PDA

Voir la version complète : "Pathétiques, imposteurs": dur réveil pour les Bleus


sefaxe
20/06/2010, 22h39
"Les imposteurs" - Le titre de L’Equipe est sans appel, vendredi matin. En dessous de ce titre, le quotidien sportif publie une photo de Franck Ribéry en pleine page. "La nullité de l’équipe de France, battue hier à Polokwane par le Mexique (2-0), dément tous les discours tenus par Raymond Domenech et ses joueurs sur leur force de caractère", peut-on lire en Une du quotidien qui assène : "A moins d’un énorme miracle, leur Coupe du monde est terminée". La déception est énorme : "Ce matin, la France contemple un champ de ruines".



http://photo.europe1.fr/infos/france/a-l-equipe-217167/2849794-1-fre-FR/a-l-equipe_scalewidth_300.jpg



"Lamentable !" - Ce seul mot illustre la Une du Parisien pour qui : "Pathétiques, les Bleus n’ont jamais fait illusion hier soir". Bref, "ces bleus n’ont plus grand-chose à faire en Afrique du Sud", poursuit le quotidien avant de raconter le "silence de plomb" qui régnait jeudi soir dans le vestiaire des Bleus : "Rien. Pas un mot (…). Dans le vestiaire, une fois le match terminé, Raymond Domenech a brillé par son silence".



http://photo.europe1.fr/infos/france/a-leparisien-217166/2849789-1-fre-FR/a-Leparisien_scalewidth_300.jpg


Les quotidiens régionaux

"Pathétiques" - "Dès ce matin, ces Bleus-là devraient embarquer dans le premier avion, ayant prouvé en six jours qu'ils n'avaient tout simplement pas leur place à ce premier Mondial africain. Une fois de plus, les Bleus ont été pathétiques hier soir, se contentant de deux frappes cadrées peu avant l'heure de jeu", se lamente Marc Wilb dans L'Alsace avant de conclure : "Ils pourraient sans doute jouer jusqu'au bout de la nuit sans marquer de but".



"En dépôt de bilan..." - La Montagne ne mâche pas ses mots. "En dépôt de bilan...", les Bleus ont été "en dessous de tout", jeudi soir.



http://photo.europe1.fr/infos/france/la-montagne-217179/2850020-1-fre-FR/La-montagne_scalewidth_300.jpg



"Bien fait" - "Cette défaite nette et sans bavure devant le Mexique, c'est bien fait ! Sans s'abandonner à cette fâcheuse manie nationale du dénigrement, il faut effectivement le dire. Il est un moment où les emportements cocardiers doivent faire place à la lucidité" écrit Jacques Camus dans La République du Centre qui assène : "Alors, cette défaite quasi éliminatoire des Bleus devant le Mexique (2-0) dans le Mondial sud-africain est une sanction logique et méritée pour une équipe sans âme, sans envie, sans fierté".



"A la retraite" - Dans son côté, Le Midi Libre verrait bien les Bleus raccrocher avant 62 ans. "L'attaque est restée stérile, la défense a flanché et les choix de Domenech n'ont rien arrangé", écrit le quotidien.



http://photo.europe1.fr/infos/a-le-midi-libre-217205/2850342-1-fre-FR/a-Le-midi-libre_scalewidth_300.jpg



"Un enterrement" - "La défaite d'hier soir servira d'enterrement à une grosse illusion. Il faudrait un miracle mardi pour éviter l'élimination, l'état de délabrement des Bleus ne laisse aucune chance à cette ridicule probabilité. (…) Le temps des règlements de compte va venir sans tarder", prédit enfin Christian Frichet dans L'Est Républicain .
La presse internationale

"C'était écrit" - "Raymond Domenech peut se consoler, c'était écrit dans les étoiles. La France, l'équipe qui méritait le moins sa place à la Coupe du monde, selon certains", doit faire face maintenant à sa prochaine élimination, ironise pour sa part le quotidien anglais The Daily Telegraph qui se souvient de la main de Thierry Henry qui envoya la France en Afrique du Sud après le match France-Irlande.



"Un miracle" - "La France a besoin d'un miracle pour rester dans cette Coupe du monde", conclue laconiquement un autre quotidien anglais, The Daily Mirror .

