PDA

Voir la version complète : Lesotho: A quoi bon rester un Etat souverain ?


desert_rose
17/06/2010, 20h34
Lesotho: A quoi bon rester un Etat souverain ?

Ravagé par le sida, ce petit royaume enclavé dans l’Afrique du Sud a perdu tout espoir de développement économique. Des voix s’élèvent pour demander son rattachement au grand voisin.

Des milliers d’habitants du royaume du Lesotho ont demandé à l’Afrique du Sud d’annexer de facto leur pays, ruiné par le sida. Cette requête survient alors que le gouvernement sud-africain, à la veille de la Coupe du monde, a durci son régime de franchissement des frontières.

“Le sida nous a tués”, assène Ntate Manyanye, responsable d’une organisation caritative. “Le Lesotho lutte pour sa survie. Nous sommes environ 1,9 million d’habitants, mais il doit y avoir pas moins de 400 000 orphelins du sida parmi nous. L’espérance de vie est tombée à 34 ans. Nous sommes désespérés…”

Fin mai, plusieurs centaines de personnes ont défilé dans la capitale, Maseru, et remis au Parlement et à l’ambassade d’Afrique du Sud une pétition demandant que leur pays soit rattaché à son immense voisin qui l’encercle de toutes parts. “Nous avons recueilli 30 000 signatures”, explique Vuyani Tyhali, syndicaliste et fondateur du Mouvement de la charte populaire du Lesotho [une organisation qui milite pour que les habitants du Lesotho bénéficient de la nationalité sud-africaine et puissent se déplacer librement entre les deux pays]. “Le Lesotho n’est pas simplement enclavé, il est verrouillé par l’Afrique du Sud. Nous étions une réserve de main-d’œuvre du temps de l’apartheid. Il n’y a aucune raison pour que nous continuions à exister en tant que pays ayant sa monnaie et son armée.” Le Lesotho se trouve à deux heures de route de Bloemfontein, au bout de la nationale N8. C’est un pays de montagne – tout son territoire est situé à plus de 1 400 mètres d’altitude – et l’un des plus beaux du monde. On y voit des hommes à cheval coiffés d’un chapeau conique en paille et drapés dans une couverture traditionnelle.

Mais ce paysage idyllique masque une réalité cruelle. Ces douze dernières années, on a inondé les vallées pour construire des barrages qui alimentent en eau Johannesburg, situé à 400 kilomètres de là. Pourtant, un tiers des puits du Lesotho sont à sec. La nouvelle usine de taille de diamants, très mécanisée, n’a pu absorber les dizaines de milliers de travailleurs congédiés des mines sud-africaines. Même l’industrie textile – qui, à son apogée, employait 50 000 personnes – s’est effondrée. L’impact du sida, apporté par la main-d’œuvre immigrée, a ruiné l’économie. Fait unique dans les pays en développement, le nombre de décès est sur le point de dépasser celui des naissances. Un tiers des habitants est séropositif.

Les arguments ne manquent pas en faveur de la transformation de la monarchie constitutionnelle qu’est le Lesotho en dixième province de l’Afrique du Sud. Les enfants du Lesotho apprennent à l’école que leur pays existe parce que le roi Moshoeshoe I, fondateur de la nation Basotho, a résisté aux Boers et aux Anglais à la fin du XIXe siècle. En réalité, les Anglais ont permis au royaume de survivre pour empêcher les Boers de l’Etat libre d’Orange d’avoir accès à la mer. Beaucoup de Basothos comptent sur la bienveillance de l’Etat sud-africain. Le Congrès national africain (ANC) a été créé au Lesotho en 1912 par le roi Letsie II. Du temps de l’apartheid, la branche armée de l’ANC organisait ses actions de guérilla à partir de cette enclave.

