PDA

Voir la version complète : José Maria Aznar à Melilla


Tems
19/08/2010, 23h05
José Maria Aznar, l’ex premier ministre espagnol, a effectué ce mardi une visite à Melilla qui risque d’envenimer la situation à un moment ou la tension entre les deux pays voisin est aux extrêmes.

José Maria Aznar, venu soutenir le maire de Melilla, Juan José Imbroda, est connu pour ses positions anti marocaines, dont la plus célèbre est la crise de l’îlot Persil qui n’a été résolue que grâce à l’intervention de Collin Powel, alors Secrétaire d’État américain.

Mardi, les médias espagnols avaient dépêchés de nombreux envoyés spéciaux pour essayer de comprendre les dessous de la visite d’Aznar, visite qui, selon le parti socialiste espagnol, a pour but d’opérer des pressions sur le gouvernement Zapatero en incitant ce dernier à lancer une intervention militaire.

A l’origine du conflit, des incidents entre la Guardia civil et des ressortissants Marocains aux poste frontière de Melilla. Ces incidents avaient été suivis par un blocage du passage de marchandises vers l’enclave espagnole. Mercredi, après plusieurs tractations, les militants marocains à l’origine du mouvement ont décidé la fin de leur action et ce au moins jusqu’à la fin du Ramadan.

MAP

Sparviero
19/08/2010, 23h17
Mardi, les médias espagnols avaient dépêchés de nombreux envoyés spéciaux pour essayer de comprendre les dessous de la visite d’Aznar, visite qui, selon le parti socialiste espagnol, a pour but d’opérer des pressions sur le gouvernement Zapatero en incitant ce dernier à lancer une intervention militaire.


Pauvres franquistes, ils pensent qu'ils vivent encore en 1912 :cry:

atlante
19/08/2010, 23h19
La lutte pour le pouvoir en espagne à nouveaux.......il y aura des morts comme en 2003....lah ysstar

TAGHITI
20/08/2010, 00h27
A l’origine du conflit, des incidents entre la Guardia civil et des ressortissants Marocains aux poste frontière de Melilla. Ces incidents avaient été suivis par un blocage du passage de marchandises vers l’enclave espagnole, MAP

voilá, on ne peut être plus royaliste que le ROI!

La MAP parle de frontiéres avec Mlilia, une enclave espagnole!!

nacer-eddine06
20/08/2010, 00h42
ANALYSE : Anomalies
Ignacio Cembrero, 19/8/2010

L'ex-président José Maria Aznar s'est pointé hier à Melilla pour, dans le fond, dénoncer l'inefficacité du Gouvernement socialiste devant l'ordago lancé par le Maroc, et rappeler, sur le chemin, la fermeté avec laquelle il a su lutter contre le voisin. Il a été précédé dans la ville par le sous-secrétaire de Communication du PP, Esteban González Pons.
Y a-t-il un pays démocratique européen dans lequel, face à un défi extérieur, les critiques de l'opposition s'acharnent plus sur l'Exécutif que sur l'État qui le provoque ? Est-il imaginable que, par exemple, en Suisse, qui a vécu jusqu'au mois de juin des années de tension avec la Libye, l'opposition censure le Gouvernement sans à peine marquer la responsabilité du leader libyen Gaddafi ? Non.
Aznar peut difficilement donner des leçons de patriotisme à Melilla. Il l'a visitée deux fois (2000 et 2004) lorsqu'il était au pouvoir, mais en tant que leader du PP en campagne électorale et pas en tant que président du Gouvernement. Par contre, son successeur à La Moncloa l'a fait, en janvier 2006. Aznar, oui, peut se plaindre rétrospectivement du fait que José Luis Zapatero se soit déplacé jusqu'à Rabat, en pleine crise avec le Maroc, pour rencontrer le roi du Maroc. Cette initiative-là était contre-productive.
L'attitude d'Aznar et du PP leur rapportera, peut-être, des votes, mais, même si cela pourrait paraître surprennant, en plus elle aide le Gouvernement vis-à-vis du Maroc. Elle lui fournit des arguments pour que Rabat voit que les protestations donnent des ailes à l'opposition conservatrice, dont l'éventuel retour au pouvoir, en 2012, fait peur à Rabat.
Si la visite d'Aznar est une initiative anomale de la part d'une opposition démocratique, beaucoup d'autres incohérences tournent autour de l'actuelle tension avec le Maroc, qui a commencé il y a 34 jours. Le ministre des Affaires Etrangères, Miguel Ángel Moratinos, ses secrétaires d'État et sa porte-parole gardent le silence comme s'ils n'étaient pas concernés. Le ministre de l'Intérieur, Alfredo Pérez Rubalcaba, a parlé du sujet une seule fois, en Asturies, après 28 jours.
Mais la première anomalie vient du Maroc. Le 16 juillet il a découvert que la police espagnole était "raciste", outre les tensions frontalières, surtout à Melilla, qui existent depuis des années et qui Rabat n'a jamais voulu résoudre. La presque inexistente presse indépendante marocaine qui survit n'a pas de doutes sur le fait que la cascade de protestations officielles cache d'autres plaintes. Mohamed VI, est-il fâché après s'être heurté avec la présence militaire espagnole en naviguant en juin sur la côte du Rif ? Rabat est-il fâché après avoir reçu, en juillet, un document secret de Christopher Ross, l'émissaire de Ban Ki-moon pour le Sahara Occidental ? Il n'y a pas de réponse.
Cette opacité des revendications du Maroc face à un pays sopposé être ami comme l'Espagne a incité le Gouvernement à essayer de rabaisser la tension d'une manière un peu atypique : en recourant au roi Juan Carlos pour qu'il appelle Mohamed VI. Les voies diplomatiques habituels ont été obviés. Le fait simple de solliciter l'intervention du monarque prouve que quelque chose ne fonctionne pas dans cette "excellente" relation .
El Pais, 19/8/2010

