PDA

Voir la version complète : Le plus grand décoré de l histoire de france


Page : [1] 2 3 4 5 6

northcarolina
18/06/2010, 14h43
Le général Bigeard est mort
Par Reuters - Il y a 3 heures 7 min


PARIS - Le général Marcel Bigeard, ancien résistant, figure du gaullisme et maître d'oeuvre controversé de l'action des parachutistes français durant la guerre d'Algérie (1954-1962), est mort vendredi matin à son domicile de Toul à l'âge de 94 ans, a-t-on appris auprès de l'armée.
"Nous avons appris sa mort ce matin", a déclaré un porte-parole du Sirpa de l'armée de terre. Le général avait été à diverses reprises hospitalisé ces derniers temps pour des problèmes d'insuffisance cardiaque.

"La disparition de ce très grand soldat résonne avec une force particulière au moment où la France célèbre l'appel du 18 juin", a déclaré dans le communiqué le président Nicolas Sarkozy, en saluant sa "carrière exemplaire" qui "restera un modèle pour la République".

"Le général Bigeard nous laisse une légende, il nous laisse sa devise 'croire et durer'. Ces valeurs s'ajoutent à notre mémoire, elles viennent enrichir la mémoire collective", a pour sa part estimé Hubert Falco, le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants.

"INTERROGATOIRES MUSCLES"

Né le 14 février 1916 à Toul (Meurthe-et-Moselle), Marcel Bigeard fut d'abord employé de banque à la Société générale avant de combattre dans l'armée lors de la défaite de juin 1940. Blessé puis fait prisonnier, il s'était évadé avant de rejoindre les Forces françaises libres en Afrique.

Envoyé en octobre 1945 en Indochine, Marcel Bigeard y restera jusqu'à la fin. Fait prisonnier le 7 mai 1954 à la chute de Dien Bien Phu, il rentre en métropole six mois plus tard et part en Algérie en octobre 1955.

Marcel Bigeard occupe diverses responsabilités militaires et participe notamment sous le commandement du général Massu à la bataille d'Alger en 1957, lorsque les troupes parachutistes avaient repris le contrôle de la ville aux indépendantistes.

Les opposants au conflit, notamment des dirigeants du FLN, avaient alors dénoncé des actes de torture et des exécutions sommaires. Des accusations que Bigeard avait reconnues plus tard à demi-mot, préférant au mot "torture" ceux "d'interrogatoires musclés".

Après avoir occupé divers commandements en outre-mer, Marcel Bigeard, qui fut nommé général de brigade en 1967, de retour dans l'Hexagone entama une carrière politique où son franc-parler et sa gouaille firent sensation.

En février 1975, il est nommé secrétaire d'Etat à la Défense dans le gouvernement de Jacques Chirac, Valéry Giscard d'Estaing étant président de la République. Il démissionne de son poste en août 1976 et se fait élire deux ans plus tard député apparenté UDF en Meurthe-et-Moselle. Il préside pendant trois ans la commission de la Défense de l'Assemblée.

Il sera réélu député en 1981 puis en 1986. Il est battu en 1988 par le candidat socialiste.

Retiré dans sa maison de Toul, Marcel Bigeard écrira encore une dizaine d'ouvrages, le dernier en date en 2009 sous le titre "Mon dernier round".

Marcel Bigeard était titulaire de nombreuses décorations françaises, comme celle de Grand-Croix de la Légion d'Honneur, et étrangères comme la Distinguished Service order (DSO).

Thierry Lévêque et Emile Picy, édité par Véronique Tison

Cell
18/06/2010, 15h08
bon voyage en enfer P'tit C*n ..... tu a maintenant toute l'éternité pour répondre des atrocités que t'a commises

omar
18/06/2010, 15h18
Que Dieu ait son âme.

Plus intéressant est le fait que l'article fait mention de la transition des humilés en Indochine en Algérie, ce que certains avaient nommés: "les chiens fous".

Et pourtant: "les guérillas des rizières et des djebels ont eu raison de l'armée française" analyse un militaire français.

absente
18/06/2010, 15h36
ce tortionnaire décoré...

absent
18/06/2010, 15h40
Mes condoléances northcarolina

northcarolina
18/06/2010, 15h57
C etait un grand soldat,il n avait que des amis et la guerre d algérie était pour lui ,une épine dans le pied et comme beaucoup de francais de cette époque il n etait pas fier de cette guerre meme si il avait gagné la bataille d alger avec ses parachutistes.
Il vas etre regretté en france .

