PDA

Voir la version complète : Brûler le Coran? Pas une bonne idée


Page : [1] 2

TAGHITI
07/09/2010, 04h11
Dans une entrevue (http://online.wsj.com/article/SB10001424052748703713504575475500753093116.html) au Wall Street Journal, le commandant des forces internationales en Afghanistan, David Petraeus, a estimé que l’idée d’un pasteur d’une église évangélique de Floride de brûler des exemplaires du Coran pour commémorer les attentats terroristes du 11 septembre 2001 pourrait mettre en danger les troupes américaines et faire le jeu des talibans.
Comme pour lui donner raison, des centaines d’Afghans ont manifesté aujourd’hui à Kaboul (photo) contre le projet du pasteur Terry Jones en scandant divers slogans, dont «Mort à l’Amérique»
http://si.wsj.net/public/resources/images/NA-BH810_Petrau_DV_20100906194551.jpg Zuma Press Pastor Terry Jones, of the Dove World Outreach Center in Gainesville, Fla., says he will burn copies of the Quran


Petraeus Condemns U.S. Church's Plan to Burn Qurans


By JULIAN E. BARNES (http://online.wsj.com/search/term.html?KEYWORDS=JULIAN+E.+BARNES&bylinesearch=true) And MATTHEW ROSENBERG (http://online.wsj.com/search/term.html?KEYWORDS=MATTHEW+ROSENBERG&bylinesearch=true)

KABUL—The top U.S. commander in Afghanistan said the planned burning of Qurans on Sept. 11 by a small Florida church could put the lives of American troops in danger and damage the war effort.
Gen. David Petraeus said the Taliban would exploit the demonstration for propaganda purposes, drumming up anger toward the U.S. and making it harder for allied troops to carry out their mission of protecting Afghan civilians.
"It could endanger troops and it could endanger the overall effort," Gen. Petraeus said in an interview. "It is precisely the kind of action the Taliban uses and could cause significant problems. Not just here, but everywhere in the world we are engaged with the Islamic community."
Hundreds of Afghans attended a demonstration in Kabul on Monday to protest the plans of Florida pastor Terry Jones, who has said he will burn copies of Islam's holy book to mark the Sept. 11 terrorist attacks. Afghan protesters chanted "death to America," and speakers called on the U.S. to withdraw its troops. Some protesters threw rocks at a passing military convoy.
Military officials fear the protests will likely spread to other Afghan cities, especially if the event is broadcast or ends up on Internet video.
Mr. Jones, head of the 50-member Dove World Outreach Center in Gainesville, Fla., said in a statement that "We understand the General's concerns. We are sure that his concerns are legitimate." Nonetheless, he added, "We must send a clear message to the radical element of Islam. We will no longer be controlled and dominated by their fears and threats."
Mr. Jones has been denied a permit for the demonstration, but has said he plans to go forward with the protest.
Rev. Stephanie Sapp, spokeswoman for the center, said no one from the Pentagon or other federal agencies had expressed concern or asked that the event be canceled. She did say that the Federal Bureau of Investigation had discussed security measures.
Pentagon officials said they were not aware that any Defense officials have reached out directly to Mr. Jones. But military officers said they hoped that Gen. Petraeus's statement—an unusual move since military commanders rarely get involved in politics—would convince Mr. Jones to change his plans.
Gen. Petraeus declined to elaborate on the nature of the threats or violence that could occur, but westerners in Afghanistan have been warned away from restaurants and other public places amid the rising tensions.
Other senior military leaders echoed Gen. Petraeus commentsMonday. Lt. Gen. William Caldwell, who oversees the effort to train Afghan security forces said he was informed of the planned Florida protests several days ago by a senior minister in the Afghan government.
Gen. Caldwell said many Afghans do not understand either the U.S. Constitution's First Amendment or the fact that President Barack Obama can't simply issue a decree to stop Mr. Jones from his demonstration. Military officials said they were not trying to deny Mr. Jones his right to free speech, but feared he was not thinking about the consequences of his actions.
"There is no question about First Amendment rights; that is not the issue," Gen. Caldwell said. "The question is: What is the implication over here? It is going to jeopardize the men and women serving in Afghanistan."