Peu de Basothos se sentent attachés à leurs frontières

Mais le gouvernement de Pretoria a la mémoire courte. Depuis le 1er juin, l’Afrique du Sud ne reconnaît plus les laissez-passer temporaires que les Basothos utilisaient depuis des années pour aller travailler dans la province de l’Etat libre. “L’administration du Lesotho est inefficace et ne produit plus de passeports depuis cinq ans, précise Vuyani Tyhali. Les milliers de travailleurs frontaliers sont aujourd’hui contraints de rester au Lesotho ou de franchir la frontière clandestinement, au risque d’être expulsés.”

Le porte-parole du ministère de l’Intérieur sud-africain, Ronnie Mamoepa, rejette l’idée que le Lesotho puisse avoir droit à un traitement de faveur. “C’est un pays souverain, comme l’Afrique du Sud. Nous avons envoyé des émissaires chez nos voisins – le Botswana, le Zimbabwe, le Swaziland et le Lesotho – pour les prévenir avant d’instaurer l’obligation de passeport.”

Peu de Basothos se sentent attachés à leur monnaie ou à leurs frontières, et encore moins à leur Parlement, chaotique, où les tentatives d’assassinat et les grèves se succèdent entre les scrutins contestés. Une étude de l’Union africaine pointe une “menace persistante de conflit interne” et des problèmes de corruption et de gouvernance. Le rapport ne va pas jusqu’à préconiser l’annexion du Lesotho, mais recommande l’intégration économique avec l’Afrique du Sud. “Le loti est une monnaie qui ne vaut rien”, confie Sekhobe Letsie, chef de la région de Makhalaneng, au sud-est de Maseru. “Il devrait être aboli. Le Lesotho n’a survécu jusqu’à aujourd’hui que grâce à l’apartheid. A l’époque, nous avions des ambassades et nous recevions de l’aide de la communauté internationale. Aujourd’hui, lorsque nous demandons de l’aide pour notre système éducatif, on nous dit de nous adresser à l’Afrique du Sud.” Seeiso, son fils de 26 ans, au chômage, n’est pas sûr de vouloir devenir sud-africain. “Regardez-les. Ils ont perdu leurs traditions et leurs racines. Nous, les Basothos, nous sommes très attachés à notre identité. L’idée de la perdre me fait peur.”

Courrier INternational

tenebre
17/06/2010, 23h06
que Dieu leurs vienne en aide ! ce pays vit tout les calvaires du monde !!

desert_rose
18/06/2010, 19h13
Oui mais c'est un peu leur choix. Au lieu de se faire avec un pays fort et utiliser les synergies ils preferent leur situation.

On a vu cela avec Timor Est, ils se sont donnes un tel mal pour se separer de l'Indonesie, apres ils ont sombre dans la guerre civile.

C'est le temps des grands ensembles, des unites et des unifications. Ce genre d'Etat n'a aucune chance de survire seul.

Imagine le Poliz et l'Algerie qui veulent faire un Etat avec moins de 200000 personnes, deux stades de foot, et ce en plein desert dans une zone infeste de terroristes?

Mais bon y en a qui preferent le mal.

que Dieu leurs vienne en aide ! ce pays vit tout les calvaires du monde !!

mahjoub
18/06/2010, 20h28
Moi je veux m'autodetermniner dans mon quartier:mrgreen:

Pihman
18/06/2010, 20h32
y a mieux

pkoi pas la République démocratique de Hay mohammadi du nord

:mrgreen:

Cell
18/06/2010, 20h56
Moi je veux m'autodetermniner dans mon quartier:mrgreen:

ouaii on fera appel à la MINURTQ ; mission des nations unis pour l'organisation d'un référundum dans TON QUARTIER .....:mrgreen:

plus sérieusement , pour le Lesotho , c'est clair qu'il y a certains ETATS en afrique et autre part qui ne doivent leur existence qu'au bon vouloir d'un colonisateur qui voulait sauvegarder ses interets , et que tot ou tard , la nature ^reprend ses droits

mahjoub
18/06/2010, 21h08
Khoutna
donnez un peu de temps aux forumistes Algeriens, ils doivent être stressés avec le match contre l'angleterre.
Allah yraja3houm lina bikhir 0-0 actuellement
fin HS

mahjoub
18/06/2010, 21h12
C'est les anglais qui ont fait le plus de mal en creant des micro etats.

desert_rose
18/06/2010, 21h46
Et en divisant de grands Etats arabes (Irak, Syrie) apres avoir detruit l'empire Otoman.

