PDA

Voir la version complète : Héroïques Kabyles!


Zacmako
17/08/2010, 08h55
LIGUE DES CHAMPIONS D’AFRIQUE JS KABYLIE 1 - AHLY DU CAIRE 0
Héroïques Kabyles!


Avec une troisième victoire d’affilée, les Canaris mettent un pied dans le carré d’as.

La ville de Tizi Ouzou a vécu dimanche dernier une nuit «ramadhanesque» hors du commun. La joie était totale dans les gradins du stade du 1er-Novembre et les rues de la ville des Genêts. Comme attendu, la rencontre qui a opposé les canaris aux camarades d’Ahmed Fethi a donné des moments de joie extrême aux supporters kabyles. Les Amazighs ont dompté les Pharaons avec l’art et la manière. Autre point à souligner: les Egyptiens ont démontré qu’ils étaient irrémédiablement loin du fair-play.
Par un but à zéro, les Algériens de Tizi Ouzou viennent de mettre un pied dans le carré d’as qui animeront les demi-finales de la Ligue des champions d’Afrique. Ils ont également démontré si besoin est, pour la seconde fois, que les Algériens n’ont pas démérité quant à leur qualification en Coupe du Monde face à l’équipe nationale d’Égypte laquelle doit-on le rappeler, alimente El Ahly de presque la totalité de ses joueurs.
Les camarades de Coulibaly ont, pour ainsi dire, battu pour la seconde fois la sélection de Chehata qui jouait sous le maillot du club cairote. Pour revenir à la rencontre, l’ambiance a été au rendez-vous dès les premières heures de l’après-midi. Aux environs de 15h, les gradins du stade du 1er-Novembre affichaient complet. Pour ne pas rater le moindre instant de bonheur, les supporters ont dû rompre le jeûne dans les tribunes.
La direction du club du Djurdjura a, à cet effet, ouvert la nouvelle et grande cafétéria du stade au public. L’entrée des deux équipes sur le terrain a enflammé les gradins. L’ambiance atteignait son paroxysme. Aucun incident n’a été signalé à l’intérieur comme à l’extérieur du terrain. La leçon devait être sans appel. Les joueurs égyptiens évoluaient en toute quiétude sur le terrain. Le début de la rencontre était à la prudence. Dès l’entame, aucune équipe ne voulait prendre de risque. Les joueurs kabyles prenaient cependant peu à peu l’avantage sur leurs adversaires.
La défense et le milieu de terrain d’El Ahly étaient intraitables. La solution, selon Geiger, était donc de prendre ces deux murailles des arrêtées et les longues passes commençaient alors à donner des résultats. Tedjar, Ziti menaceront les filets du gardien Ikrami à plusieurs reprises. La défense kabyle gardée par le maître incontestable Coulibaly, était hermétique face aux menées d’Ahmed Chaouki et consorts. La méthode Geiger n’a pas tardé à faire céder la muraille égyptienne. Ziti ouvre le score à la 24e minute de la première période.
Après cet avantage pour les Algériens, leur rendement a sensiblement baissé. La volonté de préserver uniquement l’écart a permis aux joueurs d’El Ahly d’occuper plus d’espace. Cependant, la muraille kabyle et son architecte Coulibaly ont résisté avec brio aux assauts égyptiens. L’incapacité de ces derniers franchir la défense de la JSK, a largement influé sur les nerfs des joueurs. Un hors-jeu clair amènera l’arbitre à annuler le but d’Ahmed Chaouki à la 85e minute. La nature égyptienne reprit le dessus. Ahmed Fethi agressera devant tout le monde l’arbitre de touche. Les joueurs égyptiens affonteront avec violence les éléments des services de sécurité qui ont accouru pour protéger le référée. Ce comportement a causé l’arrêt de la rencontre pendant huit longues minutes.
«Chassez le naturel, il revient au galop!» Les quelques minutes restantes n’étaient pas suffisantes aux Egyptiens pour revenir au score. L’arbitre togolais siffla la fin de la rencontre avec le même avantage pour les Kabyles qui restent indétrônables de la 1ère place de leur groupe avec trois victoires successives et neuf points. El Ahly arrive à la deuxième place avec 4 point sdevançant El Ismaïli d’un point alors que Heartland du Nigéria semble perdre toutes ses chances de se qualifier. La bataille restera donc algéro-égyptienne.
L'expression

sentenza
17/08/2010, 09h49
Ils ont également démontré si besoin est, pour la seconde fois, que les Algériens n’ont pas démérité quant à leur qualification en Coupe du Monde face à l’équipe nationale d’Égypte laquelle doit-on le rappeler, alimente El Ahly de presque la totalité de ses joueurs.


Mais qu'est ce qu'il raconte ce journaliste ????
La victoire de la JSK sur Al Ahly n'a rien à voir avec la victoire de l'EN du 18 novembre. Ce n'est pas les joueurs de la JSK qui composent l'EN à ce sue je sache ?
Encore un nationalisme à deux balles.
La victoire des Tizi Ouzouéens est très belle et j'en suis très content, mais il est ridicule de l'associer aux Fennecs.

samarkand777
17/08/2010, 11h52
t'as pas compris il a voulu dire on les a battu 2 fois lol
match aller et retour :D

Cookies