PDA

Voir la version complète : Orascom Telecom et le russe Vimplecom seraient proches d’un accord


SLOUGI
01/10/2010, 18h27
Le dossier Orascom Télecom Algérie (OTA), qui exploite la marque commerciale Djezzy, pourrait connaître de nouveaux rebondissements dès la semaine prochaine. Selon l’agence d’information Reuters, qui cite des sources proches du dossier, l’opérateur de téléphonie mobile russe Vimpelcom et l’homme d’affaires Naguib Sawiris, principal actionnaire d’OTH, seraient sur le point de dévoiler un accord avant la visite début octobre du président russe Dimitri Medvedev à Alger. Un communiqué de presse relatif à cet accord pourrait être publié dès lundi, ajoute la même source.

Les deux parties sont en négociations pour racheter la participation de Naguib Sawiris dans la holding italienne Weather Investments qui détient 51% de l’opérateur Orascom Télécom, maison mère d’OTA. La transaction est estimée à 6,5 milliards de dollars. Mais, comme avec le sud-africain MTN, les négociations entre Naguib Sawiris et les Russes risquent de se heurter à l’intransigeance du gouvernement algérien qui veut exercer son droit de préemption sur Djezzy, principal actif d’Orascom Telecom.

Mais Vimpelcom peut espérer un coup de pouce de Dimitri Medvedev auprès du gouvernement algérien. Alger et Moscou entretiennent en effet de bonnes relations et le gouvernement algérien pourrait saisir l’occasion pour trouver une issue à un dossier qui risque de causer des dégâts à l’image du pays auprès des investisseurs étrangers.

TSA
Sonia Lyes

bledard_for_ever
01/10/2010, 20h00
elle court elle court la rumeur insolence
Dans la cervelle des journaleux de 7 à 77 ans.;;;;;;

Zakia
01/10/2010, 20h28
Vimpelcom tout comme d'autres groupes ne sont intéressés par Orascom que si Djezzy est incluse dans le package. C'est la filiale la plus rentable de tout le groupe. D'où les moulinets de Sawiris.

Mais Vimpelcom peut espérer un coup de pouce de Dimitri Medvedev auprès du gouvernement algérien. Alger et Moscou entretiennent en effet de bonnes relations et le gouvernement algérien pourrait saisir l’occasion pour trouver une issue à un dossier qui risque de causer des dégâts à l’image du pays auprès des investisseurs étrangers.

Il y a plus de chances de voir un rhinocéros vert à pois rose danseuse étoile au Bolchoï que voir le gouvernement algérien céder sous une quelconque pression dans ce dossier...

TSA je sais enfin ce que ça veut dire : Tout Simplement Absurde.

ott
02/10/2010, 10h52
Est ce quelqu’un a refflechis a l'issue de l'exercice du droit de préemption, vis-à-vis de l'avenir du GSM en Algérie, et de l'intérêt des consommateurs. Que fera l'état de ces actifs? cession a Mobilis, entreprise publique déjà opérant sur le secteur, vente à des intérêts privés et à quel prix, liquidations... quel est l'intérêt des consommateurs dans les différentes options.

Si les autorités considèrent que ORASCOM est persona non grata en Algérie, une autre société peut la remplacer, sauf si les desseins de la suite sont déjà préparés et que les appétits sont déjà aiguisés, comme à l'époque de la compagne médiatique, 5% avaient été cédés...

Encore une fois, si Djezzy est considéré trop rentables au vu du régulateur, il a qu'à laisser un nouveau opérateur s'installer sur le marché, ou opérer une guerre des prix par un opérateur publique si sa rentabilité le lui permet...

Cookies