Maintenant c'est l'Algerie qui prend la relve veut diviser son voisin, et crerr un Etat avec un nombre d'habitant qui rempliraient a peine deux ou trois stades de foot.

Allez savoir

C'est les anglais qui ont fait le plus de mal en creant des micro etats.

Loubia
18/06/2010, 22h25
http://www.liceoberchet.it/ricerche/geo5d_08/gruppo_c/testi/lesothoimm.jpg

http://www.theguide.org.za/Lesotho/Lesotho%20Pony%20Trek.jpg

http://www.classicencounters.com/images/general/Lesotho400.jpg

http://cache.virtualtourist.com/676975-Basotho_Village-Lesotho.jpg

http://www.conwag.com/cwagner/uploads/cms_images/Lesotho_Highlands_1.jpg

absent
18/06/2010, 22h36
C'est les anglais qui ont fait le plus de mal en creant des micro etats. Sur l'Afrique du Sud, vous vous trompez. Ce sont les anglais qui ont cree l'Union Sud Africaine. Avant d'etre incorpores dans cet Etat, les ethnies africaines n'arrettaient pas de s'entre tuer: Zoulous, Xhosa, Afrikaner, Ndebele, Sotho, Tswana...etc Meme la majorite des blancs sud africains ne voulaient d'Union Sud Africaine puisque je vous rappelle que les Afrikaner y ont ete incorpores de force par les Anglais apres avoir subi les camps de concentration des decennies avant les juifs. A mon avis, l'erreur des Afrikaner a ete de ne pas dissoudre l'Union une fois arrives au pouvoir, et de se partager le territoire entre les différentes nations qui composent ce pays.
Comme quoi, les anglais ont bien foutu la ***** dans leurs colonies, que ce soit dans le sous-continent indien, en Afrique australe ou au Moyen Orient.

omar
18/06/2010, 23h13
"Maintenant c'est l'Algerie qui prend la relve veut diviser son voisin, et crerr un Etat avec un nombre d'habitant qui rempliraient a peine deux ou trois stades de foot." (desert rose)

Le Maroc n'a jamais administré le Sahra Occidental et donc la situation de cette région ne s'apparente à aucune autre. De surcroît, Hassan II avait promis un référendum et que le royaume tienne l'engagement pris par son suzerain.

Cela dit, seuls les Sahraouis sont maîtres de leur destin comme l'a répété à nombreuses reprises l'Afrique du Sud que tu oublies facilement en tapant uniquement sur l'Algérie.

CaboMoro
19/06/2010, 10h09
Omar
Cela dit, seuls les Sahraouis sont maîtres de leur destin comme l'a répété à nombreuses reprises l'Afrique du Sud que tu oublies facilement en tapant uniquement sur l'Algérie.
___________________________________
C'est toi qui oublie qu'on est en afrique du nord, pas en afrique de sud.


Le Maroc n'a jamais administré le Sahra Occidental et donc la situation de cette région ne s'apparente à aucune autre.
_____________-
Relis ton histoire, l'histoir de l'frique du Nord.

desert_rose
19/06/2010, 10h17
Respire un peu, le Maroc a toujours administre le Sahara et meme plus, meme si cela fut interrompu de temps a autre. Et actuellement le Sahara fait partie du Maroc. C'est fini Polizario et trallala. Habituez vous a ca puisque les sahraoui de TIndouf le reconnaissent et rejoignent le Maroc.

Le Maroc n'a jamais administré le Sahra Occidental et donc la situation de cette région ne s'apparente à aucune autre.

Cookies