houari16
20/08/2010, 00h44
essayer de comprendre les dessous de la visite d’Aznar" !!!! ( com/4 )


comme si la sortie d'un "rat" d'egout sortie par l'anus de l'histoire , ce mini vampire ce mini politicien il porte un nom rifain par dessus le marché ! le me demande comment ce grand menteur et ce grand tricheur .je serai devenu berger dans les pyrenees pour garder les vaches . Purement de l idiotie ?
Au lieu de voir et cerner le but la réalité de la visite d Aznar à Melilla !

arazigh
20/08/2010, 00h52
houari es fatigue

nacer-eddine06
20/08/2010, 16h54
El emisario de la ONU para el Sáhara dibuja un panorama negro y solicita ayuda a las potencias occidentales
Christopher Ross pide a Marruecos que acepte discutir la propuesta del Polisario y sea indulgente con los saharauis independentistas. EL PAÍS desvela el documento secreto del enviado personal de Ban Ki-moon
IGNACIO CEMBRERO - Madrid - 20/08/2010

Vota Resultado 59 votos
Diecinueve meses después de ser nombrado enviado personal del secretario general de la ONU para el Sáhara Occidental, Christopher Ross dibuja un panorama negro y solicita ayuda a las grandes potencias, y a España, para desbloquear unas conversaciones de paz nuevamente estancadas.

'Normalidad' en la frontera

Documento de Naciones Unidas
DOCUMENTO (PDF - 369,25Kb) - 20-08-2010
La noticia en otros webs

webs en español
en otros idiomas
Ross insta además a Marruecos a debatir de la propuesta de referendo del Frente Polisario, como el movimiento saharaui se avino a discutir en febrero de la autonomía ofrecida por Rabat para el territorio, y le pide también que mejore su respeto de los derechos humanos en esa antigua colonia española.

En vísperas de su gira, de principios de julio, por las cinco capitales del llamado Grupo de Amigos del Sáhara Occidental (Washington, París, Madrid, Londres y Moscú), Ross envió a sus gobiernos un documento secreto, al que ha tenido acceso EL PAÍS. En él hace balance de la etapa transcurrida desde su nombramiento en enero de 2009. "Es como un grito de auxilio dirigido a EE UU, Francia y España", explica un colaborador de Ban Ki-moon.

"El secretario general y yo mismo no podemos convencer a las partes de que abandonen su implacable apego al mutuo rechazo de sus posiciones", escribe Ross. "Necesitamos un apoyo específico del Consejo de Seguridad y del Grupo de Amigos (...)", añade. Todos los países del grupo, excepto España, son miembros permanentes del Consejo de Seguridad.

¿Habrá querido Marruecos que la ayuda que brinde España a Ross apuntale su oferta de autonomía para el Sáhara? ¿Habrá intentado forzar ese apuntalamiento demostrando la vulnerabilidad de Melilla? Esta es una de las cábalas que hacen los diplomáticos españoles sobre la reciente tensión con Rabat. El Gobierno socialista español ha visto con simpatía la propuesta autonómica de Rabat de 2007, pero ha sido cauto en sus pronunciamientos públicos. Ross se entrevistó con el ministro Miguel Ángel Moratinos a principios de julio en Madrid.

