PDA

Voir la version complète : L’Algérien est-il devenu un tube digestif?


Zacmako
01/09/2010, 09h46
UNE SURCONSOMMATION CONSTATÉE PENDANT CE RAMADHAN
L’Algérien est-il devenu un tube digestif?


Au 15e jour du Ramadhan, 509 tonnes de poulet congelé ont été écoulées contre 335 durant tout le mois de jeûne 2009.

«509 tonnes de poulet congelé, sur les 4200 tonnes stockées ont été écoulées (donc consommées) au cours de la première quinzaine de Ramadhan par l’Office national des aliments de bétail (Onab)», a déclaré son directeur commercial, Sellidj à la presse.
Cet exemple est, à lui seul, explicatif quant au nouveau comportement du consommateur algérien, notamment pendant le mois de Ramadhan. Force cependant est de constater que la hausse de la consommation des foyers ne concerne pas uniquement le poulet, laquelle trouve son explication dans le prix élevé de la viande rouge locale.
Elle touche tous les secteurs alimentaires comme la viande rouge, les produits laitiers, les fruits, les légumes, etc. Cela sans parler des gâteaux et des sucreries de tous genres ou encore des boissons gazeuses et autres jus de fruits. Si chaque Ramadhan le constat alarmant est le même, c’est-à-dire une hausse de la consommation, il n’en demeure pas moins que cette année, elle est plutôt singulière et concerne la quasi-totalité des ménages quel que soit leur niveau social.
N’avons-nous pas assisté, au début du Ramadhan, à une carence dans la production et la distribution de pain? Ce n’était pas là, rappelons-le, un déficit dans la production, mais tout simplement une surconsommation de pain qui intervient au début de chaque mois sacré. Qui ne s’est pas retrouvé avec une panoplie de pains divers, d’orge, de son, de blé dur, de metlouh ou autres galettes achetées par «précaution», mais qui fait grimper la facture d’importation et les statistiques de consommation.
Une autre menace qui avait fait vaciller les pères de famille nombreuse, celle du lait. Là aussi, l’utilisation en hausse du lait se justifie par la consommation de beaucoup de lait ajouté au café comme apport supplémentaire au jeûneur, aux enfants et aux personnes âgées, au sein de beaucoup de familles à faible revenu. Il aide ainsi à combler un manque de viande, de poulet ou autre.
Il est, par ailleurs, fort utilisé dans la confection de mets à la base de lait ou de gâteaux. Surconsommation? La consommation en nette augmentation de l’Algérien se vérifie également par l’importation massive, dite d’appoint, de viandes rouges. Un stockage de 5000 tonnes de viandes rouges (ovine et bovine) avait été programmé pour le seul mois d’août.
Il est à signaler, par ailleurs, en amont des prévisions d’importations de produits alimentaires pour approvisionner correctement le marché, la livraison de 200 tonnes de poisson congelé importé d’Espagne, de Chine et du Maroc.
C’est là, faut-il l’avouer, une véritable frénésie d’importation de denrées alimentaires destinées à satisfaire les besoins multipliés de l’Algérien, devenu un grand consommateur.
Par consommation, il ne faut pas entendre simplement la capacité d’absorber une certaine quantité d’aliments, mais surtout cette frénésie d’achat qui s’empare de tout citoyen lambda pendant le mois de Ramadhan et après. Cette fièvre d’achat concerne tous les secteurs, comme si l’Algérien appréhende une disette.
Pourtant, avec ses 15,17% du volume global des importations, le secteur alimentaire a connu une baisse de 10,88%, selon le Cnis. Elles se sont établies à 2,99 milliards de dollars au cours du premier semestre de l’année en cours. L’année dernière, leur montant s’établissait durant la même période à 3,35 milliards de dollars. Le Cnis ajoute, que sur les six principaux produits du groupe des biens alimentaires importés, trois ont connu d’«importantes baisses» en termes de montant. Ce sont les céréales, la semoule et la farine, les viandes et les produits laitiers.
L’Algérien serait-il devenu «un tube digestif» qui avale tout? Ou alors compense-t-il les onze mois «rachitiques» qu’il a vécus précédemment?
L'expression

Camillo
01/09/2010, 11h54
Moi ce qui me manque c'est le saumon. Quant au poulet congelé je voudrais bien en trouver.

bledard_for_ever
01/09/2010, 14h21
erreur.....

mimi
01/09/2010, 14h34
En même temps, faut remettre ces donnés dans leur contexte social, le chiffre donné est surement loin derrière de ce que consomme les gens dans les temps normaux dans des pays plus prospères que le notre. Chez nous, c'est pas tout les jours et c'est pas tout le monde qui peut se permetre un repas copieux avec de la viande. Donc durant le ramadan c'est normal de rearquer des hausses car les gens font un effort pour bien manger durant ce mois .. ce qui est ni un aspect commercial ni un quelconque phenomène que les journalistes imaginent, mais c'est tout simplement normal, pour la santé il faut bien manger aprés une journée de jêune de quoi tenir le lendemain aussi. Ceci dit, je suis d'accord pour dire qu'il y a aussi de l'exagération et la concentration sur le manger au profil des cotés spérituels du mois sacré. Mais ça c'est une autre histoire.

arabesat
01/09/2010, 18h34
ou c est juste pour dire que le pouvoir achat a augmenté

ZoumZoum
01/09/2010, 18h41
Ce qui me tue c'est les algériens qui achète des tonnes de trucs et qu'il ne consomme pas a la fin, car pendant la journée "t'chahaw" :evil:

Ex: les différents types de pains... :confused:

ETTARGUI
01/09/2010, 19h25
Camillo
Moi ce qui me manque c'est le saumon.

.. Et moi des bourak aux fruits de mer!

ZoumZoum
01/09/2010, 19h30
@ Camillo et ETTARGUI: Vous trouverez tous ça au centre commercial de Bab Ezzouar :mrgreen: Chez Uno :lol:

Zakia
01/09/2010, 19h41
Ce qui est effrayant, c'est le gaspillage effréné pendant le ramadan. Les tables sont 10 fois trop garnies, les plats trop riches, trop copieux et en beaucoup trop grandes quantités.

De ce point de vue, le ramadan est une catastrophe tant pour le portefeuille que pour le système digestif.

Ce n'est pas nouveau mais ces dernières années ça prend véritablement une tournure démentielle. Au point qu'on peut légitimement se demander comment certains arrivent à dénicher Dieu au milieu de cette foire commerciale...

ahmed67
01/09/2010, 19h47
salam aleykoum,

un bon point pour ces mots zakia
certains se gavent et ils ne pensent même pas au voisin qui as du mal lui

chene
01/09/2010, 20h30
faut savoir que cette année c est tombe pile poil avec les vacances donc il faut prendre en compte les algeriens qui sont venus en masse pour faire le jeune avec leur famille d ou l explosion des denrées !

mistaaywa
01/09/2010, 20h31
oui cest vrai chene

Cookies