PDA

Voir la version complète : Rentrée universitaire en Algérie : 1,2 million d’étudiants attendus


DZone
30/07/2010, 22h59
Lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Alger et consacrée aux inscriptions des nouveaux bacheliers, au titre de l’année universitaire 2010/2011, Rachid Harraoubia, ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique a fait savoir que 48% des nouveaux inscrits dans les universités ont été orientés selon leur 1er choix alors que le nombre des inscrits dont aucun des dix choix n’a été satisfait, n’a pas dépassé les 4% du total des inscrits.

Comparativement à l’année dernière durant laquelle, le taux de satisfaction du 1er choix émis lors de la phase de préinscription n’a été que 37,44%, cette année le taux atteint est l’équivalent de 113.959 sur les 237.543 nouveaux inscrits. Le ministre a, par ailleurs indiqué, que 85% des nouveaux inscrits ont été orientés selon leurs cinq premiers choix contre 76,50%, l’année écoulée, au moment où le taux d’étudiants dont l’un des dix choix exprimés a été satisfait, est de 95,86% contre 92,46%, l’année d’avant.

Pour les nouveaux étudiants qui ont été orientés dans des filières ne figurant pas sur la fiche de voeux, leur taux a baissé dans la mesure où ils ne représentent que 9.836 inscrits, soit un taux de 4% contre 7,45, l’année dernière.

Pour les étudiants, devait rappeler M. Harraoubia, qui ne sont pas satisfaits de leur orientation, ils ont la possibilité d’introduire un recours via internet, durant la période du 29 juillet au 3 août prochains, en choisissant une autre filière en fonction de la moyenne obtenue au baccalauréat et du nombre de places pédagogiques disponibles. Le ministre a rappelé que 30.000 bacheliers ont obtenu une mention, dont 49 avec mention « excellent ».

En matière d’orientation et selon les fiches de voeux traitées, 68. 912 nouveaux bacheliers ont opté pour les sciences médicales et 74. 402 pour les écoles préparatoires. Dans cette optique, le ministre a précisé que son secteur a oeuvré au renforcement des places pédagogiques pour atteindre 8.601 places. Quant aux écoles préparatoires, le nombre de places est passé de 2.469 à 4.510, tout en respectant le facteur qualité selon les normes internationales.

M. Harraoubia a relevé, par ailleurs, que certains bacheliers ont obtenu leur baccalauréat avec mention mais qu’ils n’ont pas été orientés vers leurs premiers choix en raison de la moyenne élevée exigée dans les filières requises. A une question relative à l’admission dans les filières à forte demande, les nouveaux bacheliers doivent avoir une moyenne minimale de 15,35 pour avoir accès aux sciences médicales, 15,94 pour la pharmacie et 15,25 pour la chirurgie dentaire.

Concernant l’accès aux écoles supérieures ou préparatoires, les moyennes exigées sont de 17,03 (baccalauréat scientifique) ou de 15,46 (mathématiques) pour l’Ecole nationale polytechnique, alors que la moyenne d’accès à l’Ecole des sciences économiques et de gestion est de 14,13 (mathématiques) et de 15,26 (scientifique).

Par sexe, le ministre a fait savoir que 63% des nouveaux bacheliers sont des filles alors que la population universitaire sera estimée, à partir de cette rentrée, à 1.200.000 étudiants, dont 186.000 seront diplômés à l’issue de la même année.

Au plan encadrement pédagogique et dans le souci d’assurer un enseignement de qualité, le représentant du gouvernement a indiqué que 3.110 nouveaux postes budgétaires ont été créés, soit un enseignant pour 28 étudiants. Enfin, 1.301.990 places pédagogiques et 557.220 lits seront disponibles pour la prochaine rentrée universitaire, a ajouté M. Harraoubia.


Le Quotidien d'Oran

hugochavez59
30/07/2010, 23h01
3.110 nouveaux postes budgétaires ont été créés, soit un enseignant pour 28 étudiants. Enfin, 1.301.990 places pédagogiques et 557.220 lits seront disponibles pour la prochaine rentrée universitaire, a ajouté M. Harraoubia.



joli performance...:razz:

Cookies