PDA

Voir la version complète : Qui veut casser Air Algérie ?


Page : [1] 2

Pecos
23/07/2010, 09h21
Le président-directeur général d'Air Algérie, Abdelwahid Bouabdellah, est revenu, hier, lors de son passage sur les ondes de la radio chaîne III sur certains problèmes que rencontre toujours la compagnie aérienne nationale. Voulant défendre les intérêts de sa compagnie, Abdelwahid Bouabdellah, à la fois, a mis en avant certaines entraves, tout comme il a surtout lancé un appel aux pouvoirs publics afin d'alléger quelques procédures qui mettent sérieusement en péril le développement d'Air Algérie.

Il s'agit, en premier lieu, des dispositions de la loi de finances complémentaire 2009 qui font que la compagnie aujourd'hui éprouve d'énormes difficultés à acheter les pièces de rechange. "Nous faisons face actuellement à un problème crucial, celui du manque de pièces de rechange pour les appareils en panne et c'est à cause des mesures de la LFC 2009 qui exige, entre autres la lettre de crédit", a expliqué Abdelwahid Bouabdellah. Cette situation pénalise évidemment la compagnie et engendre des retards faute d'avions car, selon lui, le "remplacement des appareils en panne prend ainsi plus de temps que prévu". Le P-DG d'Air Algérie a indiqué qu'il a déjà sollicité le gouvernement sur cette question en vue de trouver une solution à ce problème qui pèse également sur les rendements de la compagnie. Et Abdelwahid Bouabdellah ne s'arrête pas là et dénonce certaines pratiques qui visent à "nuire à l'image de la compagnie" comme "les dénonciations via des lettres anonymes " en s'interrogeant au passage "qui veut détruire Air Algérie ?" Sa réponse est claire, "en tant que premier responsable de la compagnie, je veillerai au développement d'Air Algérie et je ferai tout pour combattre de telles pratiques", a-t-il précisé.

L'autre problème soulevé par Abdelwahid Bouabdellah, et pas des moindres, est lié aux différentes perturbations qu'a connues le ciel français cette année. "Les mouvements de grève, très nombreux depuis le début de l'année, nous ont réellement affecté". Plus explicite, il souligne qu'Air Algérie a enregistré des pertes financières "énormes". Combien ? Abdelwahid Bouabdellah n'en dit pas long et affirme tout de même qu'une évaluation est en cours ajoutant : "Une chose est sûre, nous perdons en une semaine plus qu'on en gagne " ajoutant que la compagnie se voit dans l'obligation de prendre en charge ses clients dans des "hôtels 4 étoiles ce qui engendre des frais colossaux mais c'est un devoir de la compagnie". Occasion pour lui de réitérer l'objectif principal de la compagnie qui veille au confort des clients. Mais cela passe aussi par le règlement de certains problèmes devenus récurrents comme les retards. Abdelwahid Bouabdellah promet d'y remédier en améliorant la communication et l'information. Sur un autre registre, il annonce qu'Air Algérie va acquérir les 7 nouveaux Boeing dès le mois de septembre prochain.

Lemaghrebdz

hugochavez59
23/07/2010, 09h38
resumons :

- les francais font greves sauvages sur greves sauvages

- le gouvernement finance lachat de 7 nouveaux avions flambants neufs....apres en avoir deja financé une vingtaine

- la loi du credit documentaire sapplique partout dans le monde...en france en premier lieu....

- le ministre a negocié la ligne nouvelle vers montreal, celle vers pekin...et continue pour caracas, la havane, johanesburg et new york


conclusion :

les chiffres 2010 vont vraissemblablement etre mauvais.....et le PDG sort deja le parapluie...

....plus facile a faire que de gerer au mieux :rolleyes:


recommandation :

il peut redresser la barre....ou laisser sa place....

mais arreter de passer plus de temps a raconter ses etats dame aux journbaliste.......

....que de temps passer a gérer la compagnie dont il a accepté la direction :rolleyes:

Massnsen
23/07/2010, 13h31
- la loi du credit documentaire sapplique partout dans le monde...en france en premier lieu....

Arrête de balancer des idioties !

mehdoche
23/07/2010, 14h43
600 euros le billet... et il ne gagne pas d'argent. Il est vraiment mauvais.

Le prolétaire
23/07/2010, 15h11
Et Abdelwahid Bouabdellah ne s'arrête pas là et dénonce certaines pratiques qui visent à "nuire à l'image de la compagnie
Encore une main etrangère

En aglérie c'est devenu un fantasme national :mrgreen:


comme "les dénonciations via des lettres anonymes "

Bien sur... moi j'ai toujours associé le mot dénonciations avec celui de "méfait" et lettres anonymes avec "pression"...

