PDA

Voir la version complète : Raouraoua veut Eriksson


DZone
29/06/2010, 11h51
La fédération algérienne prépare l’après-Rabah Saâdane. A en croire Compétition, Mohammed Raouraoua, le président de la FAF, serait entré en contact avec Sven Goran Eriksson, l’ancien sélectionneur de la Côte d’Ivoire, qui pourrait ne pas prolonger son contrat avec les Eléphants. Le globe-trotter Bora Milutinović, ancien sélectionneur de la Jamaïque, du Nigeria ou de la Chine, aurait également été approché.

Afrik

absent
29/06/2010, 12h10
Contactons tous les mercenaires du football...La sélection algérienne est aux abois.

absent
29/06/2010, 12h26
Eriksson parle Anglais, qu'on nous ramène un francophone, il n'y a pas mieux!

Si ils ne veulent pas faire confiance aux Benchikha, Menad, Khalef etc.. qu'on nous ramène au moins un entraineur étranger connaisseur de l'Algérie.

zmigri
29/06/2010, 12h49
Eriksson parle Anglais, qu'on nous ramène un francophone, il n'y a pas mieux!

a ce que je sache, l'entraineur des anglais est italien, l'entraineur des sudafricain est brésilien. Où est le pb?

Nos joueurs jouent dans différents championnat européen: anglais, italien, français, portugais, allemand...si l'anglais langue intle ne suffit pas il reste le langage des signes!!:mrgreen:

absent
29/06/2010, 13h07
Capello leur parle en Anglais pas en italien.
Même chose pour celui de l'afrique du sud, il parle pas avec eux en portugais mais en Anglais.

Quand à Eriksson, il n'est pas Anglais, mais parle Anglais, le problème n'est pas la nationalité mais la langue, les ivoiriens ont eu ce problème avec lui, drogba servait d'interprète, et en Algérie où il ne faut pas qu'un joueur se croit maitre de l'équipe, c'est une mauvaise chose que de tout mettre sur les épaules de bougherra ou autre, on veut avancer, pas rajouter des problèmes, donc je préfère francophone.

slytds31
29/06/2010, 13h38
perso si ont doi changer d'entraineur en moin un qui conai les joueur et notre footbal si sadane part je prefere un madjer qui a suivi l'equipe et sais comment faire pour que les joueurs reussissent de grand matchs

Sioux foughali
29/06/2010, 18h52
le Maroc vient de recruter un bon francophone , le belge Eric Gerets

y en a d'autres si l'Algerie decide de recruter un etranger francophone

y a un francophone dispo Vahid Halilodzic ( ne tenez pas trop compte de son passage au PSG ,un club et un environnement non professionnels, non competitifs où il a quand même eu des resultats corrects ''Contre toute attente, le club de la capitale renoue avec le succès en réalisant l'une des meilleures saisons depuis bien longtemps (victoire en Coupe de France, deuxième du championnat). )''

y a aussi le serbe Milutinovic, (s'il veut quitter le Mexique ) , ce serait aussi un bon plan.....il doit savoir s'exprimer en français probablement (?)

et bien d'autres entre France et Belgique

absent
29/06/2010, 18h56
Quand le problème du foot algérien est réduit à un problème linguistique...Nous voilà donc sortis du marasme...

lonesome
29/06/2010, 19h11
Que ce soit Erickson ou un autre,pourquoi Raouraoua est-il le seul à decider ?
Il nous a ramené Saadane la suite vous la connaissez,et ce Erickson il a deja entrainé l'angleterre qu'at-il gagné,la cote d'ivoire avec ses stars il a été sorti des le premier tour.
L'algerie est-elle tombée si bas pour que les mercenaires de la balle ronde viennent se bousculer à nos portes ?
Une equipe 100% d'ailleurs,il ne reste qu'a importer un selectionneur et leur trouver un autre drapeau.
Pourquoi pas Madjer ,Benchikha ou quelqu'un bien de chez nous,l'algerie n'a enfanté que Saadane ?
Les techniciens,les footballeurs,les anciens n'ont-ils pas leurs mots à dire devant le dictat du President de la FAF ?
On en a marre des despotes ,à quand des decisions collegiales.

Gingerman
29/06/2010, 22h12
erriksson , rien qu'entendre son nom ca me fait rire. demandez au anglais ils vous diront quoi ils pensent sur lui.

c'est la rebelote, ils vont ramener un etranger, il plonge l'equipe dans le comas, ensuite on fait rappelle a Saadane pour la nieme fois, comme c'est le cas depuis 20 ans, Pourquoi on donne pas la chance a un ancien footbaleur Algerien, comme toutes les grandes nations du football, au lieu de bricoler avec vielles carcasses qui sont totalement par le temps.


Madjer, Menad ou Benchikha feront largement l'affaire.

absent
29/06/2010, 22h15
Surtout que ce Eriksson est réputé ne pas être à la portée des pays pauvres...et des budgets serrés...Ce n'est pas étonnant que son successeur soit le sélectionneur le mieux payé (et de loin) de cette WC.

omar
29/06/2010, 22h16
Eriksson est un excellent entraîneur de club mais non d'une équipe nationale où il a toujours échoué dans ses entreprises.

Peut-être...le brésilien Zico?

Zeste
29/06/2010, 22h22
Je commence à en avoir assez d'entendre plusieurs noms :mad: c'est quand qu'on connaitra réellement le nouvel entraineur ?????????