Nombrado en enero de 2009, Ross hizo en marzo su tercera y última gira por el Magreb. También organizó dos rondas informales de conversaciones, la última en febrero en Westchester County (Nueva York). Allí pidió a ambas delegaciones que aceptasen discutir la propuesta de la otra parte. A diferencia de su predecesor en el cargo, Peter van Walsum, Ross no dio preeminencia a la oferta de Marruecos en la mesa de negociaciones.

"Aunque las partes poseen la voluntad política de sentarse frente a frente, aún no poseen la voluntad política de iniciar negociaciones genuinas sobre el futuro del Sáhara Occidental o para otorgar una atención prioritaria a las medidas de confianza" que deben establecer entre ellas, se queja Ross en su misiva.

A continuación revela que es Marruecos quién menos esfuerzos hace. "En la más reciente reunión informal, en Westchester County, el Frente Polisario hizo un modesto esbozo de lo que podía ser una negociación genuina al explorar con Marruecos algunos aspectos específicos de su última propuesta de autonomía", señala Ross. "Marruecos declinó, por su parte, explorar la propuesta del Polisario". "En consecuencia el Polisario se negó a continuar".

Tras aquella ronda, la delegación del Polisario fue, por primera vez, recibida por una alta funcionaria del Departamento de Estado, acaso para agradecerle su flexibilidad. Antes de convertirse en el enviado especial de Ban Ki-moon, Ross fue un diplomático estadounidense de mucho peso.

Rabat y el Polisario, continúa Ross, "deben encontrar cauces para examinar y discutir las propuestas de la otra parte más en profundidad de lo que lo hicieron en Westchester County". "Examinarlas y discutirlas no significa aceptarlas, pero si muestra respeto por la otra parte (...)".

Si los adversarios no están dispuestos a hacerlo, a adentrarse en una discusión realista, "hay pocas razones" de convocar nuevas rondas negociadoras, advierte Ross. "Al contrario, reuniones sucesivas sin avances significativos pondrían en cuestión la credibilidad de la ONU, del Consejo de Seguridad y del enviado personal".

"El status quo es, a largo plazo, inaceptable", asegura Ross que avisa de los peligros que conlleva. "El riesgo de un giro de parte de los jóvenes saharauis hacia el extremismo o actividades criminales crece" afirma dando a entender que algunos podrían caer en el terrorismo. "El peligro de que una aventura militar o paramilitar degenere en hostilidades generalizadas se incrementa mientras la diplomacia no produzca resultados". "Prolongar los sufrimientos humanos de los campamentos [de refugiados saharauis] es cruel", concluye.

De un tiempo a esta parte, recuerda, por último, Ross, los derechos humanos en el Sáhara se han convertido "en el aspecto más polémico de la discusión en el Consejo de Seguridad y en otros foros". "Desde que fui nombrado he sugerido a mis interlocutores marroquíes que si desean que el Polisario acepte su visión de un Sáhara autónomo deben demostrar sus buenas intenciones y ser indulgentes con los activistas saharauis independentistas en vez de constreñir su libertad de movimiento y de expresión".

nacer-eddine06
20/08/2010, 16h55
L'envoyé de l'ONU pour le Sahara peintures une image en noir et cherche l'aide de puissances occidentales
Christopher Ross invite le Maroc à accepter de discuter la proposition du Front Polisario et le peuple sahraoui faire allocations pour l'indépendance. LE PAYS document secret révèle l'envoyé personnel de Ban Ki-moon
Ignacio Cembrero - Madrid - 20/08/2010

Vote Résultat 59 votes
Dix-neuf mois après avoir été nommé envoyé personnel du secrétaire général de l'ONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross peint une image en noir et cherche l'aide de grandes puissances, et en Espagne, afin de débloquer les pourparlers de paix a de nouveau calé.

«Normal» à la frontière

Document des Nations unies
Document (PDF - 369,25 Ko) - 20/08/2010
Les nouvelles sur d'autres sites

Sites Web en espagnol
dans d'autres langues
Ross engage aussi le Maroc pour discuter de la proposition de référendum du Front Polisario et le mouvement sahraoui en Février a accepté de discuter de l'autonomie proposée par Rabat pour la région, et a également demandé d'améliorer son respect des droits de l'homme dans ce ancienne colonie espagnole.

