PDA

Voir la version complète : Andre azoulay va t il condamner israel


Page : [1] 2

sadek105
12/06/2010, 09h48
andré azoulay va t il condamner israel?
je pense que c'est le moment qu'andré azoulay condamne israel et prenne ses distances de cet etat voyou.

car il est inacceptable qu'un haut responsable marocain , conseiller du roi du maroc amir al mouminin, reste muet sur un sujet aussi important.

d'autre part il doit demissioner de la fondation simon peres , qui un pur sioniste responsable de beaucoup de malheurs aux palestiniens, algeriens et egyptiens.

pour rappel andre azoulay marocain d origine juive a ete plusieurs fois ministre au gouvernement marocain a l epoque de hassan 2 ,il est membre du cercle de pouvoir marocain actuellement.

papi
12/06/2010, 11h14
pour rappel andre azoulay marocain d origine juive a ete plusieurs fois ministre au gouvernement marocain a l epoque de hassan 2 ,il est membre du cercle de pouvoir marocain actuellement.
Ajoutez un soupson de juiverie et laissez mijoter sur feu doux.

absent
12/06/2010, 12h26
pour rappel andre azoulay marocain d origine juive a ete plusieurs fois ministre au gouvernement marocain a l epoque de hassan 2 ,il est membre du cercle de pouvoir marocain actuellement.

Il est Marocain:)....il a un bon portefeuille et répertoire de contacts ....quand on sera en paix ....on peut changer de stratégie;)

rodmaroc
12/06/2010, 12h34
@sadek105
dis moi sadek,qu'est ce que ca peut te faire qu'il condamne israel ou pas? je dis ca parce que vois-tu,si on le lui demande il va surement le faire....ce qu'il pense vraiment,ca on le saura jamais.....ton intervention relève de la ''haine du juif''....pourquoi tu ne demande pas aux autres conseillers ''musulmans'' de sa majesté de condamner l'attaque ignoble des israeliens??? tu vises azoulay parce qu'il est juif...il est coupable jusqu'a preuve du contraire....je n'aime pas ca.

shiba
12/06/2010, 12h40
c est quoi ces question ridicules? Les palestiniens n attendent pas qu un minable conseiller juif marocain d un roi marocain vient condamner quoi que se soit,
Fihri a condamné l attaque avec fermeté, il était parmi les premiers pays à avoir condamné cette attaque et celà nous suffit

omar
12/06/2010, 12h55
Dans la même appartenance originelle que le sieur Azoulay, Abraham Serfaty- à l'instar de Ben Barka- s'est toujours investit dans la juste cause palestinienne. Mais n'est pas Serfaty et Ben Barka qui veut car en l'occurrence il faut être paré d'une intelligence au-dessus du lot.

Beidawi II
12/06/2010, 14h32
Il faut être intelligent comme toi, avoir lu un seul et unique bouquin comme toi (notre ami le roi), et croire que ce bouquin qui n'est pas du tout une référence pour les marocains, même les intello, est la science infuse.

omar
12/06/2010, 15h05
"Il faut être intelligent comme toi, avoir lu un seul et unique bouquin comme toi (notre ami le roi), et croire que ce bouquin qui n'est pas du tout une référence pour les marocains, même les intello, est la science infuse"

Dieu m'a fait d'être d'Algérien que ce d'âme même Ben Barka s'était fait adopté et donc fier de l'être comme lui!:mrgreen:

Beidawi II
12/06/2010, 15h14
De nombreux décideurs de l'USFP qui ont cotoyé Ben Barka et certains parmi eux ont même été tués (Benjelloune) ont parlé du dégout de Ben barka des FLNiste, et de sa quasi-fuite de ce qui était devenu pour lui tout ce que son pays le Maroc doit éviter.

Tu vois ben barka si il était resté 20 ans chez vous comme Boudiaf avec le Maroc, là d'accord ont aurait parlé d'adoption, mais son voyage dans un pays frère et de la même idéologie l'a beaucoup renseigné sur les dérives graves de ce type de système.
D'ailleurs dès 1964 tous les contact ont été coupés entre lui et les généraux algériens dorénavant et aujourd'hui encore au pouvoir à Alger.
Son idylle avec Alger ne dura au final que quelques mois.

