PDA

Voir la version complète : Abou Dhabi va se doter de la plus grande centrale solaire au monde


zek
20/06/2010, 14h43
Les Emirats arabes unis, qui veulent s'imposer comme les champions des l'énergies renouvelables, vont se doter de la plus grande centrale solaire à concentration au monde, avec le concours du groupe pétrolier français Total et du groupe de BTP espagnol Abengoa.

"Nous avons sélectionné un consortium formé de Total et d'Abengoa Solar comme partenaires pour construire et faire fonctionner Shams 1, la plus large centrale solaire à concentration dans le monde et la première de ce genre au Proche-Orient", a annoncé Masdar, une société contrôlée par le gouvernement d'Abou Dhabi et chargée de promouvoir les énergies renouvelables, lors d'une conférence de presse.

D'un coût de 600 millions de dollars, la centrale, baptisée Shams (soleil) 1, sera réalisée par Masdar (60%), Total (20%) et Abengoa (20%).

D'une capacité de 100 mégawatts, elle comptera 768 miroirs paraboliques et couvrira une superficie de 2,5 km2 pour une puissance de 100 mégawatts.

Installée à Madinat Zayed, à environ 120 km au sud-ouest d'Abou Dhabi, la capitale des Emirats, elle utilisera la technologie dite de l'énergie solaire à concentration: des miroirs paraboliques concentrent l'énergie du soleil pour produire de la vapeur d'eau destinée à faire tourner des turbines électriques.

Les travaux de construction vont commencer au troisième trimestre 2010 et la centrale sera achevée d'ici environ deux ans, selon Masdar.

Abou Dhabi s'est fixé un objectif de 7% d'énergie renouvelable d'ici 2020.

"Nous sommes sur la bonne voie pour faire d'Abou Dhabi la principale source et la capitale internationale de l'énergie renouvelable et du développement durable", a affirmé le PDG de l'Abu Dhabi Future Energy Company (Masdar) Sultan al-Jaber.

Shams 1 permettra d'éviter l'émission d'environ 175.000 tonnes de CO2, "ce qui revient à retirer 15.000 automobiles de la circulation", selon un communiqué.

Elle doit permettre d'éviter 170.000 tonnes de dioxyde de carbone chaque année, a expliqué M. Jaber.

"C'est la première fois aux Emirats que nous allons apporter une importante capacité de production (énergétique) qui ne dépende pas du combustible fossile", a déclaré pour sa part Nicholas Carter, un responsable d'un organisme d'Abou Dhabi chargé de la régulation de l'eau et de l'électricité.

"On a une ferme solaire mais on a aussi une chaudière où on utilise du gaz naturel pour créer de la vapeur si la source solaire n'est pas suffisante", a expliqué de son côté à l'AFP le directeur général d'Abengoa Solar, Santiago Seage.

Sa société a construit une centrale d'énergie solaire à concentration en Espagne et développe d'autres projets dans ce pays, en Afrique du nord et aux Etats-Unis.

Le projet le plus prestigieux de Masdar est Masdar-City, la première ville du monde à zéro émission de gaz carbonique, dont le coût est estimé à 22 milliards de dollars et l'achèvement prévu pour 2015.

Masdar-City, située près de l'aéroport d'Abou Dhabi, doit accueillir 50.000 habitants et fonctionner entièrement aux énergies renouvelables, essentiellement le solaire. La ville abritera le quartier général de l'Institut international pour les énergies renouvelables (Irena) et des instituts de recherche, afin de faire d'Abou Dhabi le leader des énergies renouvelables.

Abou Dhabi est la capitale des Emirats arabes unis, une fédération de sept membres dont les réserves prouvées d'hydrocarbures s'élèvent à 97,8 milliards de barils pour le pétrole (5e rang mondial) et à plus de 6.000 milliards de m3 pour le gaz naturel (4e rang mondial).

AFP

Cookies