Military officials also fear that if video of the Quran burning is broadcast in Afghanistan, tensions could rise between NATO forces and the Afghan military and police. Allegations of mishandling the Quran have interrupted Afghan security training at least twice this year, Gen. Caldwell said.
In one instance, a Quran fell to the ground when an American officer opened a locker during an inspection of Afghan trainees' barracks. The rumor quickly spread that the officer had thrown it to the ground, angering the trainees at the camp. "He quickly apologized, but rumors took off like wildfire," Gen. Caldwell said. "It was so hard to get the misperception turned around we stopped all training for the rest of the day."
Reports about the Quran have set off violent protests before. A report in Newsweek, later retracted, that a U.S. interrogator at the Guantanamo Bay prison had flushed a Quran down a toilet set off riots in Afghanistan and elsewhere.

http://si.wsj.net/public/resources/images/OB-JW020_petrae_G_20100906101800.jpg

TAGHITI
07/09/2010, 04h17
Petraeus, a estimé que l’idée d’un pasteur d’une église évangélique de Floride de brûler des exemplaires du Coran pour commémorer les attentats terroristes du 11 septembre 2001 pourrait mettre en danger les troupes américainesc'est une mauvaise idée même aprés que le dernier des GI's aurait quitté l'Irak et l'afganistan!

BMW
07/09/2010, 04h35
l'USA va droit au mur direct !elle et israel , pas maintenant mais ca viendera surement

Fay-control
07/09/2010, 06h00
ce n'est pas notre problème
c'est entre eux et leur dieu
tu croit qu'en manifestant ils vont changer d'avis ?? au contraire on fera que les médiatiser ...

Nadyr
07/09/2010, 06h28
c'est juste un livre et ils bruleront jamais sont continu ni éteindre sa lumière

dommage que c'est un pasteur et ils comprend pas cela , le niveau de spiritualité chez eux est très faible , il agissent comme les mécréant du passé

arazi
07/09/2010, 07h03
pas de sa faute, ca vient d'en haut

Cell
07/09/2010, 12h04
le meilleur scénario selon reste quand meme , qu'ils brulent le livre sacré .............. et que rien , absolument rien ne se passe .

l'ignorance totale ...... ca les rendraient fous

tenebre
07/09/2010, 12h47
une vidéo de son interview a déjà été posté sur ce forum !!
fallait voir la haine contre l'islam qui se lit dans ses yeux !!:confused:

Cell
07/09/2010, 12h53
une vidéo de son interview a déjà été posté sur ce forum !!
fallait voir la haine contre l'islam qui se lit dans ses yeux !!:confused:

et le pire des supplices qu'on peut lui faire subir , c'est de le regarder dans les yeux , avec un tout petit petit rictus ( comme celui là ::) ) et lui faire remarquer qu'une grande mosquée est en train d'etre construite à 2 pas du WTC , et que ces jérémiades n'entraveront pas l'avancée de l'islam ..... et puis lui refaire un rictus :)

riati
07/09/2010, 13h46
Ce ne serait que bon signe que ce soit eux .. plutôt que nous .. qui se mettent à bruler les symboles de l'autre.

mistaaywa
07/09/2010, 13h49
quelle idèè? de bruler un livre saint...vraiment cons ces gens

TAGHITI
07/09/2010, 18h47
quelle idèè? de bruler un livre saint...vraiment cons ces gens même s'ils lanceraient une bombe sur l'imprimerie royale de l'AS, le Coran est appris par coeur par des millions de gamins dans le monde musulmans! Donc une idéee ridicule de brûler des livres!!

absente
07/09/2010, 18h57
Qu'il le brûle ! comme si ça changerai qlq chose... pfff

absent
08/09/2010, 05h20
Le général Petraeus condamne une initiative qui augmenterait les risques courus par les soldats américains.

