PDA

Voir la version complète : Comprendre les structures de l'indépendance algérienne


omar
07/07/2010, 17h01
Il est avéré, selon nombreux historiens français, que les structures initiées à la guerre d'indépendance algérienne étaient des plus complexes.

Il faut savoir qu'avant le CRUA d'autres entités militaient pour l'accession à la décolonisation du pays.

Ce même CRUA (seule entité prônant la lutte armée) sera rebaptisé FLN, en grand secret par les Six (6) une semaine avant le déclenchement du 1er novembre 1954.

Durant le conflit, il avait été instauré le GPRA (Gouvernement provisoire de la république algérienne), branche diplomatique mais ans véritable pouvoir (logique puisque la nation algérienne n'existait pas) dont seul le CNRA (Conseil national de la révolution algérienne) avait l'habilitation de diriger le destin du pays.

Evidemment, ce post n'est qu'un prélude et pourtant plus avancera en avant, davantage on parviendra à la pertinence hierarchique dévolue au seul CNRA.

Qui de vous s'avance en premier?

ayoub7
07/07/2010, 17h10
Si le GPRA a cessé d'exister ce nes't pas parce que "l'etat algerien n'existait pas", c'est parce que Boumedienne et l'armee s'est donné comme mission de balayer les aspirations democratiques de ces mouvement, d'assassiner ceux qui le gênait et de s'installer au pouvoir par la force. Avec un peuple hypnotisé [ar la propagande et l'ideologie revolutionnaire qui n'a pas bougé le petit doigt. La suite on la connait...

Zakia
07/07/2010, 17h31
C'est quoi le but du sujet?

Sincèrement, je ne lui trouve pas beaucoup de sens (et je suis gentille, c'est ma marque de fabrique ces jours-ci :mrgreen:)

Et Mister Ayoub Dr honoris causa es khorotisme aux "analyses" qui, si j'étais méchante (mais je rappelle que je ne le suis pas :mrgreen:), me feraient furieusement penser à celles d'un pilier de bar lambda de par leurs profondeurs, est bien évidement le premier à intervenir :)

omar
07/07/2010, 17h32
yaoub7,

Merci pour ta contribution. Malheureusement, tu es en avance sur l'histoire.

Il est vraisemblable que je me sois mal expliqué dans mon contenu qui, entendait, faire part du départ de la décision d'en découdre avec les armes contre le colonisateur d'une part. Pourtant plus essentiel, il conviendrait de comment les Six (6) ont pu être joints et de quelle manière cela s'est fait. En ce sens que je doute, dans le cas de Krim Belkacem, que l'on ait pu envoyer un émissaire au maquis kabyle afin de l'inviter à une réunion en vue de déclencher la lutte armée. A coup sûr, Krim Belkacem, n'aurait pas marché dans le coup car sachant sa tête mise à prix par le colonisateur, il aurait incontestablement exigé des garanties sans faille afin de ne tomber dans un guet-apens tendu par les autorités françaises.

C'est là les carences des historiens français que devront compléter leurs homologues algériens (mais mieux encore le peuple).

Quant au GPRA, on aura tout loisir d'y revenir plus tard, mais sache que celui-ci n'avait aucune représentativité du futur de l'Algérie ni compétent à signer (Ferhat Abbas) quelconque arragement d'avenir avec autrui sans l'aval de CNRA.

benam
07/07/2010, 18h42
Y a-t-il moyen d'être un peu plus clair ?

S'agit-il d'une question précise sur le remplacement de "CRUA" par "FLN" ?
Ou s'agit-il de lancer une discussion (une polémique ?) sur les conditions de déclenchement de la lutte armée pour l'indépendance ? sur l'organisation de la lutte pour l'indépendance aux plans militaire, politique, institutionnel, etc. ? sur les modalités de concertation entre les différentes personnalités et les différents centres de décision à des moments précis ?

Cookies