PDA

Voir la version complète : La photo numérique fait le bonheur des femmes


morjane
17/03/2006, 14h52
Les femmes étant les premières utilisatrices d'appareil photo numérique les professionnels de l'image rivalisent d'ingéniosité à imaginer des appareils plus compacts et mieux adaptés aux femmes.

=====

Désormais, la majorité des utilisateurs d'appareil photo numérique sont... des femmes. Tel est le premier enseignement de l'enquête API/Ipsos publiée cette semaine à l'occasion du « Multimédia Image Photo Show » qui se tient du 16 au 20 mars à Paris Expo, Porte de Versailles. « 62 % des consommateurs de photo numérique sont des femmes, alors qu'elles n'étaient que 32 % il y a deux ans, confirme Guy Bourreau, président du Sipec, (Syndicat des entreprises de l'image, de la photo et de la communication) et de l'USPII (Union des syndicats professionnels de l'image et de l'information). C'est pourquoi les appareils deviennent plus esthétiques et plus compacts. Ils se déclinent parfois en plusieurs couleurs pour marquer une distinction, un peu comme les téléphones portables. »

Le Digital 600 renouvelle la séduisante gamme Mju d'Olympus.

Désormais, la majorité des utilisateurs d'appareil photo numérique sont... des femmes. Tel est le premier enseignement de l'enquête API/Ipsos publiée cette semaine à l'occasion du « Multimédia Image Photo Show » qui se tient du 16 au 20 mars à Paris Expo, Porte de Versailles. « 62 % des consommateurs de photo numérique sont des femmes, alors qu'elles n'étaient que 32 % il y a deux ans, confirme Guy Bourreau, président du Sipec, (Syndicat des entreprises de l'image, de la photo et de la communication) et de l'USPII (Union des syndicats professionnels de l'image et de l'information). C'est pourquoi les appareils deviennent plus esthétiques et plus compacts. Ils se déclinent parfois en plusieurs couleurs pour marquer une distinction, un peu comme les téléphones portables. »

Chez Nikon, les modèles Coolpix S 5 et S 6 ne mesurent que 2 cm d'épaisseur et sont disponibles en argent, noir, bleu ou gris. Avec ses allures d'étui à lunettes, le Digital 600 renouvelle la séduisante gamme Mju d'Olympus. Quant à la série iXus de Canon, elle s'enrichit du 800 IS au boîtier arrondi imaginé par le designer Kosei Takahashi.

L'enquête API/Ipsos révèle aussi que 43 % des Français ont utilisé un appareil numérique en 2005, contre 29 % en 2004. Le passage de l'argentique au numérique est facilité par les progrès incessants du matériel. Pas un nouvel appareil qui ne propose l'enregistrement de mini-vidéo, la mise au point automatique ou la correction anti-yeux rouges. De nouvelles fonctions apparaissent aussi, comme le stabilisateur d'image : plus petits et plus légers, les appareils récents sont davantage sujets aux vibrations, notamment dans des conditions de faible luminosité.

Diaporama sur grand écran

En outre, le capteur ne cesse de gagner en précision (6 mégapixels minimum) pendant que l'écran se distingue par sa qualité autant que par sa grande taille. Ce dernier ne sert plus seulement de viseur, mais aussi d'afficheur. Il présente les photos avec un meilleur confort, et même des diaporamas. Sur les nouveaux Nikon Coolpix S 5 et S 6, une fonction permet de faire défiler les clichés accompagnés de musique. Large écran aussi, d'une diagonale de 3 pouces (7,6 cm), pour les nouveaux Sanyo Xacti E 60 et Olympus SP 700, qui complètent la fonction diaporama avec de nombreux effets de transitions. De même, le Canon Digital IXUS 65, en métal brossé et ébène, est équipé d'une molette de contrôle tactile. Quant au Digimax i6 PMP de Samsung, il occupe une place à part : classé dans la catégorie des PMP (Personal Media Player), il sert à la fois de lecteur MP3 et WMV, de baladeur vidéo et de caméscope Mpeg- 4, avec 45 Mo de mémoire...

