PDA

Voir la version complète : Création d'une société mixte entre Ferrovial et Alstom


icosium
30/06/2010, 17h33
Avec les projets de restructuration et d'assainissement Ferrovial devrait de venir un acteur majeur du développement ferroviaire national. En effet, la tutelle de l'Entreprise Publique Economique Ferrovial de Annaba a été transférée lundi du ministère de l'Industrie de la PME et de la Promotion des investissements vers celle du ministère des Transports. Aussi, et selon le quotidien électronique TSA, Salah Mellek, P-DG de Ferrovial, s'est rendu au siège du ministère des Transports où il avait été convoqué pour la remise du dossier de transfert. Avec ce transfert, plus rien ne devrait s'opposer à la signature de l'accord de partenariat entre Ferrovial et Alstom la société française numéro un mondial du ferroviaire. Selon la même source, l'accord de partenariat sur la création d'une société mixte des travaux ferroviaires sera signé par les deux parties courant juillet 2010 à Alger. La société française avait émis comme condition sine qua non à la signature de l'accord de partenariat, l'octroi du principe de la préférence pour l'acquisition des neuf autres tramways à réaliser en Algérie. Il s'agit de projets entrant dans le cadre du plan quinquennal 2010/2014 et complémentaires à ceux d'Alger, Constantine et Oran en cours de réalisation par Alstom. Ce partenariat comporte deux volets. Le premier concerne l'entretien et la maintenance des tramways et le second le montage des locomotives et la construction de wagons voyageurs. La nouvelle société devrait être un des acteurs principaux du programme quinquennal de développement du réseau ferroviaire en Algérie. Le tout aura pour siège et usine de fabrication l'actuel site de Ferrovial et un outil de production que le dernier assainissement de 40 milliards DA permettra de rénover et de réhabiliter.

Rappelons dans ce contexte que des cadres proches de la Société de gestion des participations " Construmet " ont relevé que le Conseil des Participations de l'Etat (CPE) vient d'accorder à l'entreprise publique Ferrovial Annaba l'assainissement de sa situation financière demandée depuis des années.
En effet, l'assainissement porte sur la prise en charge par le CPE de 80% de la dette de Ferrovial Annaba, soit l'équivalent de plus de 40 milliards de dinars. Par ailleurs, il a été indiqué que le même CPE a octroyé à Ferrovial un crédit assorti d'une période de remboursement différée de sept années. D'autant plus, le CPE a prévu de doter Ferrovial d'un investissement d'urgence notamment pour la réhabilitation de son outil de production et l'acquisition d'équipements de technologie de pointe dans la construction métallurgique ainsi qu'une dotation financière de 100 millions de dinars pour la normalisation de ses effectifs, à savoir les départs volontaires, les départs à la retraite et bien d'autres. Jusqu'à 2001, Ferrovial employait plus de 1 500 salariés. Toutefois, il y a lieu de souligner que cet effectif, de dégraissement en dégraissement, est passé à 330, depuis l'année 2005. En effet, ces dernières années, le rétrécissement du marché national du matériel ferroviaire ainsi que l'outil de production obsolète ont fait que l'entreprise était pratiquement à genoux. A cela s'ajoutait un endettement de plus de 30 milliards de dinars auquel se greffent annuellement des intérêts bancaires d'un montant de 350 millions de dinars par an. Cette situation imposait à Ferrovial de verser à sa banque 50% de ses recettes. Cependant, avec l'effacement de 80% de sa dette, bien accueillie par les salariés, Ferrovial Annaba va tenter de relancer son activité. Le ministre des Transports, Amar Tou a indiqué récemment que le secteur a bénéficié, au titre du plan quinquennal 2010-2014, d'une enveloppe financière de 40 milliards de dollars consacrée au développement et à la modernisation du réseau ferroviaire sur le territoire national qui atteindra 10.500 km en 2014 contre 3500 km actuellement. Par ailleurs et selon TSA, des sources proches de la société de Gestion des Participations " Construmet " dont était issue Ferrovial, soulignent que la future société mixte s'intéresse aux marchés maghrébins. C'est dans ce cadre que Ferrovial a récemment soumissionné en Tunisie pour la fabrication de 220 wagons l'équivalent de 20 millions d'euros.

Le Maghreb

Cookies