PDA

Voir la version complète : La JSK esr partie aux aurores pour Lubumbashi


Iska
29/09/2010, 11h55
Ligue des champions d'Afrique


La JSK est partie aux aurores


http://www.elwatan.com/img/trans.gif (http://www.elwatan.com/sports/la-jsk-est-partie-aux-aurores-29-09-2010-92331_110.php#)C’est ce mercredi, aux aurores pratiquement, que les Kabyles ont rallié l’aéroport Houri Boumediene d’Alger pour être à l’heure de l’embarquement prévu pour 6 heures.


Il faut dire que le plan de vol a été changé pour permettre à l’équipe de se préparer dans de meilleures conditions physiques avec cette journée supplémentaire de repos. En effet, au lieu d’arriver aux aurores du jeudi, les Kabyles atteindront leur destination, Lubumbashi, vers 17 heures locales. Ils auront ainsi le temps d’effectuer une séance de décrassage pour évacuer les effets de ce voyage.
Ils reprendront le lendemain les entraînements le plus normalement et surtout respecter le programme arrêté ici en Algérie, à savoir trois séances au programme qui seront fixées une fois sur place, même si l’on sait que la séance de samedi est prévue à 15 heures, soit à l’heure du match sur la pelouse même de La Kenya qui accueillera la rencontre.
Pour la petite anecdote, il est bon de rappeler que le dernier voyage de la JSK à Lubumbashi avait duré plus de 13 heures. Et pour cause, l’avion, un hercule C130, qui transportait l’équipe était affrété auprès de l’ANP pour un vol spécial. Une fois arrivé au dessus de la capitale Kinshasa, le vol n’a pas été autorisé à poursuivre sa route sur Lubumbashi distante de 1000 Km au motif que c’est un avion militaire susceptible de transporter des armes pour es rebelles du Katanga. Malgré les insistances du commandant de bord qui ne cessait de répéter que l’avion transportait une équipe de football appelée à affronter le TP Mazembé, le contrôleur aérien à partir de la tour de contrôle ne voulait rien savoir.
Il a fallu que les instances algériennes saisies par le commandant interviennent pour que l’avion puisse poursuivre son vol après une heure et quart à tournoyer sur le ciel de la capitale de la RD Congo sans que les joueurs ne se rendent compte du tout de ce retard.


Mohamed Rachid


El Watan

Cookies