PDA

Voir la version complète : Délocalisations: le Maroc a-t-il fait taire Wauquiez?


Imlil
25/09/2010, 11h55
Il y a deux mois encore, Laurent Wauquiez, se dressait contre les délocalisations, notamment celles des centres d'appels transférés dans des pays comme le Maroc. Le secrétaire d'Etat à l'Emploi avait même promis d'organiser des assises sur ce thème. Et… et rien. Enterrées, les assises. L'intervention des dirigeants marocains n'y serait pas étrangère, nous dit Eugène, du blog économique et social. Vous vous souvenez des promesses du gouvernement, via le secrétaire d'État à l'Emploi, Laurent Wauquiez, de lutter contre les délocalisations de postes dans les centres d’appels ? Pour lutter contre ce fléau, Wauquiez avait proposé d’organiser des assises sur les centres d’appels. Ces assises devaient avoir lieu à la rentrée et avait déclenché un véritable tollé au Maroc. Cette annonce intervenait au lendemain de la suppression de 800 emplois au sein de Teleperformance. Les syndicats avaient fustigé le transfert de l'activité de l’entreprise vers la Tunisie et le Maroc, tandis que Teleperformance justifiait ces licenciements par une baisse d’activité liée à la crise et non par un transfert d’activité vers des pays à bas coûts.

L’enjeu est important : ce domaine d’activité emploie environ 300 000 personnes dont près de 60 000 dans les centres d'appels à l’étranger alors que le secteur n’avait délocalisé que 10 000 postes en 2004. Sur ces 60 000 délocalisés, 30 000 salariés travaillent à partir du Maroc, 12 000 de la Tunisie, le reste est réparti entre le Sénégal et l'île Maurice. Cette annonce avait choqué les responsables Marocains, principal bénéficiaire de ces délocalisations. La proximité du pays, ses bas salaires, sa culture francophone sont de nombreux atouts pour le pays.

Depuis cette annonce, la rentrée est finalement passée. Le gouvernement ne parle plus de ces fameuses assises. S’agit-il, comme d’habitude, d’un effet d’annonce ? Oui et non. En plus des effets d’annonce dont est friand le gouvernement, la protestation de nos amis les dirigeants du Maroc a eu un grand impact. Comme avec l’affaire des Roms, le gouvernement annonce, puis voit ensuite comment gérer les effets de bord ! Toujours est-il que l’affaire semble en cours d’être enterrée et la France aurait fait des promesses au Roi du Maroc. Au pied du mur, le gouvernement aurait informé le roi du Maroc que les assises auraient lieu mais que les emplois Marocains ne seraient pas du tout visés. Le Maroc représentant 50% des délocalisés Français des centres d’appels, il semble bien que ces derniers aient été promptement sacrifiés sur l’autel de l’amitié Franco-Marocaine !

Marianne

BMW
25/09/2010, 12h21
Il y a deux mois encore, Laurent Wauquiez, se dressait contre les délocalisations, notamment celles des centres d'appels transférés dans des pays comme le Maroc. Le secrétaire d'Etat à l'Emploi avait même promis d'organiser des assises sur ce thème. Et… et rien. Enterrées, les assises. L'intervention des dirigeants marocains n'y serait pas étrangère, nous dit Eugène



Faut avouer qu'il ya un lobby marocain tres puissant a paris !

FRIMIJA
25/09/2010, 12h41
Faut avouer qu'il ya un lobby marocain tres puissant a paris !

BMW

C'est pas l'avis de quelqu'un qui prédisait ,avec délectation ,la fin des délocalisations au Maroc.

Au fait ! On l'entend toujours pas à ce sujet....:mrgreen:

bledard_for_ever
25/09/2010, 16h23
Délocalisations: le Maroc a-t-il fait taire Wauquiez?


loool :):):)

FRIMIJA
26/09/2010, 00h13
loool :):):)

bledar

:rolleyes::rolleyes::rolleyes:

hakim 2010
26/09/2010, 00h32
loool :):):)

bledar

************************************************** ******
frimija:
:rolleyes::rolleyes::rolleyes:


il ne pouvait pas ne pas intervenir...........
ça lui fait mal de savoir que le maroc fait ce qu'il veut en france...
il a besoin de decompresser..............il faut le comprendre.........

Cookies