PDA

Voir la version complète : Tourisme de montagne : à quand le redécollage ?


Zacmako
19/08/2010, 09h20
Il eut son heure de gloire
Tourisme de montagne : à quand le redécollage ?

En dépit du potentiel touristique existant, le tourisme dans le Djurdjura a du mal à démarrer.

Des différents types de tourisme, celui de la montagne, est certes, après le tourisme balnéaire, le plus attractif pour les visiteurs étrangers que pour les nationaux, mais il est loin de drainer les foules. Le Djurdjura, la plus longue chaîne montagneuse de Kabylie, d’une longueur de près de 60 km, à cheval sur les deux wilayas de Bouira et de Tizi Ouzou, qui offre une mosaïque de paysages d’une grande beauté, ne semble plus séduire que les irréductibles amoureux de la nature.
Et pourtant, les différents sports de montagne, qui s’y pratiquent aussi bien en hiver (le ski), qu’en été (la spéléologie, l’escalade, la randonnée pédestre) y sont programmés tout au long de l’année.
Plusieurs citadins s’y rendent également pour y passer leur temps libre, en général les week-ends, pour se ressourcer en famille et profiter de l’air pur. Tous ceux que nous avons rencontrés martèlent leur frustration face à l’abandon dans lequel les institutions laissent le tourisme de montagne, qui pourrait devenir une «source financière intarissable pour la région».
Les autorités locales, dans l’intention de relancer le tourisme, ont tout de même procédé à la délimitation des zones d’expansion touristique.
Il s’agit, selon M. Belahmer, directeur de tourisme de la wilaya de Tizi Ouzou, de la zone de Thala Guilef, celle de Tizi Oujaaboub à Boghni, celle d’Illilten à Iferhounène (le col d’Azru N T’hur, le col de Tirourda) et, enfin, la forêt de Yakourène. Trois étapes à respecter ont également été définies pour rentabiliser le tourisme dans la région ; il s’agit de la construction d’infrastructures en adéquation avec la nature, la formation des agences de voyages en matière environnementale et enfin l’exploitation du marché international.
Mais, la sécurisation des sites et lieux demeure le souci majeur des autorités. C’est ce qu’a affirmé M. Bouti, chargé de la communication au ministère du Tourisme et de l’Artisanat. Le développement du tourisme et l'amélioration de la situation du patrimoine touristique existant dans la wilaya ne seront pas pour demain même si les actions entreprises ces derniers temps sont louables. Cependant, découvrir la région et son riche patrimoine demeure de l’ordre du possible, et ce, à travers de manifestations culturelles, comme la fête de la poterie à Mâatkas, la fête du bijou à Ath-Yenni, la fête du tapis à Ath-Hichem...
Pourtant, malgré toutes ces carences, un tourisme dit «de luxe» a vu le jour... Mohamed Tabeche, un ancien spéléologue et initiateur de plusieurs échanges touristiques avant la décennie noire, précisera que «ce n’est pas le tourisme qui n’existe pas dans le Djurdjura ; le souci est qu’il est exclusivement destiné à une frange particulière de la société».
«Il n’est pas aisé à tous de se rendre dans le Djurdjura. Une nuitée se chiffre à 4 000 ou 5 000 DA et l’insécurité ambiante ne permet pas aux gens de camper.»
En dépit des potentialités incontournables qu’offrent ces massifs montagneux, le tourisme dans ces régions est loin de redorer son blason.
InfoSoir

snake78
20/08/2010, 06h52
«Il n’est pas aisé à tous de se rendre dans le Djurdjura. Une nuitée se chiffre à 4 000 ou 5 000 DA et l’insécurité ambiante ne permet pas aux gens de camper.»



