PDA

Voir la version complète : Université d'été du MAK à Tizi n Tsemlal (Adekkar)


Gironimoo
28/07/2010, 11h34
Universitaires et anciens militants de la cause kabyle n’arrêtent pas de se succéder à Tizi n Tsemlal pour le compte de la 4e université d’été du MAK afin d’apporter leurs connaissances sur différents thèmes qui touchent à la Kabylie.

La première a été assurée par le Dr Mohand-Akli Salhi et portait sur le thème : « littérature kabyle en Algérie ». La 2e intervention a été assurée par le Dr Saïd Chemakh. La 3e communication a été assurée par le Dr Idir Benaoud, enseignant à Toronto (CANADA). La 4e et dernière fut assurée par M. Saïd Laïmchi et portait sur l’historique de l’Académie berbère, de sa création en juin 1966 jusqu’à sa fermeture au mois de mars 1978.

M. Laïmchi a pu lever un voile sur cette association créée par des kabyles à l’instar de Bessaoud Mohand Arab, Taous Amrouche, Slimane Azem et tant d’autres à une époque où il était très diffcile de se dire kabyle. Ainsi, le conférencier a mit à nu le rôle ingrat de l’organisation satellitaire connnue sous l’appelation de l’Amicale des Algériens en Europe (AAE) dans les différentes tentatives de destabilisation de l’Académie Berbère.

En ce qui le concerne, le Dr Salhi a parlé sur le rôle de la littérture kabyle dans le long combat pour l’émancipation et l’existance de l’identité kabyle. Pour sa part, le Dr Chemakh qui a développé le thème sur « la sauvegarde du patrimoine kabyle » a plaidé pour la la necessité d’un pouvoir entre les mains des kabyles afin qu’ils puissent réellement exister en tant que peuple. Le conférencier n’a pas mâché ses mots pour souligner que le peuple kabyle doit créer les moyens de sa politique pour atteindre ses objectifs. A travers sa longue intervention, le conférencier a prouvé que l’autonomie du peuple kabyle ne relève aucunement de l’utopie.

S’agissant enfin de l’intervention du Dr Benaoud, elle fut axée essentiellement sur la méthodologie d’enseignement en Amérique du Nord laquelle fut mise au point par le chercheur Howard Gardner. Cette méthode d’enseignement consiste à rendre l’élève acteur de ses apprentissages. Le Dr Benaoud dit que cette nouvelle méthode d’enseignement en Amérique du Nord a porté réellement ses fruits. Pour en convaincre l’assistance, il a cité des exemples basés sur ses propres expériences avec ses élèves. Et il n’a pas caché non plus son souhait de voir cette nouvelle forme d’apprentissage appliquée à l’école kabyle.

************

Gironimoo
01/08/2010, 19h28
Après huit jours de travaux, l’université d’été 2010 du Mouvement pour l’Autonomie de la Kabylie (MAK) a pris fin le 29 juillet.

Conformément au programme tracé, la clôture a été traduite par la remise des prix aux trois meilleurs concepteurs de la maquette de la carte nationale d’identité kabyle. Le premier prix est un chèque d’un montant de 500 euros. Cependant, l’heureux gagnant a non seulement décidé de faire don de son chèque au profit de la trésorerie du MAK mais a aussi préféré garder son nom anonyme. Le second prix est un chèque de 300 euros. Il a été discerné à un jeune émigré venu avec sa petite famille. Lui aussi a fait don de son chèque à la trésorerie du MAK. Le troisième, enfin, est un chèque de 200 euros. Cet argent connaîtra également la destination de la trésorerie du MAK.

La cérémonie s’est déroulée dans un climat d’allégresse, chaque participant a eu l’agréable sentiment d’avoir apporté sa petite pierre à l’édifice. La fin de la cérémonie a été marquée par l’écoute de l’hymne national kabyle. Un moment fort émouvant.

Dans la soirée, a eu lieu un gala auquel a pris part le grand chanteur Ali Ideflawen. Le gala a été animé au centre du village de Tizi El-Qern. Chant, danse et bonne ambiance ont duré jusqu’au petit matin.

Pour cette 4e université d’été , qui a drainé plus de monde que les trois précédentes, plus d’une vingtaine de communications ont été faites au profit des militants du MAK. Ceux-ci ont pu tirer un enseignement riche et de qualité. Par ailleurs, les éminents universitaires qui ont prodigué leur savoir, chacun dans son domaine, ont rassuré la famille du MAK de leur soutien indéfectible à la marche du peuple kabyle vers son autonomie régionale et de leur disponibilité afin d’apporter leurs contributions dans leurs domaines respectifs ; économique, social, culturel, éducatif, administratif... En d’autres termes, à la construction de l’Etat kabyle.

************

absent
01/08/2010, 19h32
Oulnda atswaqmen alama rouhen err el hemmam!!!!

adekar
01/08/2010, 20h44
Oulnda atswaqmen alama rouhen err el hemmam!!!!

Pourquoi Tizi El Korn(Tizi n'SEMLAL nom cité par Si Moh ou M'hend) n'est pas digne pour organiser cela?:22: de quel hemman tu parles? chez nous on a pas de hemmam? c'est tadart,avec tout la harma qui vas avec

Cookies