PDA

Voir la version complète : Excédent commercial de 6 milliards de dollars en cinq mois en Algérie


djet 7
21/06/2010, 09h07
par Yazid Alilat
La balance commerciale de l'Algérie a enregistré un excédent de 6,04 milliards de dollars à fin mai 2010, les exportations, en hausse, ayant été dopées par les expéditions de produits d'hydrocarbures dont les prix étaient bien orientés durant les cinq premiers mois de l'année, contre un déficit de 572 millions de dollars (chiffre consolidé) à la même période en 2009.

Selon des statistiques des services des douanes algériennes, les exportations se sont établies en hausse à 22,32 milliards de dollars à fin mai dernier, soit une augmentation de 34,10%, contre 16,64 mds de dollars à la même période en 2009. Cette appréciation des exportations a été en fait boostée par les hydrocarbures dont les prix sur les marchés internationaux oscillaient entre 70 et 78 dollars depuis le début de l'année. Les importations algériennes durant cette période se sont établies à 16,28 milliards de dollars, contre 17,22 milliards de dollars durant les cinq premiers mois de l'année 2009, soit une baisse de 5,43%.

Cette baisse des importations s'explique notamment par la réduction de la facture de plusieurs produits, décidée par le gouvernement pour favoriser la production nationale, dont les produits laitiers, les biens alimentaires, les biens de consommation et des demi-produits industriels. Ainsi, le taux de couverture des importations par des exportations est de 137%, contre seulement 97% une année auparavant.

Par ailleurs, les exportations de produits d'hydrocarbures dominent toujours avec un taux de 97,10%, avec une valeur de 21,68 mds de dollars à fin mai 2010 contre 16,25 mds de dollars à la même période en 2009. La hausse de 33,41% des exportations d'hydrocarbures s'explique notamment par un meilleur niveau des prix du brut entre janvier et mai 2010 qu'à la même période en 2009, marquée par une chute des cours jusqu'à moins 50 dollars/baril. Par contre, les exportations hors hydrocarbures restent faibles, avec une valeur de seulement 647 millions de dollars, soit 2,90% du volume global des exportations. Quant aux importations, un recul des achats de biens de consommation a été constaté, avec une facture de 2,21 milliards de dollars (-25,76%), des biens alimentaires à 2,45 milliards de dollars (-13,72%) et des demi-produits à 4,25 milliards de dollars (-2,1%).

Pour le seul mois de mai 2010, la balance commerciale est également excédentaire avec 942 millions de dollars, les exportations d'hydrocarbures étant en hausse de 21,4%, contre une baisse de 8,4 % des importations, toujours selon les chiffres des douanes. Les exportations sont passées à 4,31 milliards de dollars, alors que les importations ont chuté à 3,37 milliards de dollars, le taux de couverture étant gonflé à 128%.

Au chapitre des importations, des baisses drastiques sont enregistrées : les biens alimentaires passent à 364 millions de dollars en mai dernier, contre 569 millions de dollars en mai 2009 (-36,03%), les biens de consommation non alimentaires tombent de 19,14% à 507 millions de dollars, contre 627 millions de dollars à la même période en 2009 ; les biens d'équipements reviennent à 1,38 milliard de dollars contre 1,40 milliard de dollars (-19,14%).

Par ailleurs, les exportations de produits d'hydrocarbures ont représenté 97,52% des exportations en mai 2010, passant à 4,21 milliards de dollars contre 3,46 milliards de dollars en mai 2009 (+21,65%). Quant aux exportations hors hydrocarbures, elles se sont établies à 107 millions de dollars, soit seulement 2,48% du volume global des exportations, en dépit d'une hausse de 13,83% par rapport au même mois de l'année dernière. Enfin, les Etats-Unis (1,1 md de dollars), restent le principal partenaire commercial de l'Algérie, loin devant l'Italie (451 millions de dollars) et la France (389 millions de dollars).

Cookies