Nomad7
20/06/2010, 22h43
Les Français sont devenus la risée du monde entier, ils sont ridicules ..... Bien fait pour eux car ils sont arrogants.

sentenza
21/06/2010, 08h52
Ce que je retiens avant tout de cette mascarade, c'est le lynchage pratiqué par la presse française. Je ne l'ai jamais vu aussi déchaînée, excitée !
Le premier exemple est le titre à la Une du journal l'Equipe samedi, que je n'oserai pas réécrire ici même tellement c'est vulgaire. Pour moi ce papier est un torchon donc l'unique but est de faire du tirage, du pognon.
Leurs homologues ne sont pas mieux, articles sans intérêts.

Evidemment qu'il y a un problème au sein de l'équipe de France, au sein de la fédération, et l'information doit être donnée. Mais la manière dont elle est communiquée est malsaine. Hier j'ai vu une meute de journaliste chasser le directeur délégué de la FFF, c'était pathétique.

Ceci aura sans doute le mérite de mettre en avant un problème de fond dans le football français (qui existe sans doute dans d'autres fédérations) : l'éducation des joueurs lors de leur formation. Les valeurs humaines, de respect, l'instruction, la culture, doivent faire partie intégrante de la formation d'un sportif de haut niveau. On ne doit pas uniquement leur apprendre à taper dans un ballon.

Le football professionnel est un sport rempli de tricherie (simulation de faute, violence sur les terrains, etc.).

omar
21/06/2010, 17h47
Toujours à chercher des boucs-émissaire AF (Alain Finkielkrault). Pour le passionné de football qu'il se prétend, il lui faudra revoir sa tactique.
_________________________


Affligeant, consternant, ridicule, pathétique, les qualificatifs pour décrire les comportements des joueurs de l’équipe de France ne manquent pas. Ils se rejoignent dans la condamnation quasi-unanime. Seul Patrick Lozès les défend mordicus aujourd’hui, sauf quand ils sont en désaccord avec Rama Yade.

Dans le flot des critiques qui s’abattent de façon justifiée sur cette équipe, on peut distinguer trois approches. La première, à laquelle j’appartiens, réunit ceux qui ont fait confiance à cette équipe et qui ont cru à la répétition du scénario de 2006, un départ poussif et une montée en puissance. Ceux-là se sentent doublement trahis. La deuxième rassemble ceux qui aiment l’équipe de France et qui prévoyaient depuis déjà deux ans que l’on allait à la catastrophe. Au-delà de la part de « self-fulfilling prophecy » (prophétie auto-réalisatrice), ils peuvent dire que la réalité a dépassé leurs plus sombres prédictions. Enfin, la troisième approche regroupe ceux qui n’aiment pas l’équipe et qui éprouvent une joie malsaine à la voir dans les pires difficultés.

Alain Finkielkraut appartient à cette dernière école. On se rappelle qu’en 2005, ce philosophe s’était gaussé de l’équipe « black, black, black » dans une interview au journal Haaretz, où il attribuait l’origine de la crise des banlieues à un problème ethnique. Il avait par la suite affirmé qu’il avait été mal compris, mais les journalistes d’Haaretz avaient répondu qu’ils tenaient à disposition l’enregistrement de la conversation, et Alain Finkielkraut n’avait pas demandé à ce qu’il soit rendu public. Par la suite, il s’était offusqué que des Français puissent vibrer lors de la qualification de l’équipe d’Algérie. Samedi soir sur Europe 1, il a déclaré « on a plutôt envie de vomir avec la génération caillera, il est temps de ne plus sélectionner des voyous arrogants et inintelligents et de sélectionner des gentlemen. Il faut prendre acte des divisions ethniques et religieuses qui minent cette équipe. L’équipe de France est une bande de voyous qui ne connaît comme morale que celle de la mafia. » a conclu celui qui avait vigoureusement défendu Polanski, récemment accusé d’avoir sodomisé une jeune fille de 13 ans. Il est implacable avec Anelka pour avoir proféré le MOT.