Il est bien là le souci, l'insécurité ne permet pas de pouvoir être à son aise malgré la beauté de ce site (impossible de s'aventurer n'importe où ou de camper ).
Sinon j'ai remarqué que les algériens ne sont pas trop "ballade montagne".
Ca reste l'apanage de quelques passionnés et d'une elite étrangère de trekkeurs.

warry
21/08/2010, 22h04
saha ftourek ZAC ;)
salut snake

5000 DA est le prix d'une suite a tikejda
une chambre double 2500 DA

photos de tikejda .lala khdidja.la route entre tikejda et Ath-Yenni

http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110442237296604886.jpg (http://www.casimages.com)


http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110563637296604959.jpg (http://www.casimages.com)


http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110492237296604909.jpg (http://www.casimages.com)

http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110524637296604939.jpg (http://www.casimages.com)

http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110441937296604885.jpg (http://www.casimages.com)

http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110442437296604887.jpg (http://www.casimages.com)

http://nsm03.casimages.com/img/2010/08/21//10082110562737296604958.jpg (http://www.casimages.com)

massi12283
22/09/2010, 18h30
je veut savoire si on peut faire du camping a tikjda . je veut y aller avec des amis. merci ..

Elbandi
13/10/2010, 19h08
salut
je crois que tout les campings sauvages sont interdit en algerie
je ne suis pas sur si la loi est toujours en effet ou non
faut verifier . sinon on va te prendre pour antar zouabri :razz:

kenzy
13/10/2010, 19h16
Tourisme de montagne : à quand le redécollage ?les gens commencent a y revenir
Week Ends en montagne : Escalades et cie
pour l'amour de l'aventure
le Club SAM vous invite à passer des week ends en montagne, au programme : Escalades, Ballades et feu de camp à Tikjda. Une aventure qui promet de vous faire aimer les week-ends d\'une toute autre façon !...
Voici quelques détails concernant le week-end du 29/10 au 01/11.
Le week-end organisé par le Club SAM a pour but de fêter la création du club ainsi que la vulgarisation et l’initiation aux sports de montagne, aussi ce week-end nous permettra de vous faire découvrir deux disciplines qui se pratiquent en montagne, à savoir la randonnée et l'escalade, avec des cours théoriques sous forme de projections (datashow) et bien sur un peu de pratique.
Après ce week-end, le Club SAM va lancer des stages de formation en escalade, ski et randonnée le détail du programme sera très prochainement sur le site du club (en cour de construction).

Concernant notre week-end :
Le programme :

Samedi 30/10/2010 :

09:30h regroupement au 1er mai devant le lycée El Idrissi (en face siège UGTA)
10:00h départ du bus (il est impératif que vous soyez à l’heure)
14:30h arrivée à Tikedja (prise de contact, répartition des chambres etc..)
16:00h départ en ballade (histoire de vous faire découvrir les lieux ;))
19:00h dîner au foyer du CNSLT
20:00h projection de topos sur la randonnée et débat sur les sports de montagne dans le monde et en Algérie
22:30h dodo et extinction des feux.

Dimanche le 31/10/2010 :

07:00h petit déjeuner
08:00h départ (rando+ escalade), durée : toute la journée
18h30 : retour au CNSLT
19:00h dîner
20:00h feu de camp avec beaucoup de surprises (ne dormez pas surtout lol)
22:30h dodo (surtout après la rando !!!)

Lundi 01/11/2010

07:00h petit déjeuner
08:00h célébration du 1er novembre
13:00h retour sur Alger

Le prix du week-end est de 3500 DA (LA PRISE EN CHARGE EST TOTALE)

pour les adhesions pour la saison 2010/2011 au Club SAM

téléchargez le dossier d’inscription à l’adresse suivante :
http://www.scribd.com/doc/38567376/Dossier-Club-SAM-Complet
préparez vos dossiers et venez nous retrouver pour les inscriptions

chaque Mardi et Samedi de 17h à 19hSource : Club SAM

http://www.kherdja.com/actualite/sports-loisirs/week-ends-en-montagne-escalades-et-cie-2478.html

il y a même une bonne association qui fait découvrir au gens

Amoureux de la nature et des sensations forte, vous trouverez votre bonheur avec l'association SAM
Crée en 2010, Le Club SAM est une jeune association (à but non lucratif) activant dans le domaine sportif. Elle a pour projet de promouvoir plusieurs disciplines pratiquées en montagne....
Créée par de jeunes amoureux de la nature animés par l'envie de partager leur passion avec le grand public et leur faire ainsi découvrir les joies de sports peu pratiqués chez nous. Sports tels que : la RANDONNEE, l'ESCALADE, le SKI, le VTT CROSS, la SPELEOLOGIE, le PARAPENTE & PARAMOTEUR ainsi que le VIA FERRATA.

