des betises du régime marocain qu il entrain de payer cher jusqu à nos jours

jazouli
11/06/2010, 13h25
J'espère que ça va être réglé au plus vite. Avec un peu plus de concurrence les tunisiens se sertiront obligés d'améliorer leurs services et tout le monde sera gagnant.

bledard_for_ever
11/06/2010, 23h08
si on ouvre les frontières avec le maroc on aura 50 millions de touriste par an ..... Des touristes naftal :)

nano78
12/06/2010, 10h42
c est tres bien pour la tunisie elle est gagnante mais pourquoi les algeriens partent labas a croire qu il ya rien a faire en algerie

kaiser
12/06/2010, 10h56
si on ouvre les frontières avec le maroc on aura 50 millions de touriste par an

si les marocains ne vont pas en algerie c'est qu il y a rien qui les attirent en algerie !
les francais ne vont pas passer leurs vacances en hollande pour rendre la monnaie aux hollandais qui envahissent les cotes francaises l'été!
c'est pourtant simple a comprendre

shiba
12/06/2010, 12h52
"si les marocains ne vont pas en algerie c'est qu il y a rien qui les attirent en algerie !
les francais ne vont pas passer leurs vacances en hollande pour rendre la monnaie aux hollandais qui envahissent les cotes francaises l'été!
c'est pourtant simple a comprendre"/Kaiser

les marocains ne sont pas un peuple de tourisme, une petite minorité de la classe riche se permet d aller en espagne et en France, lais vraiment une trés petite minorite, la masse, elle, ne quitte le domicile que pour aller gagner du pain, donc stp, arretons de raconter des histoires , et ce n est pas une honte de dire la vérité sur notre pays

kaiser
12/06/2010, 13h53
les marocains ne sont pas un peuple de tourisme, une petite minorité de la classe riche se permet d aller en espagne et en France, lais vraiment une trés petite minorite, la masse, elle, ne quitte le domicile que pour aller gagner du pain, donc stp, arretons de raconter des histoires , et ce n est pas une honte de dire la vérité sur notre pays

bien sur tu detiens la verité absolue!

comme le sont pas les algeriens , je parle en comparaison avec les algeriens et les tunisiens d'autant que les salaires de la classe moyenne au maroc sont 3 a 4 fois superieurs que leurs voisins a ton avis M l'expert qui peut se permettre de faire le tourisme dans un pays voisin?

shiba
12/06/2010, 14h08
"je parle en comparaison avec les algeriens et les tunisiens d'autant que les salaires de la classe moyenne au maroc sont 3 a 4 fois superieurs que leurs voisins a ton avis M l'expert qui peut se permettre de faire le tourisme dans un pays voisin?"/Kaiser

tout dépend des couts de la vie, et crois moi, meme si les frontiéres avec l algerie étaient ouvertes, les marocains ne quittereont pas leur pays meme avec ce salaire 3 fois plus supérieur, alors aller passer ses vacances au Nord comme en espagne c est une blague,
ici nous parlons d une culture du voyage qui existent chez nos voisins et qui n est pas enraciné chez nous au Maroc

Le voyage, un loisir toujours pas enraciné dans les moeurs des marocains (enquête)

Quarante pour cent des Marocains prennent régulièrement leurs vacances alors que les autres, hormis 20 % de temps à autre, avouent n'en avoir jamais eu l'occasion d'en profiter, souligne une enquête nationale sur les valeurs.
Selon cette enquête réalisée dernièrement pour le compte de l'Université Hassan II-Mohammedia, si les Marocains voyagent depuis longtemps, il n'en demeure pas moins que le voyage touristique est très récent et encore peu répandu au pays. Résultat : on se déplace souvent pour des raisons administratives, familiales, religieuses (visite des saints) et commerciales.

Cet état de fait, relève l'enquête, aide à comprendre la proportion considérable des gens (85 pc) qui voyagent tout en séjournant chez la famille. En revanche, ceux qui optent pour le voyage touristique ne sont pas nombreux : une minorité (17 %) passe ses vacances à l'hôtel et 15 pc louent un logement.

Toujours sur le registre des loisirs, les répondants qui étaient invités à citer trois activités régulièrement exercées en dehors de leurs préoccupations centrales, préfèrent en grande majorité (65 %) meubler leur temps en regardant la télévision contre 17 % qui restent toujours fidèles à la bonne vieille radio et au livre. Mais seulement 5 % des sondés affirment lire régulièrement les journaux, révèle l'enquête.