Comme ca y aura un peu plus d'objectivité :mrgreen: dans cette article

RoboCop
23/07/2010, 15h14
Certes AH veut élargir son champ d'action international en ouvrant de nouvelles dessertes, c'est une bonne chose, mais pas avec la flotte actuelle, un avion qui doit faire Annaba/Alger il doit faire en premier lieu Annaba/Lyon/Annaba, à coup sûr le vol Annaba/Alger sera retardé ou sera carrément annulé.
Juste une question, quelle est la cause principale des retards ?

mimi
23/07/2010, 15h19
Juste une question, quelle est la cause principale des retards ? D'aprés lui c'est la faute aux aéroports français qui font grève tout le temps, ah ces frenchis et leur grêves :rolleyes: :mrgreen: c'est drôle comme si ils étaient la seule compagnie qui passe par les aéroports français.

Hyde
23/07/2010, 15h33
Il s'agit, en premier lieu, des dispositions de la loi de finances complémentaire 2009 qui font que la compagnie aujourd'hui éprouve d'énormes difficultés à acheter les pièces de rechange. "Nous faisons face actuellement à un problème crucial, celui du manque de pièces de rechange pour les appareils en panne et c'est à cause des mesures de la LFC 2009 qui exige, entre autres la lettre de crédit", a expliqué Abdelwahid Bouabdellah. Cette situation pénalise évidemment la compagnie et engendre des retards faute d'avions car, selon lui, le "remplacement des appareils en panne prend ainsi plus de temps que prévu". Le P-DG d'Air Algérie a indiqué qu'il a déjà sollicité le gouvernement sur cette question en vue de trouver une solution à ce problème qui pèse également sur les rendements de la compagnie.

Le problème a l'air sérieux.

RoboCop
23/07/2010, 15h43
D'aprés lui c'est la faute aux aéroports français qui font grève tout le temps, ah ces frenchis et leur grêves :rolleyes: :mrgreen: c'est drôle comme si ils étaient la seule compagnie qui passe par les aéroports français.
Je ne le crois pas, j'ai pris le départ un jour et je suis arrivé le jour suivant, quand je le raconte, les gens me disent tu es venus par bateau. :mrgreen:

mimi
23/07/2010, 15h55
Je ne le crois pas, j'ai pris le départ un jour et je suis arrivé le jour suivant, quand je le raconte, les gens me disent tu es venus par bateau. :mrgreen:

C'est un vol avec escale le soir à Alger c'est ça? ça reviens moins cher .. ou vous avez fait escale qlq part dans le ciel pour pousser l'avion? :mrgreen:

RoboCop
23/07/2010, 16h04
C'est un vol avec escale le soir à Alger c'est ça? ça reviens moins cher .. ou vous avez fait escale qlq part dans le ciel pour pousser l'avion? :mrgreen:
Mimi c'etait un vol direct qui devait décoller à 20h10mn, il est parti à 23h20mn donc on est arrivé le lendemain, car les 12 coups de minuit ont été largement dépassés, on est arrivé chez sois passé 2 h du mat, encore j'ai eu un peu de chance en récupérant mes bagages de soute parmi les premiers, j'ai laissé beaucoup de passagers derrière moi. :22:

Mohamed_Rédha
23/07/2010, 17h43
Qui veut casser Air Algérie ? C'est Air Algérie elle-même.. trop de m3rifa dans le recrutement, c'est une grande famille dont les membres se couvrent les uns les autres.. et dans l'ombre se balancent les uns les autres à coups de lettres anonymes. Ce PDG a hérité d'une entreprise atteinte de cancer.. à l'image de SH, et ports d'Alger..

600 euros le billet... et il ne gagne pas d'argent. Il est vraiment mauvais.
Même à 1000euros, ils perdront de l'argent.. enfin.. je veux dire la compagnie ne gagnera pas d'argent..

MOUMS
23/07/2010, 17h45
Moi je vous le dit la seul solution c'est la privatisation! la RAM aussi galere, car le maroc se sert d'elle pour doper le tourisme au lieu de doper l'entreprise elle meme ce qui reviendrais a doper le tourisme in fine...

hugochavez59
23/07/2010, 19h10
Citation:
- la loi du credit documentaire sapplique partout dans le monde...en france en premier lieu....