Ce n'était au départ que le projet d'une poignée d'évangélistes américains. C'est aujourd'hui une polémique mondiale. L'intention affichée du Dove World Outreach Center, une église fondamentaliste de Floride, de brûler en public un coran à l'occasion du 11 Septembre a forcé le général David Petraeus en personne à intervenir.
Dans un communiqué, le commandant des forces militaires en Afghanistan souligne le danger que l'autodafé ferait courir aux troupes américaines. «Les images d'un coran en flammes seront sans aucun doute utilisées par les extrémistes en Afghanistan et dans le monde pour exciter l'opinion et inciter à la violence.» L'ambassade américaine à Kaboul a de la même manière condamné cette «tentative délibérée d'insulter une communauté». Mardi, la Maison-Blanche s'est dite préoccupée par la situation.
Diplomates et militaires redoutent que les photos de l'incendie attisent l'antiaméricanisme comme, en leur temps, les images des tortures infligées aux prisonniers d'Abou Ghraïb.
Ces inquiétudes n'ont rien d'exagéré. Lundi, plusieurs centaines de manifestants se sont regroupés devant une mosquée des alentours de Kaboul pour brûler des drapeaux américains et des portraits du pasteur de Dove Center. La colère ne se limite pas à l'Afghanistan. Elle a gagné tout le monde musulman, où l'on ne transige pas avec le respect dû au livre saint. Mardi l'Iran a ainsi prévenu que la profanation déclencherait des réactions «incontrôlables». «Nous conseillons aux pays occidentaux d'empêcher l'exploitation de la liberté d'expression pour insulter les livres saints, sinon les sentiments que cela provoquerait dans les nations musulmanes ne pourraient être contrôlés», a insisté le porte-parole des Affaires étrangères à Téhéran.
En Indonésie, pays musulman le plus peuplé du monde, des radicaux ont déjà manifesté devant l'ambassade des États-Unis à Jakarta et menacé de déclencher une guerre sainte. Les chrétiens de l'archipel, redoutant d'être les premières victimes de la vindicte, ont exhorté Barack Obama à intervenir. Brûler le coran «nous ramènerait au Moyen-Âge et constituerait un acte contre la civilisation», a expliqué l'Union des églises protestantes d'Indonésie.
Ces tensions interviennent alors que l'anniversaire du 11 Septembre est plus que jamais utilisé comme une tribune par les islamophobes américains. La construction d'un centre islamique près de Ground Zero a, ces dernières semaines, déchaîné les passions.
L'an dernier, le Dove World Outreach Center, un groupuscule fondé en 1986, avait distribué des tee-shirts affirmant «L'islam est diabolique». L'initiative avait fait les unes des journaux. Cette année, la cinquantaine de membres de l'Église baptiste a donc décidé de passer de l'insulte au blasphème.

Le Figaro

ahmed67
08/09/2010, 07h57
http://www.youtube.com/watch?v=HWdtpNp67J0&feature=player_embedded

Le pasteur Terry Jones, connu pour son militantisme anti-islam, et pour son « Burn a Koran Day » (Le jour du Coran brulé) prévu le 11 septembre 2010 a aurait été arrêté pour possession de photo/vidéo pornographie juvénile.
"Le mercredi 4 août 2010 le pasteur Terry Jones aurait été arrêté pour avoir partager des photos d’enfants dans les différents États de la nudité sur le réseau populaire de partage de fichier Limewire" C'est ce que l'on peut lire sur une news annoncée par les lecteurs de la chaîne de télévision américaine NBC sur son site Internet.

absente
08/09/2010, 09h22
pas seulement Con !

mais dangereux car c'est une provocation guerrière pour les mêmes fanatiques du camps adverse
c'est anti citoyen car ils dénigrent toute une partie de la population de SON pays...
et anticonstitutionnel car il ne respecte pas la liberté de culte..