Sur les préférences des Marocains dans leur loisir favori, la télévision, la majorité (59 %) regarde les chaînes nationales, 22 % les chaînes arabes et à peine 3 % les chaînes occidentales. Concernant les émissions les plus suivies, ce sont les informations (journaux télévisés) qui sont placées en premier lieu avec 62 % des réponses, suivies des films de fiction avec 36 %, le sport (28 %), les feuilletons (23 %) et les émissions religieuses (9 %).
La diversification des loisirs reste ainsi très faible chez les Marocains qui, en dehors de la télévision, s'adonnent à peu d'activités récréatives. L'enquête s'est fixée comme objectif d'esquisser une configuration générale des valeurs majoritaires de la société marocaine en mettant la lumière sur les champs de valeurs suivants : la famille, la tradition et la religion, la politique et le travail ainsi que les loisirs. Elle a été menée auprès de 1000 sondés couvrant la quasi-totalité du territoire national. Les critères retenus sont le milieu de résidence (urbain/rural), le sexe, l'âge, l'état matrimonial, le niveau scolaire et la profession.
Par : MAP

kaiser
12/06/2010, 14h15
ici nous parlons d une culture du voyage qui existent chez nos voisins et qui n est pas enraciné chez nous au Maroc




la je suis d'accord , mais ne dis pas que la classe moyenne a moins de potentiel que celle de ses voisins car c'est comparable

jazouli
12/06/2010, 14h23
40% ce n'est pas rien...

et le fait que les salaires et "le cout de la vie" soit supérieur au Maroc rend la destination Algérie attractive, sauf que le Marocain n'a aucune idée sur ou aller et garde le cliché de l'insécurité dans ce pays.

Avec les prix pratiqués en Algérie( bouffe, essence...) un séjour y couterait moins cher qu'au Maroc.

Il y a quand même 150.000 Marocains qui vont en Espagne chaque année. Je ne parle pas de millions de Marocains qui vont envahir l'Algérie mais quelques centaines de milliers de Marocains et de tunisiens qui visitent l'Algérie tout les ans ferait du bien pour le Maghreb. Voyager est le meilleur moyen pour lutter contre les préjugés.

shiba
12/06/2010, 14h41
"40% ce n'est pas rien"
jazouli il y a vacances et voyage et ce n est pas la meme chose,

autrement, pour la valeur des voyages pour l entente des peupels de la région, allah yaatik essaha, je suis tout à fait d accord

Beidawi II
12/06/2010, 14h57
non Jazouli tu te trompes il y'a 350 000 marocains qui vont à la Costa del Sol chaque années, et 500 000 en espagne au total.

Chaque années près de 1,5 millions de marocains quittent le territoire pour une courte période et y reviennent.
Ce sont donc des touristes.
Ils vont en majorité en Europe(espagne puis France) sinon en Tunisie, en Turquie en Egypte(30 000 touristes chaque années) en Thaîlande...

Beidawi II
12/06/2010, 15h00
Tourisme: Ruée marocaine
vers la Costa del Sol

TOURISME. La ruée marocaine vers la Costa del Sol est se confirme en dépit de la crise. Le Patronat du Tourisme andalou se frotte les mains.

Ismaïl Harakat (harakat@maroc-hebdo.press.ma)


http://www.maroc-hebdo.press.ma/MHinternet/Archives_884/ph_884/costa%20del%20Sol.jpg
300.000 touristes marocains par an visitent
les plages de la Costa del Sol.


Une croissance de 5% dans un contexte de crise aiguë. Cette performance a été enregistrée en 2009 par la clientèle touristique marocaine dans la Costa del Sol. Le patronat du Tourisme de la province de Malaga pavoise à juste titre. Et surtout, en tire les conséquences. C’est ce qui explique sa campagne organisée du 26 au 28 avril 2010 à Casablanca, Rabat, puis Tanger pour mieux expliquer le produit et exploiter à fond cet engouement spectaculaire de la part de la clientèle marocaine. Ces campagnes organisées au Maroc deviennent de plus en plus fréquentes, notamment depuis la prise de conscience quant à l’importance de la clientèle provenant de Sud. Et celle-ci présente de nombreux avantages.
Mettre le paquet sur le Maroc
D’abord, c’est une clientèle de shopping, puisqu’un le touriste marocain a tendance à profiter de son séjour pour renouveler la garde-robe familiale, préparer la rentrée scolaire et faire le plein de jouets pour les enfants. En outre, les Marocains règlent souvent l’addition de leur séjour une fois sur place, ce qui rend cette catégorie d’emblée intéressante puisqu’elle ne profite souvent pas des nombreux avantages rendus possibles par la réservation par carte de crédit et par anticipation. Formule qui revient sensiblement moins cher que le paiement une fois sur place.
Autre avantage pour les estivants d’ici qui ont la chance de s’offrir un séjour à Benalmadena, Fuengirola ou Torremolinos, les prix accessibles des parcs aquatiques. Avantage qui s’ajoute au large éventail de services et de distractions. Il suffit d’établir une simple comparaison avec les tarifs pratiqués à Aïn Diab ou dans quelques clubs privés de la capitale pour se rendre compte du fossé.
A Sebta, les autorités sont plus que jamais conscientes du filon que représente la clientèle marocaine et essaient par tous les moyens de rafler une part du gâteau pour damer le pion à la Costa del Sol. L’insistance auprès des autorités espagnoles de permettre aux familles marocaines de la classe moyenne d’accéder à l’enclave sans visa n’est qu’une proposition parmi d’autres. Elle s’ajoute aux pressions exercées sur le gouvernement Zapatero –au même titre que Mélilia-, pour que les présides prennent part aux sommets Maroc-Espagne à l’instar des autres régions espagnoles.
Autre opération de charme, exploiter au mieux les quelques kilomètres de plage de telle sorte qu’elles soient compétitives. Dans ce contexte, le chiffre moyen annoncé par le Patronat du Tourisme de la Costa del Sol -300.000 touristes marocains par an- est appelé à augmenter tant que certaines campagnes de chez nous sont émaillées d’imprécisions. Gageons que les professionnels andalous de ce secteur ne s’arrêteront pas en si bon chemin à partir du moment où tout baigne dans l’huile.

