PDA

Voir la version complète : Le CIRAC très préoccupé par la persistance de graves violations des droits de l'homm


Maghreb-United
11/06/2010, 00h13
Le CIRAC très préoccupé par la persistance de graves violations des droits de l'homme dans les camps de Tindouf


Genève- Le Comité international pour le respect et l'application de la charte africaine des droits de l'Homme et des Peuples (CIRAC), a exprimé devant le Conseil des droits de l'homme (CDH) de l'ONU, sa vive préoccupation suite aux constats figurant dans de récents rapports internationaux relatifs à la persistance de graves violations des droits de l'homme dans le camp militaire du Front polisario.


"Nous sommes alarmés par les atrocités commises par le Front polisario dans les camps où des milliers de personnes sont séquestrées, sans défense, ni ressources", a dénoncé le représentant de l'ONG, Franz Mekyna, lors du débat du point 4 relatif aux situations qui requièrent l'attention du CDH, réuni dans le cadre de sa 14eme session.
Après avoir attiré l'attention du Conseil sur la situation des Sahraouis marocains détenus en captivité dans les camps du polisario, l'ONG a indiqué que ces crimes sont restés impunis pendant de longues années.
Le CIRAC a cité, à cette occasion, Amnesty International qui a souligné dans son rapport de l'année 2010 que le Front polisario avait reconnu des violations des droits de l'homme dans le passé, mais n'a pas fourni des informations précises sur les détentions, la torture et les mauvais traitements et de décès en garde à vue, ni traduit en justice les responsables de ces abus.
Les témoignages des victimes et les rapports d'ONG internationales sur l'esclavage, la torture, les disparitions forcées et la déportation sont une source de préoccupation majeure pour notre organisation, a indiqué l'intervenant.
M. Mekyna a, d'autre part, fait savoir que la majeure partie de l'aide humanitaire internationale destinée aux populations des camps est écoulée sur le marché noir par la direction du polisario, qui gonfle le nombre des détenus pour manipuler les donateurs et les organismes de secours.
Notre organisation invite le Conseil des droits de l'homme à intervenir afin de permettre à la population en captivité de quitter les camps, a-t-il indiqué, précisant que la récente vague de ralliement de détenus ayant fui les camps de Tindouf, et dont le nombre dépasse 500 personnes, prouve de manière incontestable que, si le polisario accorde la liberté de circulation aux détenus sahraouis, ces derniers choisiront librement de regagner leur patrie, le Maroc pour y retrouver leur dignité grâce la proposition marocaine d'autonomie de la région du Sahara.

MAP

houari16
11/06/2010, 00h21
Un ( 1 ) des articles sur commande par le Makhzen Arabe Press...


Alors pourquoi ce CIRAC n écrit pas un article sur les droits de l homme au SO occupé par le Makhzen et les FAR .... Là ! ce machin sera plus crédible et un vrai défenseur ....

Maghreb-United
11/06/2010, 01h19
stupide comme raisonnement puisque tu dis que si cette ong soutient les séparatiste logé dans ton pays sont des vrai défenseurs de droits de l'homme et si cette dernière dénonce le détournement et les séquestrés Marocains dans le territoire Algérien, alors là c'est des connards qui n'ont rien à faire dans ce domaine et qu'ils sont payé par les Marocains, enfin je respecte ton attachement à ton idéologie et que tu essaie de la défendre au maximum, mais faut être 1 peu démocratique dans ton esprit et que tu acceptes les dires fondés des autres et les comparés avec les tiennes.

galaxy
11/06/2010, 12h38
Marrant la diplomatie marocaine celle qui engendre les fous rire des diplomates,
en ce moment c'est l'accusé par le monde entier de violation des droits de
l'homme qui pointe du doigt l'algerie par organismes bidons pour plus de
crédibilité ....a quand une republique marocaine pour enfin le développement
du maghreb

karimkarim
11/06/2010, 16h26
Le Maroc tente vainement de se dedouaner de ses crimes et violations des droits de l homme en affabulant sur le sort des femmes saharaouis, oubliant que le sanguinaire hassassin 2 ordonnait aux soldats marocains d ouvrir le ventre de femmes enceintes :22:

Quelques news du bon traitement des saharaouis par le maroc :


Nouvelles violations des droits de l’Homme au Sahara Occidental

http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.336/img/tag_medium.gif sahara occidental (http://www.lepost.fr/tag/sahara-occidental/), Afrique (http://www.lepost.fr/tag/afrique/), onu (http://www.lepost.fr/tag/onu/), droits de l'homme (http://www.lepost.fr/tag/droits-de-l-homme/), manifestation (http://www.lepost.fr/tag/manifestation/), Maroc (http://www.lepost.fr/tag/maroc/)
http://medias.lepost.fr/upload/perso/p-a-c-o/c-15-1680930-1251999126.jpg (http://www.lepost.fr/perso/p-a-c-o/)
Par P A C O (http://www.lepost.fr/perso/p-a-c-o/)

le 12/03/2010 à 18:35, vu 1677 fois, 0 (http://www.lepost.fr/article/2010/03/12/1985042_nouvelles-violations-des-droits-de-l-homme-au-sahara-occidental.html#reactions) http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.336/img/reaction_icon.png

http://www.lepost.fr/medias/www/1.0.336/img/labels/contenu/brute.png





Les 8 et 9 mars, l’armée et la police marocaines ont réprimé dans le sang des manifestations sahraouies pacifiques qui se déroulaient à Dajla et à El Aïoun (Sahara Occidental (http://www.lepost.fr/tag/sahara-occidental/)).
http://medias.lepost.fr/ill/2010/03/12/h-20-1985041-1268413939.jpg

