PDA

Voir la version complète : Selon une étude de la Banque mondiale : L’Algérie joue un rôle moteur dans la région MENA


mohand-ameziane
27/09/2010, 21h25
http://www.horizons-dz.com/thumbnail.php?file=MENA_472955316.jpg&size=article_medium

La Banque mondiale a indiqué, hier, que les pays exportateurs de pétrole de la région Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), dont l’Algérie, jouent le rôle moteur dans le redressement de cette région. C’est l’une des conclusions auxquelles ont abouti des économistes de la BM dans un nouvel ouvrage intitulé «Le monde de demain : Guide sur les orientations futures des politiques économiques dans les pays en développement».
Les données majeures qui se dégagent de cette étude indiquent que les pays du Golfe et les autres pays exportateurs de pétrole du MENA ‘’jouent le rôle moteur dans le redressement de cette région, aidés en cela par le renchérissement des prix du pétrole et une plus grande stabilité de leur secteur financier.’’ Mais pour les autres pays de cette région, la crise économique se traduira probablement par 2,6 millions de pauvres de plus à l’horizon 2011, et par une aggravation du problème du chômage. La même étude recommande ‘’pour que l’ensemble de la région puisse concrétiser l’énorme potentiel qui est le sien, il lui faut absolument ouvrir la porte à une nouvelle génération d’entrepreneurs privés et permettre aux femmes de jouer un rôle à part entière sur le plan économique’’. Alors que les pays riches remettent de l’ordre dans leurs propres économies, Les pays en développement s’imposent peu à peu, selon cette étude, comme un élément moteur de la croissance mondiale et sont appelés à dépasser les pays industrialises en termes de poids économique à l’horizon 2015. Près de 50% de la croissance mondiale relève des pays en développement, indique cet ouvrage

Horizons

Black
28/09/2010, 10h40
La Banque mondiale a indiqué, hier, que les pays exportateurs de pétrole de la région Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), dont l’Algérie, jouent le rôle moteur dans le redressement de cette région.
Ah bon ? Dans la région MENA, l'Algérie est juste un exportateur de pétrole et un fournisseur de contrat pour les entreprises étrangères dans les infrastructures et le pétrole. Dans la région MENA l'Algérie n'a jamais était un leader ou un modèle dans la banque finance, l'industrie pharmaceutique, automobile, métallurgique, textile, sous traitance, informatique, NTIC.

A part la Sonatrach les investissements algériens à l'étranger sont presque inexistants, alors que pour un pays aussi riche financièrement ils devraient se chiffrer en milliards. La seule impacte positif c'est que les prix hauts du pétrole à 80 $ gonflent les statistiques macros économiques globales.

amicalement
28/09/2010, 10h49
ouache black

que ce qui te chatouille dans ca La Banque mondiale a indiqué, hier, que les pays exportateurs de pétrole de la région Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), dont l’Algérie, jouent le rôle moteur dans le redressement de cette région.

overclocker
28/09/2010, 10h51
La Banque mondiale a indiqué, hier, que les pays exportateurs de pétrole de la région Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA), dont l’Algérie, jouent le rôle moteur dans le redressement de cette région.

la plupart de ces pays exportent du pétrole et du gaz.....t'imagines avec combien de moteurs on va se retrouver ? :lol::lol::lol:

Black
28/09/2010, 11h04
ouache black

que ce qui te chatouille dans ca


Rien c'est juste l'article qui est tendancieux, globalament que c'est-il passé en Algérie durant c'est 10 derniére année ?

Dans le secteur automobile rien.
Dans le secteur de l'informatique des NTIC presque rien.
Dans la banque est la finance la réforme ce fait toujours attendre.

En Algérie les points positifs sont a chercher dans:

La politique des grands travaux (autoroutes, barrages, rails, métro, etc...)
La baisse du chomage,
La politique de l'habitat,

Parmis les pays pétroliers à part l'Arabie Saoudite et les Emirats, les autres pays comme l'Algérie en sont toujours au même stade.

amicalement
28/09/2010, 11h07
Parmis les pays pétroliers à part l'Arabie Saoudite et les Emirats, les autres pays comme l'Algérie en sont toujours au même stade.

malek sahbi, ha rouh echki la banque mondiale. :mrgreen:

la plupart de ces pays exportent du pétrole et du gaz.....t'imagines avec combien de moteurs on va se retrouver ? :lol::lol::lol:

et pour ceux qui exportent de la tomate, ce sera comment ? :lol::lol::lol:

overclocker
28/09/2010, 11h14
et pour ceux qui exportent de la tomate, ce sera comment ?
:lol::lol::lol: ca sera comme ca le titre :

Selon une étude de la Banque mondiale : Le Maroc joue un rôle de mulet dans la région MENA
:mrgreen::mrgreen::mrgreen::mrgreen:


quoique je ne vois que des mulets dans la région MENA....:lol::lol:

azouz75
28/09/2010, 11h16
et pour ceux qui exportent de la tomate, ce sera comment ?

Double concentré ;)

Black à part ( jolie jeu de mots :redface:),

il faut lire doucement l'article, et vous comprendrais qu'il n y a rien de tendencieux, c'est juste que les pays exportateurs de pétrole peuvent stimuler une croissance avec les nombreux chantiers qu'ils entament, et c'est le cas de l'Algérie, qui réalise des croissances de 9% hors hydrocarbure., mais d'après les spécialistes , il faut que ça dure au moins une décennie pour qu'on puisse voir le résultat sur le terrain .


Merci

Black
28/09/2010, 12h27
malek sahbi, ha rouh echki la banque mondiale. :mrgreen:
et pour ceux qui exportent de la tomate, ce sera comment ? :lol::lol::lol:


Franchement tu n'aurais pas du te fatiguer


Black à part ( jolie jeu de mots :redface:),


Amicalement au moins la black de Azouz elle est marrante.

et c'est le cas de l'Algérie, qui réalise des croissances de 9% hors hydrocarbure.,

Azouz c'est ce que j'ai signalé en mettant le doigt sur les points positifs de l'économie algérienne. Mais globalement dans le fond la structre économique des pays exportateurs de pétrole (hors Emirats, Arabie Saoudite) est la même que celle des années 70 avec certes un peu plus d'autonomie dans le génie civile mais industriellement parlant la situation n'a pas bougé.

Cookies