PDA

Voir la version complète : Maroc - sahraouis : Un amour qui tue


galaxy
16/06/2010, 13h06
Maroc - sahraouis : Un amour qui tue

La politique du Maroc n'a jamais cessé de crier que les aides humanitaires destinés aux réfugiés sahraouis sont détournés par la direction du Front Polisario. cela dans le but de pousser les organisations humanitaires à arrêter ses aides et ainsi laisser les sahraouis mourir de faim.
Le Maroc nous aime tellement qu'il souhaite qu'on crève de faim. Par conséquent, la nouvelle des 31 millions de dollars destinés à l'aide alimentaire des sahraouis doit mettre les autorités marocaines en colère, pour ne pas dire qu'il vont déprimer à cause de cela. Et oui, il y en a des amours qui tuent.

HORIZONS, 15/6/2010

shiba
16/06/2010, 13h18
"cela dans le but de pousser les organisations humanitaires à arrêter ses aides et ainsi laisser les sahraouis mourir de faim"

non le makhzene souhaite ainsi voir une rebellion, des protestations, des intifada ..dans les camps, bref un salut de la part des sequestrés, et puisque rien de celà arrive, ils annoncent des fuillards vers la mère patrie afouajan afouajan:mrgreen:

rodmaroc
16/06/2010, 13h23
ils annoncent des fuillards vers la mère patrie afouajan afouajan
ils donnent aussi leurs identités...par ailleurs tes amis du polz n'ont jamais démenti le fait que les gens fuient les camps.... c'est bien de rappeler ca aussi.......;)

shiba
16/06/2010, 13h42
"par ailleurs tes amis du polz n'ont jamais démenti le fait que les gens fuient les camps"/Rodmaroc

en effet, le mutisme du polizabel comme preuve :) ou complicité meme:mrgreen:

ayoub7
16/06/2010, 15h59
L'Article en entier... Cette aide sera geree par le croissant rouge. On sait tous ce que cela veut dire vu les recents scandales du croissant rouge mis a nu par l'enquete europeenne... ;)

Les sahraouis ne verront pas un sou de cette aide. Comme ils n'ont pas vu un sou de plusieurs millions de dollars que le "croissant rouge algerien" et la direction du polisario ont receptionné.

Maroc - sahraouis : Un amour qui tue
mercredi 16 juin 2010

La politique du Maroc n'a jamais cessé de crier que les aides humanitaires destinés aux réfugiés sahraouis sont détournés par la direction du Front Polisario. cela dans le but de pousser les organisations humanitaires à arrêter ses aides et ainsi laisser les sahraouis mourir de faim.

Le Maroc nous aime tellement qu'il souhaite qu'on crève de faim. Par conséquent, la nouvelle des 31 millions de dollars destinés à l'aide alimentaire des sahraouis doit mettre les autorités marocaines en colère, pour ne pas dire qu'il vont déprimer à cause de cela. Et oui, il y en a des amours qui tuent.

HORIZONS, 15/6/2010
Algérie-PAM : 31 millions de dollars pour les Sahraouis
Par D.B.
«Les relations de coopération et de partenariat entre le PAM (Programme alimentaire mondial) et Alger, qui remontent à 1963, sont excellentes », déclare M. Daly Belgacemi, le directeur régional des pays du Moyen-Orient, de l’Asie Centrale et de l’Europe de l’Est auprès du PAM.

Il exprimera sa « reconnaissance » et sa « gratitude » à l’Algérie qu’il a présentée comme le premier donateur africain à l’organisation humanitaire qu’il représente. Après les dons de riz de plusieurs millions de dollars pendant les années 2001, 2005 et 2006, le don de 10 millions de dollars à six pays du Sahel et de l’Afrique australe, en novembre 2009, l’Algérie a contribué en 2010 au PAM pour 15.000.000 de dollars. Cette coopération exemplaire a permis aux deux parties de conclure en 1986 un accord pour apporter assistance, soutien et réconfort aux réfugiés sahraouis dans les camps de Tindouf.

Cette aide s’effectue dans le cadre de lettres d’entente qui sont signées régulièrement par les deux partenaires. Comme hier. M. Daly Belgacemi qui a appelé à plus de contributions et de dons, notamment des Etats riches comme les pays Golfe pour réduire le nombre des mal nourris et M. Dani Benchaâ, le directeur général des Affaires politiques et de Sécurité internationale au ministère des Affaires étrangères, ont signé en application du «Programme d’intervention prolongée de secours et de redressement » adopté 19 mai dernier par Mme Josette Sheeran, la directrice exécutive du PAM, une lettre d’entente pour régir une assistance alimentaire de 31.118.100 de dollars qui s’étalera sur 18 mois à 125.000 Sahraouis auxquels « les institutions internationales ne cessent pas d’apporter leur assistance ». Cette « signature » a été précédée par celle d’un accord entre le Croissant-Rouge algérien, la Croix-Rouge espagnole et le PAM. Elle porte sur la gestion du stock de sécurité de produits alimentaires qui sera établi à Rabouni près de Tindouf. « C’est pour faire face à d’éventuelles perturbations dans la distribution de l’aide alimentaire pour des raisons de logistiques ou de financement », explique M. Belgacemi.
à l'adresse 09:04

ayoub7
16/06/2010, 16h08
http://www.reliefweb.int/rw/rwb.nsf/db900SID/KHII-7ZM7NB?OpenDocument