Arrête de balancer des idioties !


etaler ainsi son manque flagrant de connaissances de la chose economique....ca ne manque pas de sel :lol:

ayoub7
23/07/2010, 19h16
etaler ainsi son manque flagrant de connaissances de la chose economique....ca ne manque pas de sel

Peut etre faudrait virer le president d'Air Algerie dui denonce lui meme les retards liés aux nouvelles loi et te mettre aux commandes?

hugochavez59
23/07/2010, 19h21
mais non....il faudrait mettre aux commandes le PDG de la RAM...

Air Hrira qui a reussi a couler Air Senegal International...

et qui laisse sa compagnie dans une soupe epaisse de resultats de plus en plus mauvais.....et menacé par le low cost etranger a present....


parlons dAir Algerie...ca vaudra mieux :rolleyes:

hben
23/07/2010, 19h24
trop de m3rifa dans le recrutement, c'est une grande famille dont les membres se couvrent les uns les autres..
Oui!
Il faut retrouver le ratio avions/personnels, le comparer aux autres compagnies et vous comprendrez pourquoi AH est la Sonatrach de la nomenklatura secondaire!...

hugochavez59
23/07/2010, 19h25
par contre sur Air France et sur El Al....le nepotisme est absent....

completement absent...:lol: :lol: :lol:

hben
23/07/2010, 19h35
par contre sur Air France et sur El Al....le nepotisme est absent....
Peut-être pas mais c'est pas des compagnies parasités par des incapables qui n'ont obtenus leurs postes que grâce à papa! Mais j'imagine qu'étant de service, tu es là pour les défendre!

bouberita
23/07/2010, 19h55
d'après les journaux :

1- le gouvernement a refuser qu'air Algérie loue des avions pour cette été ( chose qui a été faite depuis la creation d'air algerie selon le pdg ) ..

2-le gouvernement accable air algerie avec des procédures lourdes qui ne peuvent être appliqué en cas d'urgence ( achat de pièces détachés ).

3-Bouabdelah a dénoncé les lignes (en faillites )et qui continuent a servir...des ligne intérieurs et des lignes internationales imposé par l'État apparemment !...sur le dernier point je reste sans voix ...on impose a une compagnie aérienne de mobilisé des ressources et travailler Bi el koussara ...alors que ces meme ressources pouvait etre utiliser pour résoudre le point (1) .

Vraiment Dommage !!

RoboCop
23/07/2010, 19h55
Il ne faut pas se voiler la face, AH est en danger sans précédent, si l'état veut préserver cette compagnie il faut qu’il donne un grand coup de balai, des pistonnés qui n'ont rien à voir avec le métier de l'aviation civile, non seulement ils n'apportent rien de concret à la société, mais pire encore ils détruisent son image de marque. Ce n’est pas une chose facile, car leurs protecteurs ont déjà gangréné les rouages de cette entreprise.

hugochavez59
23/07/2010, 20h00
dieu merci durant les annees 1990 Air Algerie aura permisaux algeriens de voyager par avion.....a lheure ou le boycott du pays etait de rigueur :rolleyes:

=============================================


AIR ALGÉRIE ET LA GRÈVE DES AIGUILLEURS DU CIEL EN FRANCE
«On n’abandonnera pas nos voyageurs»
22 Juillet 2010 - Page : 7
Lu 883 fois

http://www.lexpressiondz.com/photos/R20100722/TP100722-13.jpg






L’annulation de certains vols vers la France affecte 2000 passagers d’Air Algérie.
2000 passagers sont concernés par l’annulation de six vols d’air Algérie vers la France. C’est ce qu’a déclaré hier Abdelwahid Bouabdallah, président-directeur général d’Air Algérie, invité de la Chaîne III de la Radio nationale. Six vols sur onze, prévus hier à destination de la France, ont été annulés en raison de la grève des contrôleurs aériens français. Sur Lyon, il n’y a eu aucun vol hier, a-t-il ajouté. Ce qui n’est pas sans poser d’énormes problèmes à la compagnie mais son premier responsable dit qu’elle s’adapte à la situation. A commencer par la prise en charge des voyageurs dont les vols sont annulés. Abdewahid Bouabdallah est mécontent du fait qu’on prenne les passagers en otages.

En plus du blocage des voyageurs se dirigeant vers la France il y a aussi ceux qui viennent en Algérie, pour y passer des vacances auxquels Bouabdallah promet de ne pas les laisser tomber. C’est pour cette raison que la procédure «Ready to go» (prêt à partir) a été engagée et qu’une cellule de crise a été installée. Sur chaque vol «nous avons mis deux équipages qui couvrent la journée pour être prêts à tout moment à embarquer les passagers à destination de la France», selon ce responsable.