jazouli
12/06/2010, 15h36
J'avais un ancien chiffre en tête alors!!

Mais ça ne m'étonne pas du tout, faire partie des classes moyennes et supérieures au Maroc, Même en supposant qu'elles sont plus petites qu'ailleurs (peu probable), donne un pouvoir d'achat plus élevé à l'étranger.

Beidawi II
12/06/2010, 15h37
C'est souvent pour se consoler que certains prétendent qu'elle est plus petite qu'ailleurs.
La classe moyenne marocaine est une des plus importantes en Afrique et la première au Maghreb.

jazouli
12/06/2010, 15h43
Désolé du hors-sujet, mais je ne comprend pas pourquoi avec la crise mondiale et les déficits, le Maroc ne dévalue pas le Dirham pour faire face à l'augmentation des importations et rendre les exportations, le tourisme, les délocalisations d'usines et de services encore plus attractifs.

On est un des pays de la région qui a les plus grands couts de fonctionnement, salaires...

Beidawi II
12/06/2010, 15h49
dévaluer c'est appauvrir tout le monde d'un coup, et ça tu le sait très bien, ça passe pas.

jazouli
12/06/2010, 15h57
c'est appauvrir les riches qui payeront plus pour leurs BMW. Mais sur le long terme n'est ce pas un bon moyen pour améliorer l'attractivité du pays et créer des emplois?

Beidawi II
12/06/2010, 17h43
désolé khouya Jazouli, je déjeunait.

C'est vrai que la dévaluation ne ferai vraiment du mal qu'au riches.
Comme la caisse de compensation, qui ne dépanne qu'une partie de la population (mis à part pour le sucre le gaz et la farine).

En plus, vu que les transferts des MRE se font en devise, alors les transferts, en cas de dévaluation prendraient en valeur.

Mais ça ce ne serait que dans un premier temps, nous ne savons pas encore la portée réelle que peut avoir la dévaluation sur l'économie marocaine.

shiba
12/06/2010, 19h46
"non Jazouli tu te trompes il y'a 350 000 marocains qui vont à la Costa del Sol chaque années, et 500 000 en espagne au total."/BaidawiII

c est un chiffre minable sachant qu il s agit de la classe la plus riche de 33 millions, et t as vu jusqu à ou ils peuvent aller avec leur richesse: costa del sol, les autres 250000 il y a un bon nombre de saisonniers qui vont faire travailler dans les ceuillettes des fraises et des tomates dans les champs espagnoles

Beidawi II
12/06/2010, 19h55
les saisonniers ne sont pas comptabilisés comme touristes.

Mais si tu veux les comptabiliser, enlève aussi 2 zéros, tant que tu y est, ça te soulagera.

Sinon, faut pas oublier que la majorité des riches marocains, passent le plus souvent leur vacances au Maroc et que une petite partie de ces riches vont Espagne.

Mais le jour où un autre pays du Maghreb enverra 1 million de touristes en Europe ça se saurait.

Bachi
12/06/2010, 19h56
Shibaici nous parlons d une culture du voyage qui existent chez nos voisins et qui n est pas enraciné chez nous au Maroc

Concernant les Algériens et le nombre de ceux qui partent en vacances en Tunisie, tu aurais raison si c'était possible de le faire en Algérie, mais qu'ils préfèrent malgré cela aller ailleurs...

djet 7
12/06/2010, 20h17
comme le sont pas les algeriens , je parle en comparaison avec les algeriens et les tunisiens d'autant que les salaires de la classe moyenne au maroc sont 3 a 4 fois superieurs que leurs voisins a ton avis M l'expert qui peut se permettre de faire le tourisme dans un pays voisin?
--------------------------------------------------------------------
peut-on connaitre le poucentage de vos fonctionnaire par rapport a la population ?

Beidawi II
12/06/2010, 20h20
AU Maroc il existe 600 000 fonctionnaires, soit à peu près 5% de la population active.

Cookies