PDA

Voir la version complète : Val-de-Marne : le drapeau brûlé était celui de la mairie


RoboCop
15/06/2010, 09h20
· Un drapeau tricolore accroché sur la façade de la mairie de Villeneuve-Saint-Georges a été brûlé et remplacé par un drapeau algérien. La mairie a d'abord cru à un outrage au drapeau français.

http://nsa15.casimages.com/img/2010/06/15/100615102350451052.jpg (http://www.casimages.com)
La façade de l'Hôtel de Ville de Villeneuve-Saint-Georges , lundi matin. Crédits photo : AFP

Ce sont les employés communaux qui ont découvert, en arrivant sur leur lieu de travail, un drapeau brûlé sur le perron de l'Hôtel de Ville de Villeneuve-Saint-Georges, dans le Val-de-Marne. Un drapeau algérien remplaçait celui-ci sur un des mâts de la mairie. Les faits ont été commis dans la nuit, alors que l'équipe d'Algérie a été battue 1 à 0 lors de son entrée dans la Coupe du monde de football.
La mairie a immédiatement déposé plainte. Dans un premier temps, les services municipaux ont cru qu'il s'agissait d'un drapeau français. S'en sont suivis une série de réactions indignées, de la part notamment du conseiller municipal FN de la ville, pour qui cet «acte ignoble» est la «preuve du plus grand mépris envers la République». Le groupe UMP au conseil régional d'Ile-de-France a quant à lui exprimé son indignation «face à cet outrage au drapeau français.»

Le drapeau de la ville est tricolore

Jusqu'à ce que les services de police livrent les premiers éléments de l'enquête en cours et révèlent que le drapeau qui a été retrouvé brûlé n'est pas celui de la France, mais celui de la municipalité, lui aussi bleu, blanc et rouge. «Ce matin, le drapeau était en lambeaux et les policiers l'ont rapidement emporté pour les besoins de leur enquête. Et comme on retrouvait les trois couleurs, on a cru qu'il s'agissait du drapeau français», explique-t-on au cabinet du maire, la communiste Sylvie Altman. La méprise a été confirmée en fin d'après-midi par l'agent municipal qui avait installé le fameux drapeau, qui représente Saint-Georges terrassant un dragon, entre les deux blasons des villes anglaise et allemande jumelées avec la municipalité.
Surprise par l'emballement médiatique et les nombreuses réactions suscitées par cette affaire, la mairie tente désormais de calmer le jeu. «L'acte reste condamnable, mais le symbole est évidemment différent. Désormais, l'enquête doit tirer tout ça au clair», explique-t-on au cabinet du maire.

Par LE FIGARO.fr

Nomad7
15/06/2010, 09h27
Pays de polémique et haineux!

Ils ont toujours besoin d'une polémique pour vivre, ils vont finir par s'entre tuer entre eux ces frenchy!
Les temps de crise sont dur, ils ont besoin de détourner l'opinion publique en créant des polémiques....

RoboCop
15/06/2010, 15h01
Pays de polémique et haineux!
Il me semble qu'il y a en France des forces occultes qui nagent dans les eaux troubles, pour mettre les uns contre les autres, heureusement que la majorité écrasante de la population Française ne fait pas de l’extrémisme identitaire son fonds de commerce.

Cookies