Le Club a pour objectif premiers:
- Détecter et former les athlètes de demain,
- promouvoir le sport féminin,
- inculquer le respect de la nature et de la vie associative,
- faire découvrir les sites naturels algériens,

Qui peut intégrer le Club SAM?

Le Club SAM ouvre droit à toute personne (après présentation d'un dossier complet) à une carte annuelle d'adhésion et à une assurance afin de participer aux activités, compétitions, championnats et festivités organisées par le club, la ligue ou la fédération durant toute la saison sportive 2010-2011.

Pour toute information supplémentaire, voici les coordonnés de du Club SAM:
Tel: 0 550 484 334
e-mail: csamontagne@gmail.com

Le club SAM organise prochainement un week end sur les hauteurs du mont Djurdjura, alors restez connecté pour plus d'information.

Pour vous donnez un avant goût de ce qui vous attend, visitez le profil Facebook de l'association: http://www.*************/group.php?gid=59427819896&ref=mf (http://www.*************/group.php?gid=59427819896&ref=mf)

N'oubliez pas d'écouter le passage de l'Association Club Sam, invité à la chaine 3 le jeudi matin 09h00, tous les détails vous y seront exposés !

rouge et or
14/10/2010, 04h33
c’est encore le printemps au Djurdjura
Reportage de Abdou Seghouani.
En arrivant au lac Goulmine, nous sommes tous envahis par un sentiment de fragilité devant tant de majesté, face à cette beauté sublime de la montagne. Nous nous trouvons, en effet, en haute montagne, en plein sur le versant nord du Djurdjura. Cette immense prairie de gazon est un autre monde l’hiver venu. Dès les premiers flocons de chaque année, la neige ne quitte jamais les lieux pendant des mois. Le lac est ainsi couvert
de neige qui, progressivement,au fur et à mesure que le froid se fait de plus en plus rigoureux devient carrément une nappe de glace. Et c’est ainsi pendant les longs mois d’hiver. De décembre à mai, les plus téméraires s’y aventurent en faisant des randonnées à ski. Et le décor change au printemps, avec la fonte des neiges : la glace fond et laisse la place à une grande nappe d’eau. Pour beaucoup, c’est la meilleure période pour aller au lac. A la marche ou à skis, se rendre au lac quelque soit la saison est toujours un immense bonheur.

La Révolution est passée par là !.

Le Djurdjura, comme les Aurès, les Babors, l’Ouarssenis et tous les massifs montagneux d’Algérie, est un haut lieu de la guerre de libération nationale. A ce jour, les traces de la guerre sont ineffaçables, bien visibles. En se promenant sur les sentiers du Djurdjura, de Tala-Guilef à Tikjda, on peut encore trouver des douilles, des queues de roquettes et bien d’autres objets datant de la guerre de libération nationale. Même au sommet des points culminants, les indices sont indélébiles, présents à jamais. C’est le cas de la dent du lion, dans le Tachgagant où le chiffre 22, disposé avec des pierres, indiquant un repère à l’aviation et aux hélicoptères de l’ennemi, est resté intact. Le refuge du colonel Amirouche , au plateau de Haïzer a, par contre, subi des dégâts par manque d’entretien.

L’éducation à travers la Montagne
A travers l’organisation de ce week-end, le CSMA a démontré que les sports de montagne peuvent grandement contribuer à l’éducation de notre jeunesse et à la formation des citoyens de l’avenir. Et le président du CSMA, Mohamed-Redouane Benzerroug, de préciser : « C’est la vocation de notre club de former les hommes de demain. Nous ne prétendons pas former des champions. Il faut de gros moyens pour cela et nous ne les avons pas, ni en ski, ni en escalade. Donc, nous éduquons à travers les sports de montagne et ça c’est possible ! ». Fondé le 18 juin 1965, le Club Sportif de Montagne d’Alger a repris ses activités malgré les difficultés et les problèmes : « Pour organiser le week-end du 1er novembre, nous avons reçu nos adhérents dans une table d’un café à Alger. Le siège de notre club est fermé, livré à l’abandon par la Fédération algérienne de ski et des sports de montagne (FASSM)» , nous confiera Mohamed-Redouane Benzerroug.



