PDA

Voir la version complète : Les gars, c’est le match de votre vie !


Zacmako
17/06/2010, 08h12
Les gars, c’est le match de votre vie !

Si l’équipe nationale veut faire sensation, il va falloir sortir le grand jeu et le hisser à un niveau supérieur car l’Angleterre n’est pas la Slovénie.

Demain à partir de 19h30 au stade Green Point de Cape Town, l’équipe nationale de football jouera sa survie dans cette phase finale de la Coupe du monde devant l’Angleterre, l’un des favoris en puissance pour le sacre final. Après la déroute face à la Slovénie, l’équation est désormais simple pour les Algériens : les Verts doivent réaliser à tout prix un bon résultat. Une défaite sera synonyme d’une élimination directe avant même la rencontre suivante, contre les USA, prévue le 23 juin prochain à Pretoria.
C’est dire que la mission des Algériens s’annonce des plus ardues surtout que les Lampard, Rooney et autres se trouvent, eux aussi, dos au mur après le nul concédé face aux Américains lors de la première confrontation. L’heure est à la mobilisation et la préparation pour les Verts. Le coach Rabah Saâdane mobilise sa troupe et tente d’apporter les paramètres nécessaires pour corriger les erreurs commises jusque-là.
La cassette du premier match contre la Slovénie est passée au crible et chaque joueur aura eu pour son grade lors de ladite séance de visionnage. Le driver national sait pertinemment que si l’équipe nationale veut faire sensation devant l’Angleterre, il va falloir sortir le grand jeu et le hisser à un niveau supérieur car l’Angleterre n’est pas la Slovénie. “C’est un match d’hommes et ceux qui ont peur n’ont qu’à rester à la maison. Nous n’avons pas le choix”, dira l’attaquant Karim Matmour sur lequel reposent les espoirs de toute une nation. “Si nous voulons vaincre les Anglais, nous devons développer un volume de jeu conséquent.
Il faut se montrer vigilant car la moindre erreur sera fatale pour nous”, a déclaré Saâdane, lors des réunions quotidiennes avec ses joueurs. En effet, le souvenir de la défaite amère contre la Slovénie avec un but assassin dans les dix dernières minutes est encore vivace et d’aucuns estiment que les Algériens ne doivent surtout pas laisser les Anglais, qui joueront l’attaque à outrance, faire le jeu. L’aspect psychologique est également très déterminant dans ce genre de confrontation.
C’est pour cela que Saâdane parle beaucoup aux joueurs en groupe et en aparté. L’ambiance est détendue au sein de l’effectif, en témoigne la sérénité affichée lors des dernières séances d’entraînement. Conscient de l’enjeu d’une telle rencontre, le président de la FAF, Mohamed Raouraoua, devrait même se réunir avec les joueurs aujourd’hui afin de les exhorter à réaliser un grand match pour donner, de nouveau, la joie au peuple algérien.
Une chose est sûre, les Verts ont toujours répondu présent lors des grands rendez-vous. Ils l’ont démontré en Angola, lors de la phase finale de la CAN, et tout espèrent, au fond d’eux, rééditer l’exploit de 1982 lorsque l’Algérie avait battu l’ogre allemand. Le miracle est-il possible ? En tous cas, les Verts ont là une occasion inouïe de montrer de quoi ils sont capables au moment où les yeux du monde entier sont braqués sur eux.
Ils ont l’obligation de faire honneur aux couleurs du pays et montrer une image chatoyante du football algérien, bien différente de celle du match contre la Slovénie. Alors les gars, c’est le match de votre vie et contrairement à ce que dit maladroitement Saâdane, vous avez tout à perdre à vous étriller par des Anglais qui, eux aussi, n’ont rien montré contre les Américains.
Liberté

Cookies