PDA

Voir la version complète : Forte régression du phénomène du travail des enfants au Maroc


othmane26
13/06/2010, 23h55
Le phénomène du travail des enfants au Maroc a connu une forte régression depuis 1999, a indiqué vendredi le Haut commissariat au plan (HCP). Le Maroc réalise des progrès dans la lutte contre ce fléau grâce en particulier à l'élargissement de l'accès à la scolarisation, a précisé le HCP dans un communiqué rendu public à l'occasion de la journée mondiale contre le travail des enfants. Cette journée, instituée par l'Organisation internationale du travail en 2002, est célébrée le 12 juin chaque année pour attirer l'attention sur le travail des enfants à l'échelle internationale et sur les actions nécessaires pour endiguer ce phénomène. Le HCP rappelle, à cette occasion, des données de l'enquête permanente sur l'emploi, qui touche annuellement un échantillon de 60.000 ménages représentant l'ensemble du territoire national et des couches sociales, permettant un suivi de l'évolution et des caractéristiques du travail des enfants.

Il ressort des données de cette enquête que le travail des enfants, âgés de 7 à moins de 15 ans, concerne 170.000 personnes en 2009, soit 3,4 % de l'ensemble des enfants de cette tranche d'âge. Ce phénomène a connu une forte régression depuis 1999, date à laquelle ils étaient au nombre de 517.000 et représentaient 9,7 % de l'ensemble des enfants de moins de 15 ans. En milieu urbain, le nombre d'enfants qui travaillent s'élève à 19.000 en 2009, soit 0,7 %, contre 2,5 % en 1999, des enfants citadins de 7 à moins de 15 ans. En milieu rural, ce nombre s'élève à 151.000, ce qui représente 6,4 %, contre 16,2 % en 1999. Il résulte que neuf enfants actifs occupés sur dix (89 %) résident en milieu rural, ainsi que le travail des enfants au Maroc est en définitive un phénomène rural. Sur le plan sociodémographique, 6 enfants sur 10 sont de sexe masculin.

Cette proportion varie de 55,0 % en milieu rural à 83,3 % en milieu urbain. Par ailleurs, 16,6 % des enfants travaillent parallèlement à leur scolarité, 56,1 % ont quitté l'école et 27,3 % n'ont jamais fréquenté l'école. Le travail des enfants reste concentré dans certains secteurs économiques. Ainsi, en milieu rural, ils sont 93,5 % à travailler dans l'agriculture, forêt et pêche. En zones urbaines, les «services», avec 43,9 %, et l'industrie y compris l'artisanat», avec 36,4 %, sont les principaux secteurs employeurs des enfants.

Selon le statut dans l'emploi, 9 enfants actifs occupés sur 10 en milieu rural travaillent en tant qu'aides familiales. En milieu urbain, si près de la moitié des enfants sont des apprentis (48,3 %) et un peu moins du quart, des «aides familiales» (23,2 %). Il convient de noter qu'un enfant sur quatre travaille en tant que salarié (24,6 %).

source : lematin.ma

Serbi9o
14/06/2010, 01h17
Il ressort des données de cette enquête que le travail des enfants, âgés de 7 à moins de 15 ans, concerne 170.000 personnes en 2009, soit 3,4 % de l'ensemble des enfants de cette tranche d'âge. Ce phénomène a connu une forte régression depuis 1999, date à laquelle ils étaient au nombre de 517.000 et représentaient 9,7 % de l'ensemble des enfants de moins de 15 ans
des efforts notables durant la décennie de règne de M6!
toutefois, le Maroc demeure en léger retard par rapport à ses voisins, où l'obligation d'étudier jusqu'à l'age de 15 ans, a été instauré depuis longtemps, ce qui a permis de réduire le développement de ce fléau.

Cookies