Un club qui a besoin d’aide
Ce dernier, faisant «contre mauvaise fortune bon cœur» se demande : « Pendant combien de temps encore allons-nous continuer à travailler dans de telles conditions ? Nous sommes des bénévoles au sens propre du terme. Nous pouvons accueillir jusqu’à un millier de jeunes. Mais, au lieu de nous aider, la fédération à laquelle nous sommes affiliés nous sabote depuis des années », dit-il. Cela se passe de commentaires… Quoi qu’il en soit, toutes celles et tous ceux qui voudraient découvrir les sports de montagne, pratiquer le ski, l’escalade ou la randonnée pédestre peuvent le faire avec le CSMA. Il suffit d’aller sur le site nternet du club (www.clubcsma.org) pour s’informer et s’inscrire. « En attendant l’ouverture que nous espérons très prochaine de notre siège situé au 7, rue Enfantin, à Alger-Centre.



Par : Shiraz Benomar

Le Club sportif de montagne d’Alger (CSMA) a tenu à marquer le début de la saison 2009-2010 de la meilleure manière possible. Ainsi, le CSMA a organisé à l’intention d’une cinquantaine de ses adhérents un regroupement de deux journées au sein de la station climatique de Tikjda, à plus de 1.478 mètres d’altitude. Midi Libre était de la partie.

Cette initiative du doyen des clubs de montagne en Algérie, organisé sous la forme d’un week-end sportif, visait trois objectifs. A savoir : l’ouverture de la saison sportive la commémoration du 55e anniversaire du 1er Novembre 1954 et enfin rendre hommage à des membres et amis du club. Ceci, outre l’activité sportive programmée, une grande randonnée de niveau III en direction du lac Goulmine (Thamda Ouguelmime), un lac situé en plein cœur du Djurdjura, à plus de 2.000 m d’altitude, à mi-chemin entre les stations de ski de Tikjda et de Tala-Guilef. Dès l’arrivée du groupe à Tikjda, dans l’après-midi du samedi, les participants se sont consacrés au recueillement avec la pose d’une plaque commémorative à la mémoire d’enfants et amis du CSMA aujourd’hui disparus. C’est avec beaucoup d’émotion que le CSMA, à sa tête son président, Mohamed-Redouane Benzerroug, a rendu un vibrant hommage à Chérif Boukamoum, Ahmed Guerri et Larbi Triki. En fin d’après-midi, après un cours, sommaire, d’initiation à l’escalade,
le CSM Alger a présenté des projections vidéo sur l’historique des activités riches et variées du club qui se sont prolongées en soirée. Le dimanche 1er novembre, place à la randonnée pédestre et les 50 participants se sont dirigés vers la vallée de Tighzert pour emprunter le sentier en direction du lac Goulmine, encadrés par des éléments du CSMA.



Pas moins de 3 heures de marche pour s’y rendre et autant pour le retour à Tikjda. Le lac Goulmine (1.864 m d’altitude) est le lac le plus élevé d’Afrique. Pour y arriver les adhérents du CSMA ont dû franchir deux des plus prestigieux cols de haute montagne du massif du Djurdjura : Tizi Boul’ma et Tizi n’Cennad, situé à 2.000 m d’altitude. Parmi les participants, nous avons noté la présence de jeunes, de très jeunes et de moins jeunes. C’est dire que les sports de montagne sont, véritablement, des activités à la portée de tous. Le Club sportif de montagne d’Alger, à travers cette première initiative, vise à promouvoir et à diversifier ses activités en direction du public. Pour cela, il dispose d’un programme ambitieux qui convient à tous les âges et pour tous les goûts. Ce regroupement, le premier de la saison sportive 2009-2010 de la montagne, s’est déroulé au Centre national des sports et des loisirs de Tikjda (CNSLT), établissement relevant du ministère de la Jeunesse et des Sports.
source: clubcsma.org

si vous avez la chance de faire cette randonnée, au moins une fois faite la. c'est un pur délice, pour les yeux, les poumons, l'amour de la nature.

tikjda lac goulmine, tala lac goulmine, mais la plus belle que j'ai faite c'est Tala-Tkjda en passant lar le refuge colonel amirouche. ca prend plus de temps bien sure, et...des moments plus sures aussi.

bonne balade

Cookies