On est loin de Boudiaf leader indépendantiste, fondateur du FLN, matière grise du 1/11/54, qui fui au Maroc et y reste 20 ans, se fait des connaissance et noue une amitié avec Hassan II

Boudiaf qui a été tué 5 mois après son retour au bled; en direct a la télé.
Lui on ne lui a pas offert une "Ouhda thalitha' pour rattraper 10 ans de glandage.
Lui 5 ans, juste 5 ans, lui aurait permi de faire beaucoup plus que ce nabot qui ne roule qu'au "MEGA PROJET DE CENTAINES DE MILLIARDS $"'

ayoub7
12/06/2010, 17h06
Laah yerhem Boudiaf, le seul algerien qui aurait pu faire avancer l'Algerie. Les heritiers boumediennistes l'ont assassine froidement, en direct, devant son peuple.

omar
12/06/2010, 17h41
"Laah yerhem Boudiaf, le seul algerien qui aurait pu faire avancer l'Algerie. Les heritiers boumediennistes l'ont assassine froidement, en direct, devant son peuple." (yaoub7)

La tragique fin de Boudiaf est digne de J.F. Kennedy voire son frère et du dirigeant israélien Rabin.

Tout en reconnaissant les mérites passés de Boudiaf, celui-ci avait-il l'envergure d'un Medhi Ben Barka qui convoitait une véritable révolution au Maroc, alors que Boudiaf fut quand même un complice avec la junte militaire militaire algérienne.

Du reste cela est prouvé historiquement puisque Ben Barka se voit dédié une place à Paris et nombreux films et livres alors que Boudiaf reste le cas d'une affaire uniquement algérienne.

Beidawi II
12/06/2010, 18h02
Boudiaf n'a jamais été complice de la junte algérienne (dont tu ne reconnais l'existence que pour y mouiller un des pères de la nation algérienne) et il a été emprisonné en 63 par cette junte.
Donne nous des preuves de cette complicité.

Comme Ben Barka n'a jamais été républicain, et cette affirmation a été crée par Oufkir and Co, (Oufkir qui tortura a mort Ben barka), pour discréditer Ben barka auprès des marocains attachés à leurs Roi.

Aucune preuve n'est là qui prouve une quelquonce revendication républicaine de Ben barka, qui était pour une monarchie constitutionnelle, qui a été un fondateur de l'Istiqlal, un proche de alla el Fassi (que tu aimes tant), et un militant infatigable pour le retour de MohammedV.

Ca c'est véridique, c'est de l'Histoire, c'est pas comme

"l'invasion sioniste barbare de 63 supportée par la France pour géner l'Algérie"
ca tu trouvera ça dans aucun livre d'Histoire.

Pihman
12/06/2010, 20h22
OMAR

Du reste cela est prouvé historiquement puisque Ben Barka se voit dédié une place à Paris


Et un grand et long boulevard à Rabat :confused:

karimkarim
12/06/2010, 20h34
C est parait il ce sioniste marocain qui a facilité le rapprochement avec les anciens criminels en exercice israéliens, tu temps du regne du roi hassan, pendant que le peuple palestinien était réprimé.

Beidawi II
12/06/2010, 20h38
comme tu as dit parait'il, c'est que des rumeurs. Si il y'avais plus d'Azoulay dans le monde arabe, on ne serai pas arrivé à ce point.
Mais il y'a eu les saddam, et les sadam eux ils causent, et les arabes aiment la parlote, les gestes ça vient a la fin, et encore.

Au demeurant llay r'ham saddam.

karimkarim
12/06/2010, 20h38
Beidawi, je suis d accord sur le fait que Boudiaf n a jamais été un traitre, mais par contre tu dis une chose énorme, trop grotesque : ""l'invasion sioniste barbare de 63 supportée par la France pour géner l'Algérie"
ca tu trouvera ça dans aucun livre d'Histoire."

Juste pour te rappeler que l Algérie a été libérée en 1962, et jusqu'à aujourd'hui, les tentatives expansionistes marocaines sur l ouest algérien et la region tindouf bechar, ont été vaines.

Je pense que le Maroc devrait surtout penser à libérer les deux villes marocaines occupées par l Espagne, et meme le moindre rocher ;)

Beidawi II
12/06/2010, 20h41
Jamais le Maroc n'a attaqué l'Algérie en 63, de nombreux algériens le disent, JAMAIS, c'est les généraux qu'ils l'ont fait, parceque les révolutions qui n'avancent pas, c'est comme les bicyclettes, elles tombent.
Le Maroc était l'ennemi idéal et l'est depuis.

karimkarim
12/06/2010, 20h48
Le maroc a trahi l emir Abdel kader, au lendemain de l indépendance il voulait tout l ouest algerien et une partie du sud algérien, ce ne sont pas des vélléités cela, des menaces ?