Cell
18/06/2010, 16h05
C etait un grand soldat,

aussi grand que Gerd Von Rundtedt et Wilhelm Von Leeb , à la différence que la grandeur de ces derniers résidait dans le fait qu'ils ont battu une Armée d'un pays industrialisé ..........

northcarolina
18/06/2010, 16h19
La disparition de ce très grand soldat résonne avec une force particulière au moment où la France célèbre l'appel du 18 juin", a déclaré dans le communiqué le président Nicolas Sarkozy, en saluant sa "carrière exemplaire" qui "restera un modèle pour la République".

"Le général Bigeard nous laisse une légende, il nous laisse sa devise 'croire et durer'. Ces valeurs s'ajoutent à notre mémoire, elles viennent enrichir la mémoire collective", a pour sa part estimé Hubert Falco, le secrétaire d'Etat aux Anciens combattants

C ETAIT UN GRAND SOLDAT ET UN BON DEPUTE(2 mandats)
Il vas manqué en france

absent
18/06/2010, 16h30
Que Dieu est son âme.

@NorthCarolina, dire que :
C etait un grand soldat,il n avait que des amisest totalement faux vu que pour nous, les algériens, Bigeard = Tortures.

Les guerres sont des drames pour tous ! Les responsables militaires sont responsables de leurs actes, mais les premiers responsables sont les politiques, qui eux sont bien protégés !

Ci dessous, un article paru au quotidien le Parisien d'aujourd'hui, sur le général Bigeard.

Pour Bigeard, la torture en Algérie était un «mal nécessaire»
18.06.2010, 14h24

Le général Marcel Bigeard, décédé ce vendredi à l'âge de 94 ans, a été l'un des protagonistes de la bataille d'Alger en 1957. Il évoquait avec réticence cette période durant laquelle l'armée française se livra à la torture, une pratique qu'il avait qualifiée en juillet 2000 de «mal nécessaire».

La bataille d'Alger, théâtre de la torture

Lors de la bataille d'Alger, menée par la 10ème division parachutiste (DP) du général Jacques Massu (http://www.leparisien.fr/politique/bio-express-27-10-2002-2003521844.php), le colonel Marcel Bigeard et son 3ème régiment de parachutistes coloniaux (RPC), avaient participé au démantèlement des réseaux armés (http://actualites.leparisien.fr/armes.html) du FLN qui avaient posé une série de bombes visant les Européens. Cette bataille d'Alger avait été livrée, notamment par les régiments parachutistes de la Légion étrangère et de l'infanterie coloniale, avec le recours fréquent à la torture : supplice de la baignoire et utilisation de la gégène (décharges électriques sur les parties génitales).
Cette pratique avait été dénoncée en France (http://actualites.leparisien.fr/france.html) par les intellectuels puis par quelques rares militaires, comme le général Jacques Pâris (http://actualites.leparisien.fr/paris.html) de la Bollardière, Compagnon de la Libération. Beaucoup plus tard, Massu et Bigeard, qui ne s'aimaient guère, s'étaient renvoyé la responsabilité de ces actes. (http://www.leparisien.fr/politique/bigeard-massu-a-sa-place-dans-l-histoire-28-10-2002-2003522601.php)

Les aveux du général Bigeard au soir de sa vie
En 1999, lors de la sortie de son dixième ouvrage («Lettres d'Indochine»), le général Bigeard avait reconnu à demi-mot que certains officiers de renseignement avaient utilisé la torture durant la bataille d'Alger. «Etait-il facile de ne rien faire quand on avait vu des femmes et des enfants les membres arrachés par l'explosion d'une bombe?», avait-il alors dit. En juillet 2000, il avait déclaré que la torture était un «mal nécessaire» (http://www.leparisien.fr/politique/l-aveu-de-bigeard-03-07-2000-2001478949.php), ajoutant qu'il s'agissait d'une «mission donnée par le pouvoir politique», mais démentant l'avoir pratiquée lui-même.

«Nous avions affaire à des ennemis motivés, des fellaghas, et les interrogatoires musclés, c'était un moyen de récolter des infos. Mais ces interrogatoires étaient très rares et surtout je n'y participais pas. Je n'aimais pas ça. Pour moi, la gégène était le dernier truc à utiliser», déclarait-il en 2007 au quotidien suisse La Liberté. Mais contrairement à Massu, qui a regretté l'usage de la torture, Bigeard n'avait émis aucun remord. «Je ne regrette rien ! Nous avons fait face à une situation impossible.»


Les accusations de la militante indépendantiste Louisette Ighilahriz
La militante indépendantiste algérienne Louisette Ighilahriz (http://www.leparisien.fr/politique/en-bref-23-06-2001-2002252713.php) avait révélé dans la presse en 2000, puis dans un livre paru en 2001 («Algérienne»), avoir été torturée à Alger par des militaires français de la 10e DP, entre le 29 septembre et le 20 décembre 1957, sur le commandement de Bigeard. Dans un livre paru en 2002 («Crier ma vérité»), Bigeard avait dénoncé une «machination».