Les passagers sont pris en charge sur le plan de la restauration et de l’information même si sur ce dernier point, il y a des lacunes. «Les haut-parleurs de l’aéroport ne fonctionnent pas», dit-il. Cette saison a été pénible pour les passagers. «Nous avons battu tous les records en matière de retards», admet Bouabdallah sachant que certains sont dus à des perturbations liées à l’acquisition de capacité additionnelle d’affrètement liée elle-même à des problèmes administratifs et aux délais lents de réparation des pannes en raison d’un approvisionnement de pièces détachées moins rapide. De toutes façons, pour les retards et le manque d’informations, même Bouabdallah en a souffert en tant que voyageur, confesse-t-il. Le problème des retards doit être réglé car la réglementation européenne accorde le droit à des indemnisations au profit des voyageurs et ce sont des dépenses en plus. La compagnie risque aussi une amende de 20.000 euros en cas de retard.

Pour l’instant, certains voyageurs en difficulté dans des aéroports sont pris en charge même dans des hôtels cinq étoiles. Il y a d’ailleurs des semaines où les pertes de la compagnie sont supérieures aux revenus. En matière d’écueils à la gestion, il ajoute le problème des lettres anonymes. Elle mettent aussi à mal les gestionnaires d’Air Algérie, y compris le premier d’entre eux, à savoir Abdewahid Bouabdallah. Ces lettres viennent dénoncer la procédure d’affrètement et les suspicions conduisent à l’annulation des marchés. Pourtant, les affrètements sont nécessaires pour les marchés saisonniers comme le pèlerinage. Ces considérations poussent la compagnie à poursuivre cette procédure à côté de celle des achats en propre.Le même responsable est revenu aussi sur la concurrence. Selon lui, les billets de sa compagnie sont les moins chers. Les autres compagnies promettent des tarifs d’appel et elles proposent des autres services à payer dès que le client est au guichet.

L’offre de la compagnie devrait s’améliorer avec l’acquisition programmée de 11 avions de 150 places. Avec l’apport de la concurrence, il y aura bientôt 10 vols quotidiens sur Paris.

En Algérie, la compagnie va aussi procéder à une nouvelle étude de son réseau, de sorte à faire que le transport aérien soit complémentaire avec le chemin de fer et l’autoroute. Les problèmes d’Air Algérie peuvent se révéler insurmontables. Certains de nos avions ou la totalité de la flotte peut être interdite de vol vers des pays européens si les normes de sécurité ne sont pas respectées, craint Bouabdallah. Des plans de modernisation pour le système de réservation et de la formation du personnel ont coûté 300 millions d’euros en 2009. Des subventions de l’Etat sont aussi prévues. 4 milliards de DA ont été accordés au titre de la compensation de sujétion de service public en 2009.
Ahmed MESBAH

===========================

ce PDG peut toujours demissionner....personne ne loblige a rester dans son fauteuil...

quel parasite !

bouberita
23/07/2010, 20h05
ce PDG peut toujours demissionner....personne ne loblige a rester dans son fauteuil...

donc si on explique les retards et on dénonce l'ingérence de l'État on doit démissionner ?

hugochavez59
23/07/2010, 20h07
on assume son mandat de PDG.....

.....et on ne joue pas les victimes devant les copains journalistes...:rolleyes:


on attend de lui des resultats....des resultats...

.....pas des excuses....les unes plus foireuses que les autres !

bouberita
23/07/2010, 20h13
on attend de lui des resultats....des resultats...
je suis d'accord , mais ce que j'ai lu sur el khabar m'a interpellé l'ami ,
bouabdélah a sous entendu (et il n'était pas content) qu'il y avait des lignes ouvert et qui ne rapportait pas un sou !!!! ca c'est grave ! des lignes ouvertes pour des raisons politiques (..voir autres ) au lieu d'orienter toutes ces ressources (avions ou autre) pour combler la demande...
tu me comprends ?

hugochavez59
23/07/2010, 20h15
je comprends quil est manifestement a un poste depassant de loin ses capacités...

je comprends quil sagit dune erreur de casting...une de plus :rolleyes:

bouberita
23/07/2010, 20h17
ok......
bonne "discutions" alors ...

RoboCop
23/07/2010, 20h18
Plusieurs compagnies déplorent des retards en pleine période de pointe estivale dus au mouvement des aiguilleurs du ciel.