à bâillonner et à enfermer !

absent
08/09/2010, 09h33
et anticonstitutionnel car il ne respecte pas la liberté de culte..Il y a une difference entre bruler un livre et empecher un culte.
Ce n'est jamais une bonne idee de bruler un bouquin.

absente
08/09/2010, 09h42
c'est du respect d'un culte que je voulais dire...

on a le droit de ne pas aimer..
peut être même de haïr... s'ils ont besoin de ça...

mais s'en prendre à un symbole que certains de leurs concitoyens considèrent comme sacré...

c'est grave ce genre d'autodafé moyenâgeux !

absent
08/09/2010, 09h46
C'est vrai, c'est nul, mais c'est pas illegal.

wydadi
08/09/2010, 11h26
@aanis

il serait temps que sa soit illégale tu trouve pas

absent
08/09/2010, 11h37
Je ne pense pas que criminaliser le blaspheme soit possible aux Etats-Unis, ca ne passera pas a la Cour Supreme. Et puis, ca ouvre la voie a des derives, des dingues comme les raeliens ou les scientologues se serviraient d'une loi sur le blaspheme pour censurer toute critique envers leur arnaque.

Black
08/09/2010, 11h52
Le culte chrétien des Etats-Unis (hors catholicisme je parle) et le culte qui dégage le moins de spiritualité et le moins de valeurs humaines universelles. Les cultes protestants, luthériens, anglicans, réformateurs, etc... Sont hyper racistes aux Etats-Unis.

absent
08/09/2010, 12h03
Je te rappelle juste que les afro americains sont protestants. Alors taxer le protestantisme de racisme, c'est un peu vite dit.

Black
08/09/2010, 12h12
Je te rappelle juste que les afro americains sont protestants. Alors taxer le protestantisme de racisme, c'est un peu vite dit.


Je pense que tu n’es pas au courant mais c'est justement par rapport à ca que je réagis ; Les protestants blancs américains sont des racistes leurs coreligionnaires black ne sont pas acceptés dans les églises blanches.

http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gr%C3%A9gation_raciale_aux_%C3%89tats-Unis (http://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9gr%C3%A9gation_raciale_aux_%C3%89tats-Unis)

Article incomplet mais intéressant.

Pour les blacks même en étant protestants et en ayant presque la même culture religieuse et philosophique protestante que leur coreligionnaires blancs il ne sont pas moins égaux devant l'église elle même.

Je suis désolé mais je vois mal comment un pasteur blanc peut prêcher l'amour de Dieu en étant sincère alors qu'il n'aime pas lui même son coreligionnaire black que son même Dieu à créé.

absent
08/09/2010, 12h19
Je te rappelle qu'il n'y a pas une eglise protestante, mais une flopee. Tu sais ce qu'on dit: "Deux protestants, trois eglises", entre les quaker et les puritains de nouvelle-Angleterre et les baptistes du Sud, il n'y a pas grand chose en commun, alors on ne peut pas generaliser sur tous les protestants blancs loin de la. En plus, il parait que dans le Sud, beaucoup rompent avec le racisme justement en retournant vers la religion.

Black
08/09/2010, 12h28
Je te rappelle qu'il n'y a pas une eglise protestante, mais une flopee. Tu sais ce qu'on dit: "Deux protestants, trois eglises", entre les quaker et les puritains de nouvelle-Angleterre et les baptistes du Sud, il n'y a pas grand chose en commun, alors on ne peut pas generaliser sur tous les protestants blancs loin de la.

C'est pour ça que plus haut j'ai mis Les cultes protestants, luthériens, anglicans, réformateurs, etc... Peu importe comment ils s'appellent mais ils se référent tous au message de Jésus (SAW) et ce message et à la base corrompu même si il existait 50 000 cultes protestants aux Etats-Unis il ne devrait y avoir qu'un seule chapelle par culte réunnit sous sont toit noirs, blancs, jaunes, etc...

En plus, il parait que dans le Sud, beaucoup rompent avec le racisme justement en retournant vers la religion.


Ca c'est de la propagande pipo genre Happy End à l'américaine. Les réalité raciales sont dures au Etats-Unis...

absent
08/09/2010, 12h34
Peu importe comment ils s'appellent mais ils se référent tous au message de Jésus (SAW) et ce message et à la base corrompu même si il existait 50 000 cultes protestants aux Etats-Unis il ne devrait y avoir qu'un seule chapelle par culte réunnit sous sont toit noirs, blancs, jaunes, etc...
Le probleme est que les blancs et les noirs ne vivent pas ensemble aux Etats-Unis mais cote a cote, et la composition ethnique d'une eglise correspond a la composition ethnique de la region dans laquelle elle est implentee. C'est comme dans la banlieue francaise, les gens se separent de plus en plus, et dans une banlieue ou on trouve beaucoup d'Algeriens, on trouvera beaucoup d'algeriens a la mosquee. Malheureusement, ce sont les institutions religieuses qui sont a l'image de la societe et pas l'inverse.
Ca c'est de la propagande pipo genre Happy End à l'américaine. Les réalité raciales sont dures au Etats-Unis... Je le tiens d'une cousine qui habite Atlanta et qui n'est pas chretienne, elle n'a aucune raison de faire de la propagande.

