PDA

Voir la version complète : Les terroristes extorquent les agriculteurs de Boumerdès


chegevara
24/07/2010, 08h20
Des rapports des services de sécurité de la wilaya de Boumerdès ont noté une augmentation du nombre de plaintes émises par les cultivateurs de la région concernant les « exigences » des terroristes sur leurs récoltes. Près de 20 plaintes ont été enregistrées par les différents services de la wilaya.


Selon nos sources, il s’agit d’agriculteurs qui avaient été auparavant confrontés à ce genre de « négoce », et qui refusent aujourd'hui de se plier à pareille extorsion. Les terroristes ont coutume d’exiger le payement d’une dîme, soit une « ponction légale » sur les récoltes. Cette exigence constituait jusqu’à récemment la plus grosse partie des moyens de financement des terroristes de la région, avant d’être remplacée par les rapts touchant les notabilités de la région et les demandes de rançons qui faisaient suite à chaque enlèvement.
Pour les agriculteurs, chaque refus de payer est suivi d’une destruction des récoltes et des carrés cultivés. Ces destructions touchent notamment les pieds de vigne, dont plusieurs ont été coupés et détruits aussitôt après leur maturation.
Les groupes armés de Thénia, Lagata, Bordj Ménaiél, Naciria, Baghlia et Sidi Daoud, villes de tradition champêtre, exigent à chaque saison de cueillette et de récolte, leur dîme. Dans les cas de refus de payer, les terroristes mettent leurs menaces à exécution. C’est ainsi que des paysans ont vu leurs vignobles ou leurs oliveraies dévastées, s’abstenant souvent d’aller porter plainte, de crainte de nouvelles menaces de la part des terroristes. Certains ont subi des préjudices et des pertes allant de 100 à 300 millions de centimes.
Elchourouk...

Cookies