Louisette Ighilahriz avait mis en cause Massu et Bigeard comme les «commanditaires» du «sale boulot», assurant avoir reconnu Massu et Bigeard. «Lorsque Massu ne venait pas, un autre gradé, grand et mince, portant un béret vert, le remplaçait. C'était Bigeard», témoignait-elle ainsi dans le Nouvel Observateur du 31 mai 2001.

Des spécialistes avaient relevé que le vert était la couleur de la Légion étrangère et que Bigeard, de l'infanterie coloniale dont la couleur était le rouge, ne pouvait porter un tel couvre-chef. «Curieusement», remarque Bigeard dans «Crier ma vérité», l'éditeur du livre «Algérienne» «a fait corriger certains passages et le béret de Bigeard a changé de couleur, passant du vert au rouge».

papi
18/06/2010, 16h33
C etait un grand soldat
Oui, c'est que j'ai constaté. Il a la même taille qu'Hitler et Netanyahu.

houari16
18/06/2010, 16h48
Le plus grand décoré de l histoire de France

Exacte !

En témoignage aux infractions à la morale et aux lois humaines : la torture et les crimes ..

northcarolina
18/06/2010, 17h01
En témoignage aux infractions à la morale et aux lois humaines : la torture et les crimes (houari 16)

Sans faire de polémiques et en respect aux morts de cette sale guerre,le general BIGEARD n as jamais été un criminel de guerre,il respectait ses ennemis

Atlantic
18/06/2010, 17h24
C est pas lui qui était responsable pour la mort de larbi Benmhidi?

northcarolina
18/06/2010, 17h32
--------------------------------------------------------------------------------

C est pas lui qui était responsable pour la mort de larbi Benmhidi? (atlantic)

non ,c etait pas lui,si je me souviens larbi a été liquidé dans sa celulle par les forces spéciales de aussaresses qui au passage a été condamné par la justice francaise parce qu il disait certaines vérités qui n étaient pas bonne a dire a notre époque

BMW
18/06/2010, 17h43
aussi grand que Gerd Von Rundtedt et Wilhelm Von Leeb , à la différence que la grandeur de ces derniers résidait dans le fait qu'ils ont battu une Armée d'un pays industrialisé ..........


Tout a fait OK cell , ce p'ti co.. a assassiné des civil algériens grace a ces massacre il a été le plus décoré en france une quarantaine de médailles

les generaux allemand ont envahi et controlé impécablement l'europe et neutralisé les puissance mondiale les plus développé de l'epoque et pourtant leur généraux ne sont pas aussi décoré que ce bougre, car les officier allemand ne dépassent pas souvent 2 ou 3 médailles mais bien mérité


Ce francais n'atteindra jamais la cheville des generaux allemands

Le comparer ainsi par EX a von rundstedt,Heinz Guderian, a Rommel, ou paul ludwig von Kleist ou a hans von kluge serait illogique

BMW
18/06/2010, 17h49
On n'est pas loin nous , d'ailleur chez nous au maroc de trés vieux generaux avec 8 ou 10 médailles a la noix pour avoir comabattu la vieillesse et l'ennuie mais aussi pour avoir rempli les poches durant des décénie :mrgreen::mrgreen: hhhhhh

northcarolina
18/06/2010, 18h10
ne carrière exceptionnelle
• Naissance de Marcel Bigeard, le 14 février 1916 à Toul (Meurthe-et-Moselle).

• Parachuté dans l'Ariège en 1943, où il dirige un maquis de la Résistance.

• De 1945 à 1954, effectue trois séjours en Indochine où il devient lieutenant-colonel après son action de défense de la cuvette de Diên Biên Phu.

• Envoyé en Algérie en 1956 où il prend le commandement du 3e régiment de chasseurs parachutistes. En 1958, toujours en Algérie, il dirige le centre d'entraînement à la guerre subversive.

• 1963 : commande la 25 e brigade de parachutistes.

• Général de brigade en 1967.

• Promu général de division, il prend en 1971 le commandement supérieur des Forces françaises du sud de l'océan Indien.

• Est nommé adjoint au gouverneur militaire de Paris le 20 juin 1973.

• Promu général de corps d'armée en décembre 1973.

• Prend en mars 1974 le commandement de la 4 e région militaire, à Bordeaux.

• 31 janvier 1975 : nommé secrétaire d'État à la Défense. Démissionne le 4 août 1976.

• Élu député (UDF) de Meurthe-et-Moselle en 1978. Battu en 1988.