Résumé du rapport de l’Ong américaine sur les réfugiés saharaouis en Algérie

Source: Le Potentiel

Date: 12 Jan 2010

Par Freddy mulumba kabuayi

Le rapport Stonewalling sur les droits de réfugiés saharaouis en Algérie tel que rédigé par Marol Smith, directeur au sein de l'ONG Us Committee for refugee and immigrants sur la base d'une enquête réalisée durant le mois de juillet 2009 au Maroc, en Algérie et dans le camps de Tindouf.

Appuyé par des témoignages et illustrés par des photos, ce document décrit la situation humanitaire dramatique à Tindouf. Il fait mention de la « démission de l'Algérie de ses responsabilités sur les violations des droits des populations des camps de Tindouf ».

L'Algérie a, souligne le rapport Stonewalling, abdiqué de ses responsabilités vis-à-vis des populations des camps de Tindouf présentes pourtant sur son propre territoire. Ces responsabilités découlent de ses obligations et engagements en vertu de la Convention de 1951 relative au statut des réfugié et son Protocole de 1967.

Pour comprendre ce déni de responsabilité de l'Algérie à l'égard de ces populations, l'USCIC a tenté sans succès de s'entretenir avec le directeur des droits de l'homme au ministère algérien des Affaires étrangères en vue d'évoquer les droits des populations des camps à l'emploi, la résidence et la liberté de circulation.

Une liberté de mouvement bafouée

La liberté de mouvement des populations vivant dans les camps est contrôlée, car ceux qui désirent voyager en Algérie ont besoin d'un permis appelé «Ordre de mission » ou d'un permis collectif signé par les autorités algériennes et le Polisario. Les critères de délivrance et les procédures pour l'obtention d'un tel permis ne sont pas connus. En outre, les militaires algériens dressent des postes de contrôle sur les itinéraires à partir ou menant vers les camps.

Un sondage organisé par la revue «Revista Futuro Sahrawi» en 2006, sur un échantillon représentatif de 540 personnes vivant dans les camps a révélé le désespoir des populations de Tindouf : plus de 9 sur 10 souhaite disposer d'un visa pour émigrer dans un pays étranger.

Des échanges familiaux instrumentalisés

Le Polisario instrumentalise les échanges familiaux organisés dans le cadre des mesures de confiance (CBM), en refusant à des familles entières de participer à cette opération humanitaire, afin de les dissuader de rester dans le Sahara marocain.

Le déni de travail et de résidence en Algérie

Il est pratiquement impossible pour les personnes issues des camps, qui arrivent à décrocher un permis de sortie, de travailler légalement en Algérie.

Des conditions de détention hors normes

Les militaires algériens et le Polisario utilisent des containers pour emprisonner les personnes qui essaient de regagner le Maroc. Le document recueille le témoignage de M. Aboh Sghair et son épouse qui ont été arrêtés pour avoir tenté de fuir les camps. L'intéressé a été emprisonné pendant 3 mois, dans un container à Rabouni.

La mission de l'USCRI a constaté l'existence, dans les camps, d'un centre de détention appelé « centre d'assistance de la maternité, pour les femmes enceintes en dehors du mariage et accusés d'adultère, ainsi que des prisonniers « violeurs » détenus sans jugement, sous prétexte qu'ils sont des «homosexuels».

Le refus de recensement et le détournement de l'aide humanitaire

Le HCR et le PAM ont demandé à plusieurs reprises la permission de conduire un recensement des populations des camps de Tindouf en vue de procéder à une distribution de l'aide basée sur des informations crédibles.

Or selon M. Antonio Guterres, Haut Commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, en visite au mois de septembre 2009 au Maroc, l'Algérie n'accepte pas le recensement des populations du camps de Tindouf.

L'ONG américaine se réfère à des passages du rapport de l'OLAF (Office européen de lutte anti-fraude de 2005 pour mettre en évidence le détournement de l'aide humanitaire par les responsables algériens et le Polisario (Croissant rouge algérien et le Croissant rouge sahraoui), en précisant que le nombre des bénéficiaires est inférieur à celui pour lequel l'assistance alimentaire est fournie par la communauté internationale.

Le document relève que l'aspect le plus frappant de l'enquête de l'OLAF réside dans la persistance, depuis 1977, des mêmes problèmes : le nombre des réfugiés, l'absence d'enregistrement, le manque d' «accountability » du Croissant rouge algérien et le déficit de monitoring.

