PDA

Voir la version complète : Gazoduc qui reliera l’algerie a l’espagne


magh91
30/09/2010, 16h41
Le gazoduc sous marin Medgaz reliant l’Algérie à l’Espagne sera opérationnel la fin octobre 2010. « Tout sera fin prêt dans trois semaines », a appris TSA de source bien informée. Tous les préparatifs ont été achevés. Le retard est expliqué par des « impératifs techniques ». En mai 2010, Chakib Khelil, ex-ministre de l’Energie et des Mines, avait pourtant annoncé que le Medgaz serait opérationnel en septembre 2010. "Certaines parties de ce projet sont déjà réceptionnées et subissent des tests. Les installations de compression seront terminées vers la fin du mois de juin prochain et seront testées à leur tour. Normalement, on commencera l'envoi du gaz vers l'Espagne au mois de septembre prochain", avait-il précisé.
Les lenteurs enregistrées dans les travaux d’installation des stations de compression et d’interconnexion avec le système espagnol sont à l’origine du retard. En septembre dernier, Youcef Yousfi, ministre de l’Energie et des Mines, a rencontré à Alger le ministre espagnol de l'Industrie et du Commerce, Miguel Sebastien, avec lequel il a abordé le projet Medgaz.
D’une capacité de 8 milliards de m3 de gaz par an, ce gazoduc est long de 1.050 km dont 550 km en territoire algérien et 210 km en mer. Le projet a coûté 900 millions d’euros. Sonatrach est majoritaire, à 36 %, dans le consortium Medgaz constitué également de Cepsa et Iberdola, à 20 % chacune, et Endesa et Gaz de France, à 12 % chacune. Des dispositions contractuelles permettent à Sonatrach de vendre annuellement prés de 3 milliards de m3 directement sur le marché espagnol, soit deux fois plus qu’actuellement. Pour rappel, l'Algérie est le premier fournisseur de gaz naturel de l'Espagne, devant le Nigeria et le Qatar.

Cookies