Il rend néanmoins un hommage à Boumsong, joueur noir et non sélectionné, qui « s’exprime dans une langue élégante ». On sent un peu l’histoire de l’antisémite qui dit avoir un ami juif, puisque Alain Finkielkraut trouve qu’il y a un joueur noir qui parle bien français.
Après ses déclarations sur l’équipe « black, black, black », Alain Finkielkraut avait été repris de volée par le monde du football, Lilian Thuram en tête. Lilian Thuram qu’il sera difficile, même à Finkielkraut, de présenter comme un voyou. Il est pourtant footballeur, noir, issu de la banlieue. Finkielkraut qui aime le foot était de ce fait rejeté par les joueurs et les éducateurs. Il en éprouve du ressentiment.

Si le comportement des joueurs de l’équipe de France est condamnable, les propos du philosophe le sont également. Il ne critique pas les joueurs pour ce qu’ils FONT, mais pour ce qu’ils SONT : des jeunes issus de la diversité et des banlieues.

Si Le Pen avait tenu de tels propos, on peut penser que les journalistes l’auraient contredit. Mais là non, on ne contredit pas le philosophe, au contraire, on lui permet de répéter son message dans le JDD et ce matin dans France Inter.

Il y a finalement une logique dans la pensée de Finkielkraut. Les Noirs et les Arabes sont des voyous, les joueurs de l’équipe de France sont principalement des Noirs qui viennent des banlieues ; ils sont donc des voyous. S’il y a certainement dans l’équipe des joueurs dont les valeurs morales sont critiquables, peut-on dire que l’on peut mettre les 23 dans le même sac ? Peut-on expliquer la débâcle actuelle par les divisions ethniques et religieuses ?
Une fois encore, Alain Finkielkraut semble obsédé par la question ethnique ou religieuse à laquelle il ramène tout. Le problème est un problème d’individu ou de groupe, pas un problème de religion ou d’origine ethnique. Faut-il ne sélectionner que des joueurs de la même origine, en faire une équipe ethniquement homogène ? Faut-il rappeler à Alain Finkielkraut, chantre de l’homogénéité, que même l’équipe d’Israël est diverse puisqu’il y a des Arabes qui en font partie ?

Faut-il exiger des joueurs qu’ils puissent employer l’imparfait du subjonctif avant de porter le maillot bleu ? Doit-on procéder à la sélection à partir du classement de l’ENA ou d’un tirage au sort dans le bottin mondain ? Alain Finkielkraut a publié récemment Un Cœur intelligent ; il a un cerveau purement émotionnel dès qu’il s’agit de foot. Il lui reste à supporter l’équipe de Nouvelle-Zélande. On en appelle en effet les joueurs les « All Whites ».

Article de Pascal Boniface

veniziano
21/06/2010, 18h06
à mon avis le problème de l'équipe de France réside en leur sélectionneur, un sélectionneur doit être ferme, rigoureux, un homme qui impose la discipline avant tout,, exemple: van gaal, murinhou, beckenbauer, ....etc, pour notre équipe nationale, j'aimerais bien voir le retour de khalef à la barre technique , avec sa discipline vous verrez ce qu'on pourra faire à l'avenir!

shiba
21/06/2010, 18h27
"Les Français sont devenus la risée du monde entier, ils sont ridicules ..... Bien fait pour eux car ils sont arrogants."/Nomade

ils sont surtout cons, vace leur presse et ce crétin de domenech, il lui manquait la baraka des arabes, car une main africaine ne suffit pas

samarkand777
21/06/2010, 21h10
ils sont le reflet de la société, arrogants comme tout bon francais.
mais bravo a monsieur pascal boniface de remettre a sa place finkencrotte

northcarolina
24/06/2010, 09h36
arrogants comme tout bon francais(samarkand777)

N exagérons pas,les arrogants il y en as partout meme sur le forum;)

Nomad7
24/06/2010, 11h00
yannik noah l'a bien dit : "La France a la sélection qu'elle mérite".

ça risque de prendre quelques temps pour construire une bonne équipe. Le pauvre Laurent Blanc ne doit pas être dans de meilleures dispositions pour prendre la sélection, à sa place je réfléchirais deux fois avant de m'engager!

Cookies