A la veille de sa tournée, au début de Juillet, les cinq capitales de ce qu'on appelle le Groupe des Amis du Sahara occidental (Washington, Paris, Madrid, Londres et Moscou), Ross a envoyé à son gouvernement un document secret, qui a été accessible PAYS. Il dresse le bilan de la période écoulée depuis sa nomination en Janvier 2009. «C'est comme un appel au secours dirigé vers les États-Unis, la France et l'Espagne», dit un collaborateur de M. Ban Ki-moon.

"Le secrétaire général et je n'arrive pas à convaincre les parties à renoncer à son adhésion sans relâche au rejet mutuel de leurs positions", écrit Ross. "Il nous faut un soutien particulier du Conseil de sécurité et le Groupe des Amis (...)", ajoute. Tous les pays du groupe, sauf l'Espagne, sont membres permanents du Conseil de sécurité.

Est-ce que voulait le Maroc à l'Espagne de fournir une assistance à Ross jambe votre offre d'autonomie pour le Sahara? Will a tenté de forcer l'étaiement montrant la vulnérabilité de Melilla? C'est l'un de la cabale qui diplomates espagnols sur la tension récente à Rabat. Gouvernement socialiste espagnol a été favorable à la proposition de Rabat 2007 autonome, mais il a été prudent dans ses déclarations publiques. Ross a rencontré le ministre Miguel Angel Moratinos à Madrid au début de Juillet.

Nommé en Janvier 2009, Ross a fait en Mars de leur tournée troisième et dernier du Maghreb. A également organisé deux séries de pourparlers informels dernière Février dans le comté de Westchester (New York). Il a invité les deux délégations ont convenu de discuter de la proposition de l'autre partie. Contrairement à son prédécesseur, Peter van Walsum, Ross n'a pas donné d'importance à l'approvisionnement du Maroc à la table des négociations.

"Bien que les parties ont la volonté politique de s'asseoir face à face, n'ont pas encore la volonté politique pour lancer de véritables négociations sur l'avenir du Sahara occidental ou à accorder une attention prioritaire aux mesures de confiance" à établir entre eux, se plaint Ross, dans sa lettre.

révèle alors que moins d'effort est le Maroc qui le fait. "Dans la plus récente réunion informelle dans le comté de Westchester, le Front Polisario a fait une esquisse légère de ce qui pourrait être une véritable négociation avec le Maroc pour explorer des aspects spécifiques de sa dernière proposition de l'autonomie», dit Ross. "Le Maroc a baissé, quant à lui, d'explorer la proposition du Front Polisario." "Par conséquent, le Polisario a refusé de continuer."

Après ce tour, la délégation du Polisario a reçu en premier par un haut fonctionnaire du département d'Etat, peut-être à vous remercier pour votre souplesse. Avant de devenir un envoyé spécial de Ban Ki-moon, Ross était un diplomate américain beaucoup de poids.

Rabat et le Polisario, Ross se poursuit ", doit trouver des moyens pour examiner et discuter les propositions de l'autre plus en profondeur que ce n'était dans le comté de Westchester. «Examiner et de discuter ne veut pas dire les accepter, mais si vous preuve de respect pour l'autre partie (...)".

Si les adversaires ne sont pas prêts à entrer dans une discussion réaliste, il ya peu de raison "à l'appel de nouveaux cycles de négociations, dit Ross. "En revanche, aucune évolution significative des réunions ultérieures mettraient en doute la crédibilité du Conseil de sécurité de l'ONU et son Envoyé personnel."

"Le statu quo est à long terme, inacceptable", a dit que Ross met en garde contre les dangers. «Le risque d'un changement de la part des jeunes sahraouis vers l'extrémisme ou l'activité criminelle se développe", a déclaré insinuant que certains pourraient tomber dans le terrorisme. "Le danger d'une aventure militaire ou paramilitaire dégénérer en augmentation généralisée combats que la diplomatie ne produisent pas de résultats." "L'extension de la souffrance humaine dans les camps] [de réfugiés sahraouis est cruel», conclut-il.