Conclusion

L'Algérie ne doit pas restreindre les droits des populations des camps de Tindouf à la circulation, à la résidence et à l'emploi et honorer ses engagements découlant de la convention de 1951 sur les réfugiés et son Protocole de 1967.

Les donateurs devraient consacrer une partie significative de l'aide aux camps pour des solutions alternatives en Algérie qui seront compatibles avec des droits des réfugiés.

citoyen
16/06/2010, 16h14
Il est trop tard, les instances offcielles ont déjà accordés des aides humanitaires et comme à l'accoutumé, d'autres aides vont être acheminées, et ce n'est pas les clowns de sa majesté qui vont affamer le peuple sahraouis uniquement avec leur bouches.

ils auraient bien voulu que ces aides ssoient interrompues : quel comportement, même la nourriture de l'etre humain est utilisée comme propagande. Je ne vois plus aucune différence entre la Hyène et les propagandistes du Makhzen, je dirai même que j'ai plus de respect pour l'animal.

>>>le nombre des réfugiés, l'absence d'enregistrement, le manque d' «accountability » du Croissant rouge algérien et le déficit de monitoring.

Territoire algérien = souverainté algérienne. Seules les critiques de la MAP sont tolérés :mrgreen: car amusantes.

ayoub7
16/06/2010, 16h25
Il est trop tard, les instances offcielles ont déjà accordés des aides humanitaires et comme à l'accoutumé, d'autres aides vont être acheminés, et ce n'est pas les clowns de sa majesté qui vont affamer le peuple sahraouis uniquement avec leur bouches.

Trop drole :) nos amis n'ont tellement plus rien a se mettre sous la dent que l'octroi d'aide humanitaire par les instances internationales devient une grande victoire diplomatique pour l'algerie. un big hahahaha

ca fait plus de 35 ans que les instances accordent ces aides "humanitaires", le bleme c'est que ces aides se retrouvent dans les marches mauritaniens.

Les clowns, ce sont les zigotos de la DRS qui n'arrivent pas a arreter le flot des sahraouis qui font le trajet Tindouf-Maroc.


Territoire algérien = souverainté algérienne. Seules les critiques de la MAP sont tolérés car amusantes.

Pas en droit international, quand on a des refugies sur son territoire on est sommé de respecter le droit international vis a vis de ces refugies, sinon on se fait tirer les oreilles, comme ces ONG le font impeccablement... Maintenant si vous voulez avoir l'image d'un gouvernement voyou qui viole le droit international, c'est une histoire... :)

citoyen
16/06/2010, 16h41
>>>ca fait plus de 35 ans que les instances accordent ces aides "humanitaires", le bleme c'est que ces aides se retrouvent dans les marches mauritaniens.

Elle ne sont pas destinées à Ayoub à ce que je sache, lui a besoin d'une aide autre que humanitaire.

Ou est le bleme, ils en font ce qu'ils veulent, ils peuvent même la vendre aux soldats de sa majesté non loin de là, ce n'est pas Ayoub qui va les empêcher.

>>>Les clowns, ce sont les zigotos de la DRS qui n'arrivent pas a arreter le flot des sahraouis qui font le trajet Tindouf-Maroc.

Les "zigotos" du DRS ne vont pas courir derrière le vent et puis ce n'est pas du tout leur problème, si des sahraouis sont passé de l'autre côté du mur tant mieux (seule le MAP l'annonce et tout le monde sait ce que vaulent les annonces de la MAP :mrgreen:), ce ne sera que plus clair par la suite. L'aide humanitaire pour suufir encore plus ceux qui sont resté, ils pourront même ouvrir des supermarchés à quelques pas du mur, le bidasse du tête à claques aura au moins du papier toilettes pour se soulager en plein désert.


>>>sinon on se fait tirer les oreilles,

Pour le moment seul le royaume Marocain s'est fait tirer les oreilles, Aminatou Haidar a fait plier, le tête à claques, ses valets Fassi Fihri et le clown naciri. Pour le reste ce sont simplement des désirs et une vue d'esprit subjective.

Il n'y a que les faits qui comptent.


>>>Pas en droit international, quand on a des refugies sur son territoire on est sommé de respecter le droit international vis a vis de ces refugies

Tiens ce ne sont plus des séquestrés !!!


>>>Maintenant si vous voulez avoir l'image d'un gouvernement voyou qui viole le droit international, c'est une histoire...

Ayoub se chargera de récruter les bons avocats et les rameuter pour intenter le procès à l'algérie, ok, le film commence quand ?

Je te laisse l'exclusivité de la bande d'annonce :mrgreen:.

ayoub7
16/06/2010, 16h42
Le film a deja commence, lis ci-haut... :) la on est a l'entracte, le temps de laisser les sahraouis fuir l'enfer algerien.

mais hors metaphore, en parlant de film reel, je te conseille TINDOUF : STOLEN LIVES , ca a donné une image d el'algerie au monde tres interessante. Une image qui deja n'etait pas au beau fixe..

Cookies