Black
08/09/2010, 13h13
Le probleme est que les blancs et les noirs ne vivent pas ensemble aux Etats-Unis mais cote a cote, et la composition ethnique d'une eglise correspond a la composition ethnique de la region dans laquelle elle est implentee. C'est comme dans la banlieue francaise, les gens se separent de plus en plus, et dans une banlieue ou on trouve beaucoup d'Algeriens, on trouvera beaucoup d'algeriens a la mosquee. Malheureusement, ce sont les institutions religieuses qui sont a l'image de la societe et pas l'inverse.


Tu compares deux situations complètements différentes. Aux Etats-Unis il existe une séparation raciste et le clergé blanc n'a jamais rien fait pour fonder une seule église qui réunit tout le monde.

En France c'est différent les communautés marocaines et algériennes qui sont les plus nombreuses fondent effectivement des mosquées sous contrôle marocain ou algérien. Pour des motivations politiques et non raciste. Les sénégalais, maliens, nigériens, etc… n’ont jamais étaient chassés d’une quelconque mosquée qu’elle soit sous contrôle algérien ou marocain, ou autres. Dans les mosquées qu’elles soient sous contrôle algérien ou marocain tout le monde est bienvenue.

Cette concurrence pour la prise de contrôle des mosquées a beaucoup existait car nos parents et nos grands ne se sont jamais sentis perçus comme des français à part entière ils ont toujours étaient rejetés à cause de leurs spécificités ethniques, culturelles et religieuses donc ils ont toujours gardé le sentiment d'être des éternelles étrangers ce qui poussé chacun au repli vers sa propre communauté.

Mais maintenant que les générations plus jeunes commencent à arriver cette notion (de mosquée pro marocaine, algérienne, etc…) commence à disparaître car les jeunes se sentent un peu mieux intégrés que leurs parents et en France depuis 10 ans la communauté musulmane commence à voir que des forces hostiles profitent de cette situation de désunion et cela contribue à resserrer les rangs.

D’ailleurs je prends l’exemple de mon quartier ou la mosquée et "pro algérienne" et les différents acteurs sont tout aussi algériens, marocains, tunisiens, sénégalais, etc…

Black
08/09/2010, 13h18
Je le tiens d'une cousine qui habite Atlanta et qui n'est pas chretienne, elle n'a aucune raison de faire de la propagande.


Je ne me permettrais pas de mettre en doute sa parole mais la réalité des ségrégions raciales aux Etats-Unis est ce qu'elle est...

Et en terme de ségrégation religieuse les Etats-Unis ont encore un long chemin à faire tant sur les valeurs civilisatrices que spirituelles... Et en plus le morcellement des rites protestants n'arrangent rien, chacun fait sa bouillie dans son coin.

absent
08/09/2010, 13h31
Aux Etats-Unis il existe une séparation raciste et le clergé blanc n'a jamais rien fait pour fonder une seule église qui réunit tout le monde.Qu'en sais-tu? Un tas de protestants blancs font du prosélytisme en cote d'ivoire par exemple. Ce que je voulais dire, c'est que les eglises sont a l'image de la societe. Comme chez les musulmans de France, le conflit politique algero-marocain a des repercussion sur les mosquees et les associations religieuses, aux Etats-Unis, le communaitarisme racial a des repercussions sur les Eglises. Ca ne signifie pas que c'est le protestantisme qui est a l'origine du racisme ni meme qui l'encourage, tout comme l'Islam n'a aucun rapport avec le conflit algero-marocain.

Cookies