Dans un temps, souvenez-vous, enfin, Ross, les droits de l'homme au Sahara sont devenus «l'aspect le plus controversé de la discussion au Conseil de sécurité et d'ailleurs." "Depuis ma nomination, j'ai suggéré à mes partenaires marocains s'ils veulent le Polisario à accepter sa vision d'une autonomie du Sahara doivent démontrer leurs bonnes intentions et faire preuve d'indulgence envers les militants sahraouis indépendance plutôt que de limiter leur liberté de mouvement et d'expression."

galaxy
20/08/2010, 18h40
José Maria Aznar grace encore au maroc mais ce coup ci pour gagner les
elections ,différent des attentats de madrid commandité par mohamed 6

Maghreb-United
20/08/2010, 18h49
José Maria Aznar grace encore au maroc mais ce coup ci pour gagner les
elections ,différent des attentats de madrid commandité par Mohamed 6 dommage que t'a pas suffisamment de QI pour débattre sérieusement avec des arguments solides comme le font quelques uns de tes compatriotes Algériens, toujours entrain de provoquer, faut changer de tactiques, tous les Marocains sur fa sont anciens et savent ton objectif et la plupart t'ignorent, dir 3aklek et fait au moin comme houari, redis la même chose dans tous les sujets avec un minimum de logique sans provoquer.

galaxy
20/08/2010, 19h01
@Maghreb-United
José Maria Aznar grace encore au maroc mais ce coup ci pour gagner les
elections ,différent des attentats de madrid commandité par Mohamed 6



Ceci est tres serieux tous le pense, voila le vrai debat
tant que cela te gène c'est que la tactique est bonne

Maghreb-United
20/08/2010, 19h08
Ceci est très sérieux tous le monde le pense, voila le vrai débat
tant que cela te gène, c'est que la tactique est bonne

Déjà écrit au moin une phrase correcte et en français avant de vouloir discuter avec une personne dans un forum, puis si tout le monde pour toi c'est Galaxy, eh bain faut vraiment que tu refasse la maternel, je te rappelles que l'année d'après on a était aussi toucher par des terroristes à Casablanca.
Enfin tu confirmes mes dires, que c'est une tactique pour toi et qui a pour but de gêner donc provoquer les Marocains de fa.

Ayrod
20/08/2010, 19h11
Galaxy,pourquoi tu as choisi une gueule de chien pour ton avatar?

galaxy
20/08/2010, 19h11
Maghreb-United


Tu cherche a noyer le poisson mohamed ould assan a t 'il commandité les attentats de madrid, la est la question

houlakou
20/08/2010, 19h15
différent des attentats de madrid commandité par Mohamed 6

Ceci est tres serieux tous le pense, voila le vrai debat
tant que cela te gène c'est que la tactique est bonne
il faut que tu retournes à l'ecole primmaire, meme cette dernière ne veut plus de toi tellement ton QI est sclérosé par la haine

Ayrod
20/08/2010, 19h16
galaxy
Tu cherche a noyer le poisson mohamed a t 'il commandité les attentats
de madrid, la est la question.


Tout à fait,et s'il a fait ça à l'Espagne pays européen,devines ce qu'il peut faire à ton pays surtout il aura avec lui tous les barbus.

Maghreb-United
20/08/2010, 19h18
Tu cherche a noyer le poisson mohamed ould assan a t 'il commandité les attentats de madrid, la est la question

Maintenant tu poses une question ? tu veux créer un débat ? non je te répondrais pas, car t'es pas une personne sérieuse avec qui on peut débattre en respectant les propos et la dignité de l'autre, t'a pas un minimum de démocratie dans toutes tes posts sur fa qui concernent mon pays, donc j'ai pas envie de perdre mon temps avec une personne comme toi.

Le prolétaire
20/08/2010, 19h23
Galaxy tant que cela te gène c'est que la tactique est bonne

Ah oui ! j'oubliai tu n'es pas là pour défendre le polisario ou les droits de l'homme. :rolleyes: Suis-je bête !

galaxy
20/08/2010, 19h30
Maghreb-United citation
donc j'ai pas envie de perdre mon temps avec une personne comme toi.



certe je te crois en tant que ravaleur de la façade maroc avec de la propagandes mensongère, aller voir la misère derrière n'est pas ton but

Maghreb-United
20/08/2010, 19h37
certe je te crois en tant que ravaleur de la façade DU maroc avec de la propagandes mensongère, aller voir la misère derrière n'est pas ton but

si j'étais un MRE j'aurais des doutes, mais je suis Marocain et je vis au Maroc depuis ma naissance, donc au file des années j'ai constaté la grande évolution du Maroc grâce à notre Roi, et je comprends que cette réalité sois tragique et difficile à avaler pour un complexé comme toi.

galaxy
20/08/2010, 19h43
Maghreb-United citation
j'ai constaté la grande évolution du Maroc grâce à notre Roi,



Apres l'age de la pierre est venu l'age du bronze

Maghreb-United
20/08/2010, 20h20
animal ghayr 3akil

Cookies