Ce qui interesse la monarchie marocaine, c est perpetuer ses sources de revenu, plus de sujets à sa botte, et plus de richesses pour vivre dans la luxure.

omar
12/06/2010, 21h06
"Boudiaf n'a jamais été complice de la junte algérienne (dont tu ne reconnais l'existence que pour y mouiller un des pères de la nation algérienne) et il a été emprisonné en 63 par cette junte.
Donne nous des preuves de cette complicité.

Comme Ben Barka n'a jamais été républicain, et cette affirmation a été crée par Oufkir and Co, (Oufkir qui tortura a mort Ben barka), pour discréditer Ben barka auprès des marocains attachés à leurs Roi." (Beidawi II)

Boudiaf, avec tout le respect qui lui est dû, fut l'un des instigateurs du FLN dont il est dit qu'il portait le No 1 de carte de membre.

Oui certes, Boudiaf avait récusé d'être complice de la junte militaire algérienne en 1963 et cela est tout en son honneur, mais pourquoi s'est-il ravisé en 1992? En acceptant le deal avec l'armée algérienne en 1992, feu Boudiaf réalisait somme toute un autre putsch en Algérie, alors qu'il était tranquille au Maroc. Pourquoi alors?

A l'inverse, adoubé aussi par l'armée, Bouteflika auparavant à Boudiaf avait refusé le deal car l’armée ne voulait pas lui déléguer son commandement comme toute démocratie digne de ce son nom où un président est de facto Chef des armées.

L’autre problème qui se posait pour Bouteflika est le fait qu’il était déjà le No 2 du régime alors que tous les généraux algériens n’étaient à l’époque que des "gamins" contrairement à Boudiaf qui n’avait jamais officié dans un gouvernement algérien et n’était pas au courant de ses " spécificités" si l’on ose s’exprimer ainsi.
________________________

«Il y avait un accord. Il était là pour améliorer l'image de l'Algérie à l'extérieur et appliquer la trêve négociée avec l'Armée islamique du salut [AIS, le bras armé du FIS, NDLR]. Mais il ne devait pas aller au-delà, ni s'occuper de la gestion interne de l'institution militaire ni intervenir dans sa chaîne de commandement», dit Chafik Mesbah. Bouteflika va remplir son contrat: l'Algérie, peu à peu, redevient un pays fréquentable. Mais il cherche aussi à s'emparer de tous les leviers du pouvoir. Il acquiert, en effet, assez vite la conviction que l'armée n'est peut-être pas aussi forte qu'il y paraît ou qu'elle se plaît à le faire croire. Il rencontre des généraux vulnérables et inquiets, qui craignent de faire l'objet de poursuites judiciaires à l'étranger. Surtout, après que le général Khaled Nezzar, ex-ministre de la Défense, eut été nuitamment «exfiltré» de France pour éviter d'être traduit en justice par la famille d'un jeune islamiste mort sous la torture... Les responsables militaires, eux, découvrent un chef de l'Etat qui n'hésite pas à les traiter publiquement de «tigres de papier» - c'était lors d'un meeting à Tipaza - et ne manque pas une occasion de leur rappeler qu'ils n'étaient que des «gamins» quand il était, lui, déjà, le nO 2 du régime... Autant de propos qui passent mal.

Source: L'Express.fr

Beidawi II
12/06/2010, 21h15
Boudiaf se voyait viellir, enfin je pense, il a du se dire, en homme drogué de la politique qu'il était, qu'il devait laisser une empreinte lui qui était oublié par toute la nouvelle génération.
Il avait peur, peur de regretter ensuite. Les remords pour un politiciens, sont bien pires que les regrets.

arazigh
12/06/2010, 21h28
Je crois sincèrement que les marocains ne sont pas racistes, parceque, entr'autre, ils ne jugent pas Azoulay en tant que juif.

karimkarim
12/06/2010, 21h29
Fin première mi temps égalité 1 à 1 USA/Angleterre. J en profite pour rappeler que Boudiaf n etait pas un traitre, et qu effectivement il a été un moment emprisonné et qu il s est réfugié au Maroc.

Ces histoires de traitement d opposants, sont communes aux deux pays, il n y a rien d extraordinaire. Il y a meme eu des reglements de compte dans la résistance française, voir de trahison.