Pas de vol annulé mais des retards accumulés. Depuis la mi-juin, les aiguilleurs du ciel s'adonnent à une grève du zèle qui perturbe le trafic aérien chargé de l'été.

Ils protestent contre la fin des clairances, ces RTT officieuses qu'ils s'attribuaient auparavant. Celles-ci ont été révélées par Le Figaro et dénoncées dans le rapport annuel de la Cour des comptes rendu public en février. Depuis cette suppression des clairances, entrée en vigueur le 7 juin, les contrôleurs aériens ont l'obligation de «badger» lorsqu'ils arrivent au travail et en repartent. Des fonctionnaires - une minorité active - sont hostiles à une vérification de leur temps de travail qui est de 155 vacations de 8h15 en moyenne par an et s'accompagne de 97 jours de congé.
Cette grève du zèle dans les tours de contrôle consiste en «une application avec une extrême rigidité des consignes opérationnelles», selon la Direction générale de l'aviation civile (DGAC). «Le trafic n'est alors plus géré en bonne intelligence.» Ce qui veut dire que les aiguilleurs du ciel appliquent à la lettre les procédures et s'interdisent toute opération de bon sens qui pourrait fluidifier le trafic. Exemple: un appareil rate de quelques minutes son créneau au décollage. Contrairement aux pratiques habituelles, la tour de contrôle n'appelle pas Eurocontrol, l'instance européenne qui attribue les créneaux, pour négocier une rallonge. L'appareil reste alors cloué au sol dans l'attente d'un nouveau créneau.
Questionnée sur le sujet, la DGAC reconnaît l'existence de cette grève du zèle depuis la mi-juin et la dit «très éparse et extrêmement difficile à mesurer» . Selon nos informations, l'institution aurait audité plusieurs vols à la suite de plaintes d'Air France et aurait eu du mal à déterminer les dysfonctionnements imputables à ses fonctionnaires. Il semble que cette forme insidieuse de grève soit surtout suivie à Paris-Orly, Lyon, Nice ainsi que sur le centre de contrôle en route d'Aix-en-Provence, plusieurs sites à forte implantation syndicale.
«Peur de représailles»
Les compagnies déplorent des retards importants liés à cette grève, en pleine période de pointe estivale pour le trafic aérien. Les conséquences sont plus importantes pour les vols moyen- courriers. C'est le cas d'easyJet pour qui les retards cumulés peuvent être pénalisants en fin de journée après plusieurs rotations d'appareils. Air France est également concernée. Depuis la mi-juin, plusieurs pilotes de la compagnie ont même rédigé des rapports pour se plaindre.
Contactées par Le Figaro, ni Air France, ni easyJet n'ont souhaité s'exprimer, «par peur de représailles à l'encontre de leurs équipages», selon un pilote d'Air France.
De leur côté, les syndicats d'aiguilleurs du ciel démentent l'existence de cette pratique dans les tours de contrôle. L'un d'eux, l'Unsa-Icna, dénonce même «les dérives de certains personnels d'Air France qui, devant leurs passagers, tentent de justifier leurs retards en invoquant d'imaginaires grèves ou même une soi-disant grève du zèle des contrôleurs aériens». Le syndicat justifie les récents retards dans le ciel par «la météo très défavorable avec de nombreux orages» ainsi que par «la politique gouvernementale de réduction des effectifs dans la fonction publique. Il n'y a plus assez de contrôleurs aériens pour surmonter sans délais significatifs les pointes de trafic estivales».
La DGAC assure que cette grève du zèle est en train de se résorber et que si des manquements graves sont prouvés, «elle n'en resterait pas là». Autrement dit, des sanctions pourraient être prises.


Par Le Figaro du 16 juillet 2010.

nano78
23/07/2010, 20h26
heureusement qu air algerie na pas vraiment de concurance sinon elle aurait couler depuis tres longtemps

hugochavez59
23/07/2010, 20h31
pas de concurrence....ca doit faire longtemps que tu nas pas voyagé vers lalgerie...


gallou pas de concurrence :rolleyes:

Aigle Azur,
Air France,
Alitalia,
British Airways,
Egypt Air,
Iberia,
Libyan Arab Airlines,
Lufthansa,
Royal Air Maroc,
Saudi Arabian Airlines,
Spanair,
Syrianair,
Qatar Airways,
TAP Portugal,
Tassili Airlines,
Tunisair,
Turkish Airlines,
Nouvelair Tunisie

............

et encore !...... jen oublie la moitié.....

Cookies