PDA

Voir la version complète : L'euro perd la bataille de la monnaie faible


arayzon
01/10/2010, 20h52
La monnaie unique atteint un plus haut depuis mars face au dollar, à 1,37 dollar. Le Japon, le Royaume-Uni et les Etats-Unis se battent pour affaiblir leur monnaie afin de favoriser la reprise.



Alors que les grands pays se battent pour faire baisser leur monnaie, l'euro grimpe. La devise européenne a dépassé ce vendredi le seuil de 1,37 dollar pour la première fois depuis mars. En dépit des mauvaises nouvelles en provenance d'Irlande, l'euro se raffermit depuis quelques jours sur le marché des changes. La publication de l'indice avancé d'activité économique ISM vendredi après-midi, légèrement inférieur aux attentes,n'a pas changé la donne. L'euro cotait à 1,3740 dollar vers 16h40.

La tendance de fond de l'euro face au dollar, toutefois, doit plus à la faiblesse du billet vert qu'à la force de la monnaie unique. Les investisseurs s'attendent en effet à ce que la Banque centrale américaine, la Fed, cherche à nouveau à soutenir une reprise chancelante en lançant une vague de rachats massifs d'obligations d'Etat.

Des signaux en ce sens ont été émis vers les marchés par des membres de la Fed ces derniers temps. Pour mener cette politique, la Fed devrait faire fonctionner à plein la planche à billet, ce qui affaiblirait le dollar. In fine, cela soutiendrait les exportations.

La Fed n'est pas la seule à jouer contre sa monnaie. Ces dernières semaines, les décisions et les déclarations se sont succédées, les grandes puissances économiques s'étant lancées dans une «guerre des devises», selon l'expression du ministre des Finances brésilien. Une guerre dont le but est d'affaiblir sa propre monnaie.

L'inaction de la Banque centrale européenne

Ces dernières semaines, la Banque du Japon (BOJ) est intervenue sur les marchés pour faire baisser un yen jugé trop fort. La Chine rechigne, pour sa part, à laisser le yuan se réévaluer. Un membre de la Banque centrale d'Angleterre a indiqué qu'il pensait nécessaire un nouvel assouplissement de la politique monétaire pour faire baisser la livre.

L'euro pour sa part est désarmé. «La Banque centrale européenne n'a pas pris le départ de cette course au plus faible», remarquent les analystes de Barclays Capital. «Elle s'est refusée jusqu'à présent à faire la moindre mention d'un assouplissement de sa politique monétaire». L'inaction de la BCE, associée à une reprise plus vigoureuse qu'attendue, ne peut que raffermir la valeur de l'euro au sein du grand désordre des monnaies.

La remontée de l'euro pourrait toutefois ne pas durer éternellement. «Nous nous attendons à ce que l'euro teste rapidement la barre de 1,40 dollar, puis rechute sous 1,30 dollar durant le premier semestre 2011», avancent les analystes de Société générale CIB. En effet, si l'euro continue à se raffermir, les exportations européennes, et surtout celles des pays périphériques à la peine comme l'Espagne, devraient souffrir. Pour les analystes de Barclays Capital, l'affaire est entendue: «Les niveaux actuels ne sont pas soutenables».


Par Guillaume Guichard


Source : lefigaro.fr

absent
01/10/2010, 20h55
C'est le principe des vases communicants....Une monnaie (voire plusieurs) se déprécie par rapport à d'autres et comme la politique budgétaire européenne est hétérogène cela se traduit forcément par l'appréciation de l'euro par rapport aux autres monnaies...

arayzon
01/10/2010, 21h34
El Bahar bonsoir!

Je pense que c'est pour faciliter l'entrée de la future monnaie mondiale...

Lors de la récente réunion du G8, cet été, le président russe Dimitri Medvedev a illustré son appel en faveur d’une monnaie supranationale pour remplacer le dollar en tirant de sa poche un échantillon d’une pièce d’une « future monnaie mondiale unifiée. »

Medvedev: « Vous pouvez la voir et la toucher. La question d’une monnaie supranationale concerne tout le monde maintenant, même les frappes. Cette pièce de monnaie signifie que tout est en train de se préparer. Je pense que c’est un bon signe que nous comprenions que nous sommes tous interdépendants. La pièce, qui porte le mot de « unité dans la diversité », a été frappée en Belgique et a été présentée aux chefs des délégations du G-8.
Source : michelle.dastier.org
http://infoguerilla.fr/wp-content/gallery/nwo/monnaie-mondiale.jpg

A+.

absent
01/10/2010, 21h38
Bonsoir Arayzon,

Je ne crois pas point à cette monnaie supranationale dans l'état actuel des choses...Pour la simple raison que cela aura pour effet de sonner le glas pour la suprématie des USA sur le monde.

Un dollar américain qui perd son statut de référence est très dangereux pour l'économie américaine.

arayzon
01/10/2010, 22h11
El Bahar re!

Pour la simple raison que cela aura pour effet de sonner le glas pour la suprématie des USA sur le monde.
Un dollar américain qui perd son statut de référence est très dangereux pour l'économie américaine.

Ça ne dérangerait pas les Américains outre mesure pour la simple raison que le dollar fera précipiter dans sa chute toute l'économie mondiale.La logique de la guerre a montré ses limites (couts faramineux,mauvaise image etc).
Le salut de l'humanité reviendra par cette même "ex-suprématie" qui n'aura plus de mal après le chaos généralisé,à recouvrir sa "suprématie"...
C'est mon avis.

A+.

Cookies