Par Etienne De Montety

DZone
18/06/2010, 18h47
Mis à part la torture qu'il a pratiquée en Algérie à grande échelle contre un peuple désarmé , Bigeard n'a rien fait de notable pour que la France soit fière de lui ; il n'a pas empêché les troupes allemandes d'envahir son pays en quelques jours et il a été humilié par le Général Giap à Dien Bien Phu !

absent
18/06/2010, 18h56
Toutes les armees impliquees dans des "guerres subversives" pratiquent la torture. Le DRS ne s'est pas gene de le faire dans les annees 90.

absent
18/06/2010, 19h00
Toutes les armees impliquees dans des "guerres subversives" pratiquent la torture. Le DRS ne s'est pas gene de le faire dans les annees 90.

Et ça excuse ses crimes ?

northcarolina
18/06/2010, 19h00
Mis à part la torture qu'il a pratiquée en Algérie à grande échelle contre un peuple désarmé(DZONE)

non,tu te trompes de bonhomme,c était un soldat qui respectait ses ennemis et cette guerre a été pour lui un fardeau car ce qu on lui a demandé de faire dans la bataille d alger n était pas un travail de parachutiste.
En france,il vas etre enterré avec tout les honneurs militaires et civiles,c est le plus grand gradé que la france en 2000ans d histoire ait us

houari16
18/06/2010, 19h04
posté par northcarolina En témoignage aux infractions à la morale et aux lois humaines : la torture et les crimes (houari 16)

Sans faire de polémiques et en respect aux morts de cette sale guerre,le general BIGEARD n as jamais été un criminel de guerre,il respectait ses ennemis

northcarolina
N est , ni plus ni moins qu un sanguinaire qui n avait pas honoré la France coloniale ..

Une tache noire dans l histoire coloniale française : les deux « B » , Bugeaud et Bigeard les peres de la torture et les crimes en Algerie .


PS : c est vrai un soldat ;) ? pour commettre les basses besognes des politiciens français ..

kaghemoussa
18/06/2010, 19h05
bigard est un pur produit de l'armée Française il a deux grand "actes" de guerre a son actif:

- il a été vaincu le 7 mai 1954 par le général Giap , il a été fait prisonnier est l'armée Française a capituler et a abandonné l'indochine au Viet Minh

- Il a fait torturé des civils a Alger ce qui n'a pas empêché l'armée française de quitter l'Algérie vaincu en 1962

mais bon on a les "héros" que l'ont peut caroline du nord :mrgreen:

northcarolina
18/06/2010, 19h23
mais bon on a les "héros" que l'ont peut caroline du nord (
kaghemoussa)

Tu devrais apprendre a connaitre ce grand homme qui vas etre honoré par la france au lieu de le dénigrer.
Quand le president BOUTEFLIKA viendra en france ,Sarko l amenera en pélérinage sur sa tombe;)

Bachi
18/06/2010, 19h33
L'enfer, les plus terribles enfers !..C'est ce que je souhaite à cette bête de grand tortionnaire.

northcarolina
18/06/2010, 19h37
L'enfer, les plus terribles enfers !..C'est ce que je souhaite à cette bête de grand tortionnaire. (bachi)

Bof,je pense qu on ira tous au paradis,dieu pardonne a ses brebis!!!;)

ould omar
18/06/2010, 19h40
,le general BIGEARD n as jamais été un criminel de guerre,il respectait ses ennemis

Ouais ......l'enfer est pavé de bonnes intentions!

kaghemoussa
18/06/2010, 19h45
et la seul place qui l'attend , si l'enfer existe , c'est bien au chaud ...
les seul qui honorerons sa "mémoire" ce serons les anciens de l'Algerie Française , les nostalgique de la "gégene"et les frontistes.

L'histoire n'a que faire d' un minable tortionnaire a beret, quelqu'un sans aucune morale et qui a réussit a lier "torture" a "armée Française".
La France peut lui en être reconnaissante en effet, belle héritage qu'il laisse.

ETTARGUI
18/06/2010, 19h52
Northcarolina
C etait un grand soldat,il n avait que des amis ...
Ah bon ! il n'avait que des amis ? On apprend des choses avec toi !Tu en fais partie Northcarolina ?
Avec âzraine, Bigeard va découvrir ce qu'est un interrogatoire musclé !

tamerlan
18/06/2010, 19h56
pourquoi voulez vos qu'un militaire se comporte comme un civil??
c'est un militaire qui a servi du mieux qu'il pouvait les interets de son pays

c'est normal qu'on ait recours a la torture durant une guerre..c'est dans les "normes"d'une guerre

la france devrait l'honorer

Cookies