Zeste
29/06/2010, 22h26
J'ai trouvé ma réponse :mrgreen:

http://www.algerie-dz.com/forums/showthread.php?t=173574

aurassien
29/06/2010, 23h09
Une prière pour Saâdane
par Abed Charef
http://www.lequotidien-oran.com/files/spacer.gif S'il fallait juger Rabah Saâdane sur le contrat qu'il a passé avec la FAF au moment de prendre en charge l'équipe nationale, il y a deux ans, il aurait droit à tous les éloges. Il serait même raisonnable de lui ériger une statue, et de le consacrer définitivement comme le « cheikh» qui a réussi l'exploit de bâtir une équipe compétitive en très peu de temps.

Mais s'il faut le juger par rapport aux formidables attentes que l'équipe nationale a suscitées au sein de l'opinion, Saâdane serait certainement très critiqué. Il lui serait reproché d'avoir bridé une équipe, d'avoir commis des erreurs de débutant qui ont coûté à l'équipe nationale des résultats très mitigés.

Quelques rappels d'abord. Lors de sa nomination pour diriger l'équipe nationale, Saâdane avait déclaré que «la Coupe du monde n'est pas un objectif». Ses mots ne laissent place à aucune ambiguïté. La FAF l'avait désigné pour assurer la qualification en Coupe d'Afrique des nations, non pour disputer une Coupe du monde. C'est dire que l'équipe nationale était au fond du trou il y a deux ans : aller à la phase finale de la Coupe d'Afrique des nations apparaissait alors comme un objectif très important ! Il est vrai que Saâdane partait de zéro. L'équipe nationale avait vécu plusieurs naufrages, en vivotant dans un système de compétition et d'organisation primaires.

Mais le potentiel était là. Il suffisait seulement de le mettre en ordre de bataille pour atteindre un certain niveau. Saâdane l'a très bien compris. Dès le départ, il a fait le bon choix : il est sorti des vieilles pistes qui menaient à l'échec. Au lieu de chercher désespérément des joueurs au sein d'un championnat faussé par les combines et le bricolage, il a opté pour des joueurs évoluant dans des championnats compétitifs. Le résultat a été immédiat. Non seulement l'équipe nationale se qualifiait pour la Coupe d'Afrique, mais elle offrait un immense cadeau au pays en se qualifiant pour la Coupe du monde. Saâdane devenait un héros national.

Malheureusement pour lui, la foule n'a pas de mémoire. Elle se contente du moment présent. Elle se fixe sur des éléments irrationnels. Elle veut que son équipe gagne tout et tout de suite. Elle ne peut comprendre qu'un entraîneur puisse être pragmatique, méthodique, et envisager la progression de son équipe sur dix ans. Le résultat est étrange. Le héros national de Khartoum ne fait plus l'unanimité. Il est même décrié par certains cercles qui veulent imposer leur candidat.

Mais dans le même temps, il n'y a pas de vrai consensus pour demander son départ. On ne sait ce que réserve l'inconnu. Et Saâdane est si rassurant ! Il est tellement rassurant que lui-même ne sait pas vraiment s'il a envie de rester ou non. Certes, il a laissé entendre qu'il voulait raccrocher, mais il paraît évident que l'homme ne demande qu'à se laisser convaincre. Il suffit visiblement d'insister pour qu'il reste. Il a juste besoin de se faire prier. C'est sa nature. Il ne sait pas dire non. Il accepte tout. Il est prêt à faire beaucoup de sacrifices pour l'équipe nationale. Y compris s'accrocher à ce poste qui lui a offert gloire et fortune. Son ami, Hadj Mohamed Raouraoua, le sait.

De plus, Saâdane sait qu'il peut manœuvrer. Son équipe a une marge de progression importante. La qualification pour la prochaine Coupe d'Afrique ne semble pas poser de problème. Il peut même déclarer que la Coupe d'Afrique est une étape test, et non l'objectif final. Celui-ci est plus élevé. Il faudra se qualifier pour le Brésil, en 2014, et faire en sorte que l'équipe nationale puisse obtenir au moins trois points en phase finale de Coupe du monde. En deçà, ce sera un échec. Mais 2014, c'est si loin !

simplenova
29/06/2010, 23h15
Pour ! Je vote oui

absent
30/06/2010, 00h48
Malheureusement pour lui, la foule n'a pas de mémoire. Elle se contente du moment présent. Elle se fixe sur des éléments irrationnels. Elle veut que son équipe gagne tout et tout de suite. Elle ne peut comprendre qu'un entraîneur puisse être pragmatique, méthodique, et envisager la progression de son équipe sur dix ans. Le résultat est étrange. Le héros national de Khartoum ne fait plus l'unanimité. Il est même décrié par certains cercles qui veulent imposer leur candidat.

...derriere les coulisses...

arazi
30/06/2010, 12h58
on vous vends gerets,lui parle francais , combien vous donnez?:mrgreen:

dias2
30/06/2010, 15h31
Il nous faut UN ALGERIEN !!!!! Madjer ou un autre qui voudra faire ses preuves et qui on laissera travailler surtout ...........!
Les sélectionneurs (surtout les stars !) étrangers ont montrés leurs limites en Afrique !... à part le Ghana ...aucun pays africain qui arrive à passer le 1er tour et ça en Afrique !!!! ....c'est révélateur .
Prenons Madjer , Benchikha ou tout autre ancien joueur !

Zeste
30/06/2010, 22h15
Si les algériens ne connaissent rien au foot alors autant choisir un algérien comme entraineur :mrgreen::mrgreen::mrgreen:

Cookies