PDA

Voir la version complète : Viande importée, l'Institut Pasteur d’Algérie analysera les échantillons


Zakia
03/08/2010, 12h54
Le premier lot de viande bovine congelée importée d'Inde est arrivé hier au port d'Alger. Ce contingent est constitué de 260 tonnes. Le bateau chargé de cette marchandise est en rade, en attente d'accoster. La prochaine livraison est prévue dans quatre jours. Abdelwahab Zefizef, président du directoire du groupe Sotracov, organisme chargé de chapeauter l'opération d'importation, nous a indiqué hier qu'«après les procédures douanières et bancaires, la marchandise sera soumise à un contrôle sanitaire». Deux types de contrôle seront assurés par une équipe de vétérinaires.
L’inspecteur vétérinaire désigné devra tout d'abord desceller les conteneurs et inspecter les dossiers sanitaires fournis avec la marchandise en provenance de deux Etats indiens musulmans. Il devra également s'assurer que la fonction de froid n'a pas été interrompue durant son acheminement vers l'Algérie.
La viande devait être conservée à l'intérieur des cabines à une température stable, fixée selon les normes requises, la température a été fixée à -18°. Si l'inspecteur ne décela aucune anomalie, il attribuera un certificat provisoire d'admission sur le territoire national. Par la suite, il procédera à un prélèvement d'échantillon qui sera remis à l'Institut Pasteur d’Algérie pour analyse. Si les résultats s'avèrent positifs, toutes les autorités sanitaires du pays recevront une copie afin de s'enquérir du rapport.
A ce moment là, l’inspecteur vétérinaire donnera l'ordre de resceller les cabines et attribuera un certificat définitif d'admission sur le territoire national et un certificat d'autorisation de commercialisation. Suite à cela, la marchandise sera conservée au niveau des chambres froides de la Sotracov et de l'Onab.
Autrement dit, une fois la marchandise introduite, elle est soumise au contrôle tout le long du circuit de stockage et de distribution par les services vétérinaires de wilaya et les services de la répression des fraudes. A quelque jours du mois de Ramadhan, la viande sera distribuée par les 80 points de ventes recensés. Son prix de vente est fixé entre 410 DA et 560 DA en fonction des pièces.
Pour l'importation de la viande bovine congelée, le ministère de l'Agriculture et du Développement rural a délivré neuf dérogations sanitaires, dont quatre ont été attribuées au groupe Sotracov. La dérogation est délivrée pour une seule opération d'importation, le document doit souligner le lieu d'embarquement et de débarquement ainsi que les moyens de transport utilisés.
A propos des rumeurs selon lesquelles la qualité de la viande indienne importée serait douteuse, M. Zefizef a assuré que «l'importation de produits d'origine animale, y compris la viande rouge, est soumise à des dispositifs universellement admis en matière de prévention contre l'introduction des maladies».
Par Nassima Bensalem

normal
03/08/2010, 15h11
En parallèle, quelques journaux algeriens mènent une compagne inexplicable contre cette viande importe de l'inde en voulant coute que coute que le citoyen la boycotte.

zemfir
03/08/2010, 20h32
espérant que les labos de contrôle sont munis de moyen de détection de la réincarnation ! sinon c'est la fin de BOUDHA;)

Cookies