Beidawi II
12/06/2010, 21h31
Boudiaf est resté au Maroc 20 ans, aucun marocain n'aurait pu rester 20 ans en Algérie, l'amère expérience vécue à Alger par ben berka a dissuadé beaucoup d'autres, y compris lui en premier qui avait décidé de ne plus jamais y remettre les pieds.

karimkarim
12/06/2010, 21h33
Arazigh, justement le fait d occulter son origine juive, fait qu il y a une part de racisme.

Mais très franchement, si celle ci est occultée, c est pour faire avaler la couleuvre.

Qu il soit juif ne me derange pas, la plupart des prophètes que nous venerons, sont juifs, mais c est de savoir s il est sioniste ou pas, et ma foi, quand on sait les relations entre hassan et israel, ce azoulay, il était certainement, l ardent promoteur du rapprochement entre les deux pays.

arazigh
12/06/2010, 21h34
Ces histoires de traitement d opposants, sont communes aux deux pays, il n y a rien d extraordinaire. Il y a meme eu des reglements de compte dans la résistance française, voir de trahison.
C'est bien vrai.
Et c'est une occasion pour revenir au sujet .

karimkarim
12/06/2010, 21h35
Au fait Beidawi, peux tu nous indiquer si bien entendu tu le sais, où est enterré Ben Barka, paix à son âme. On sait qu il a été liquidé sur ordre du roi.

karimkarim
12/06/2010, 21h39
Pourquoi vivre toujours avec le passé, et savoir qui a tué qui, et qui en voulait à qui, et qui voulait devenir president, et et ....

Parlons du présent et de l avenir, en tentant de ne plus commettre les erreurs du passé c est plus important ;)

Pour en revenir à azoulay, le soi disant marocain, alors il a ou pas condamné, israel, depuis le temps que la Flotille de la Liberté a été sauvagement attaqué dans les eaux internationales, par une horde de terroristes israéliens. Bon je regarde en meme temps le match, bon match ;)

omar
12/06/2010, 21h40
"Boudiaf se voyait viellir, enfin je pense, il a du se dire, en homme drogué de la politique qu'il était, qu'il devait laisser une empreinte lui qui était oublié par toute la nouvelle génération.
Il avait peur, peur de regretter ensuite. Les remords pour un politiciens, sont bien pires que les regrets." (Beidawi II)

Incontestablement, le retour aux affaires de Boudiaf était sincère pour l'Algérie. Seulement d'après des "règles" bien établies par l'armée auxquelles il ne fallait pas outrepasser.

C'est au travers d'une interview de Lakhdar Brahimi dans Jeune Afrique que l'on peut deviner le défi de fou entrepris par feu Boudiaf. A la question de savoir pourquoi l'Algérie n'avait pas recouru aux bons offices de Brahimi lors des temps noirs, Brahimi rétorquera:" que de toute façon, j'aurais refusé la charge car toutes les conditions n'étaient pas réunies".

Ce qui explique pourquoi, seul un joueur de poker pariant même sa chemise en dernier lieu comme Bouteflika, pouvait relever le défi algérien en sortant indenme (du moins jusqu'à présent) d'une partie de roulette russe.

karimkarim
12/06/2010, 21h45
Boudiaf était honnete, était sincère, sa démarche, sa volonté qui lui a couté la vie, de mettre un terme à la corruption de certains generaux est un grand sacrifice dévoué à l Algérie.

Ce qui me dégoute dans cette affaire, c est qu on est allé chercher cet algérien, qui vivait tranquil, il a été abusé, et trahi, et la suite que nous connaissons.

Ceci dit, on traite du cas de Boudiaf, mais on pourrait aussi traiter de nombreux cas au maroc, c est pas triste aussi de ce coté là, quand on s attaque aux "acquis" des gouvernants...

omar
12/06/2010, 22h06
"Boudiaf est resté au Maroc 20 ans, aucun marocain n'aurait pu rester 20 ans en Algérie, l'amère expérience vécue à Alger par ben berka a dissuadé beaucoup d'autres, y compris lui en premier qui avait décidé de ne plus jamais y remettre les pieds." (Beidawi II)

Faut-il te rappeler que Bouteflika est d'originaire marocaine, en devenant cependant le cauchemar chérifien?

Néanmoins, en se consacrant au même respect des deux hommes, peut-on vraiment comparer Boudiaf à Ben Barka?

Cookies