À l’occasion de la Journée internationale des femmes, des Sahraoui-e-s ont manifesté le 8 mars à Dajla (Villa Cisneros – territoires occupés du Sahara Occidental) pour demander la fin de la répression, la libération immédiate de tous les prisonniers politiques, des informations sur le sort des centaines de « disparus » et la tenue du référendum d’autodétermination promis et annoncé par les Nations Unies depuis 1991. Pour toute réponse, plusieurs unités de l’armée, de la police et des services secrets sont intervenues très violemment. Bilan : De très nombreux-ses blessé-e-s graves. Le lendemain, deux jours après le retour des onze militants des Droits de l’Homme qui ont effectué des visites dans les territoires libérés et dans les camps de réfugiés de Tindouf (Algérie), fait sans précédent, la population sahraouie a organisé, vers 17h30, un sit-in pacifique dans le quartier Maatallah d’El Aïoun (territoires occupés). Là encore, les manifestant-e-s scandaient des slogans réclamant l’autodétermination et l’indépendance. Là encore, les forces de police marocaines ont brutalement chargé la foule, défoncé des portes de maisons et agressé leurs habitants. Bilan : des dizaines de Sahraouis gravement blessés, dont des femmes comme Mariam Mghaizlat qui a été défigurée (photo).
Face à cette répression féroce, inqualifiable contre des populations civiles pacifiques, l’Association des Familles des Prisonniers et Disparus Sahraouis (AFAPREDESA) dénonce la recrudescence des graves atteintes aux Droits de l’Homme au Sahara Occidental. L’AFAPREDESA « rend responsable les autorités marocaines d’occupation de cette nouvelle escalade au moment même où le monde entier attend des résultats positifs des pourparlers de paix menés sous l’égide de l’ONU (http://www.lepost.fr/tag/onu/) entre le Front Polisario et le Royaume du Maroc ». En conséquence, dans l’attente d’un référendum libre et régulier, l’AFAPREDESA souhaite que « le mandat de la MINURSO soit élargi à la protection et à la surveillance des Droits de l’Homme. »
Par ailleurs, l’Association des Amis de la République Arabe Sahraouie Démocratique (AARASD) - qui nourrissait quelques espoirs après les récentes déclarations d’Herman Van Rompuy, président du conseil européen, qui a plaidé en faveur des Droits de l’Homme au Sahara Occidental lors du premier sommet Union Européenne/Maroc à Grenade – a dû admettre l’évidence. « En quelques heures, ces déclarations ont été brutalement démenties par la répression violente et imbécile d’une manifestation (http://www.lepost.fr/tag/manifestation/) pacifique organisée à El Aïoun », a expliqué l’AARASD dans un communiqué. Deux membres de l’AARASD faisaient partie des observateurs étrangers en mission sur place. « Elles ont pu témoigner avec émotion et sincérité de l’ampleur de cette mission et de leur stupeur face à la brutalité de la répression d’une manifestation pacifique, simplement destinée à réclamer l’application d’un droit reconnu depuis 1966 par la Communauté internationale. Avec elles, l’Association des Amis de la RASD témoigne de tout son soutien aux victimes de la répression et à leurs familles. »
Pour l’AARASD, « l’heure n’est plus aux déclarations de principe et aux engagements de fin de conférence sans effet sur le terrain. L’heure est à la fermeté. La Communauté internationale doit enfin se donner les moyens de protéger la population civile sahraouie en élargissant le mandat de la MINURSO à la surveillance effective du respect des Droits de l’Homme et en mettant le Maroc en situation de respecter, au Maroc comme au Sahara Occidental, ses engagements internationaux. Première étape pour qu’enfin le référendum d’autodétermination devienne possible et permette au dernier peuple colonisé d’Afrique (http://www.lepost.fr/tag/afrique/) de choisir librement son destin. »


http://www.lepost.fr/article/2010/03/12/1985042_nouvelles-violations-des-droits-de-l-homme-au-sahara-occidental.html

Beidawi II
11/06/2010, 18h50
Le Maroc tente vainement de se dedouaner de ses crimes et violations des droits de l homme en affabulant sur le sort des femmes saharaouis, oubliant que le sanguinaire hassassin 2 ordonnait aux soldats marocains d ouvrir le ventre de femmes enceintes

hmmm, on a jamais eu ça au Maroc, je crois que tu doit confondre avec un autre pays où malheureusement des video montrent ce genre d'atrocité.

Cookies