PDA

Voir la version complète : L’entreprise algérienne Remelec de Rouiba a lancé l’éclairage solaire LED


azouz75
17/06/2010, 00h29
En partenariat avec Phillips, l’entreprise algérienne, Remelec, basée à la zone industrielle de Rouiba, vient de lancer l’éclairage solaire LED :

un nouveau produit d’éclairage public solaire d’une haute technologie. Ce nouveau système, lancé il y a quelques mois en Afrique du Sud et aux Pays-Bas, a été présenté hier au siège de l’unité Remelec de Rouiba en présence du directeur général du groupement d’entreprise Remelec, M. Aberkane Cherif, des responsables de la maison Phillips éclairage, de représentants d’entreprises publiques et privées, mais aussi de journalistes qui ont assisté sur place aux premiers essais de ce système rénovateur.

Exploitant les plus récentes technologies d’éclairage LED Eco énergétique, le système peut éclairer d’une lumière blanche vive de grandes surfaces allant jusqu’à 40 mètres sur 20 mètres en toute autonomie.

“Avec ce système, on utilise une lampe de 70W qui donne un rendement d’une lampe de plus de 350 watts”, affirme M. Lalma, responsable des panneaux solaires au niveau de Remelec. Le même responsable précise que le système demande un investissement, qui serait rentabilisé avec le faible coût de la maintenance et sa longue durée de vie qui est de 50 000 heures, c'est-à-dire 12h par jour sur une période de 10 ans.

“Ce système s’adapte parfaitement aux autoroutes, aux aéroports, aux stades, et autres équipements publics, comme il est destiné aussi aux simples consommateurs”, souligne M. Lalma, qui suggère l’équipement de l’autoroute Est-Ouest par ce système doté d’une haute technologie. “La sécurité démarre avec un bon niveau d’éclairage”, indique, de son côté, M. Piat Van Diggelen, responsable de Philips filiale éclairage lors de l’exposé présenté hier à l’assistance.


Le représentant de Phillips dira que des cellules de batterie avancées offrent jusqu'à huit heures d'autonomie à partir d'une seule charge solaire. “Le système est, en outre, hautement durable, avec un design robuste capable de résister aux conditions rigoureuses de quelques-uns des environnements les plus difficiles”.


Pour les responsables de Remelec, cette technologie s’adapte parfaitement à l’Algérie qui dispose de beaucoup de soleil, et dont les régions reculées, notamment au Sud, ont besoin de ce système pour s’éclairer sans se soucier des problèmes de câblage et autres raccordements. “Il n’y a pas de maintenance, pas de câbleries et en plus une meilleure luminosité et une longue durée de vie”, soutient, de son côté, M. Aberkane. “On est entré dans une phase d’économie d’énergie, il faut travailler sur ça ; c’est un système d’avenir”, assure-t-il. Avec un niveau de consommation de 30 watts, on arrive à obtenir 1 800 lumens. La lampe LED est une technologie qui avance très rapidement et elle est arrivée jusqu’à 4 800 lumens. “Ce système est d’une efficacité importante dont le rendement énergétique est considérable”, indique encore M. Lalma qui précise que le système est intégral grâce à un régulateur intelligent, ses batteries et ses panneaux solaires.

“Le régulateur dispose d’une véritable mémoire électronique qui permet de limiter la dépense de l’énergie fournie par les panneaux solaires”, ajoute-t-il. Outre les autoroutes, le système peut aussi servir pour les stades de football, pour la sécurité de certains lieux n’ayant pas accès au réseau électrique, aux marchés, à l’extérieur, ainsi qu’à l’éclairage d'urgence en cas de catastrophe. M. Aberkane est fier d’avoir lancé ce produit en Algérie. “Notre pays a besoin de cette technologie et nous devons tout faire pour la mettre en place, chez nous, en Algérie”, assure-t-il.


Le responsable de cette entreprise, qui emploie plus de 650 travailleurs, a saisi l’occasion pour nous monter un autre produit innovateur construit dans les ateliers de son usine. Il s’agit d’une station d’essence mobile fonctionnant à l’énergie solaire. “Nous comptons lancer sa production incessamment et beaucoup d’organismes ont exprimé leur intérêt pour ce produit”, précisera-t-il.

© Liberté 17/06/2010

jawzia
17/06/2010, 10h52
Très intéressant ! Il devrait être encouragés en leur octroyant le marché d'éclairage de l'autoroute.

samarkand777
18/06/2010, 11h57
oui jawzia bonne idée.

il faut absolument leur attribuer l'autoroute est ouest.

Cookies