« Les processeurs ont beaucoup progressé, souligne Guy Bourreau : ils permettent de réduire le délai de déclenchement de la prise de vue et d'accélérer le démarrage de l'appareil. Ils assurent également un meilleur traitement de l'image : le nombre de pixels reste un facteur essentiel, mais plus il est important, plus le processeur doit gérer d'informations rapidement ». Si l'année 2005 a été celle des appareils 5 mégapixels, 2006 sera celle des 6 mégapixels. Pratiquement tous les nouveaux modèles sont équipés de capteurs de cette capacité, allant même jusqu'à 8,1 mégapixels pour le Nikon Coolpix P3, du jamais vu sur des appareils grand public ! Les zooms gagnent aussi en performances. Il n'est plus rare de voir des capacités d'agrandissement de 4 X, voire 6 X.

D'autres fonctions émergent ou se banalisent. La liaison Wi-Fi, par exemple, pour transmettre sans fil les images à un ordinateur ou à une imprimante. Ou la technologie PictBridge, qui permet d'imprimer les photos sans passer par un ordinateur. Et même la prise de vue en 16/9 et la connexion à des téléviseurs haute définition, comme sur le Samsung Digimax L85 HD.

Par ailleurs, les modes de prise de vue se diversifient pour offrir davantage de possibilités : effets spéciaux (sépia, panoramique, plongée sous-marine, etc.) et même simulation de la sensibilité ISO, celle d'un appareil argentique...

Quant aux prix, ils restent sages : entre 400 et 500 Euro la plupart des modèles cités.

Tirage photo à domicile

Menacés de concurrence par les Caméscopes et les téléphones portables, les appareils photo numériques se portent de mieux en mieux. « On peut prendre des photos avec un téléphone dans des circonstances particulières, mais, dès qu'on a besoin de faire de belles images, un appareil photo s'impose », explique Guy Bourreau.

Enfin, même si l'image se dématérialise, le consommateur reste attaché aux tirages papier. « 54 % des photographes tirent leurs clichés à la maison, explique Guy Bourreau. Soit avec une imprimante à jet d'encre de qualité photo, soit avec les petites imprimantes au format 10 X 15 dont le marché est actuellement en pleine expansion. Les technologies comme la sublimation thermique ou le jet d'encre permettent d'obtenir des tirages comparables à ceux d'un labo photo, avec une durée de vie identique. » L'obstacle principal, le coût de l'équipement et des consommables, est en passe de tomber. Canon commercialise par exemple un « pack » contenant les cartouches d'encre et le papier, qui permet de réaliser 36 tirages photo, pour un prix de revient de 30 centimes l'unité, l'équivalent des tarifs pratiqués par un labo. « Même si les utilisateurs d'appareils photo numériques prennent sept fois plus de clichés qu'avec un appareil argentique, note Guy Bourreau, ils impriment ou commandent exactement le même nombre de tirages qu'auparavant.

Par le Figaro

sentenza
18/03/2006, 11h48
Bonjour Morjane

Sujet très intéressant que tu présentes.

Le numérique a gagné face à l'argentique, ce qui est logique vu la souplesse d'utilisation.
Les anciens restent encore accrochés à l'argentique, mais c'est un phénomène que l'on rencontre dans sur d'autres marchés où le numérique a supplanté l'analogique : la musique (cd, mp3), l'image (dvd), etc ...
En photo, il est vrai qu'on a pas encore atteint la qualité de la diapo, quoiqu'avec les derniers boîters pro ou semi pro, on obtient des images époustouflantes.

Aujourd'hui dans la catégorie des compacts, le design, le nombre de pixels, la largeur de l'écran, le zoom optique sont des critères de ventes.

Le design est devenu un critère déterminant comme les téléphones mobiles.

Je vais au salon de la photo cet après midi, j'y ferai des photos des différentes nouveauts, que je vous montrerai ce soir inch'allah.

Cookies