PDA

Voir la version complète : Proposition de loi et viande rituelle : circonscrire l'abattage sans étourdissement


absent
02/10/2010, 09h43
Nicolas About, président du Groupe Union centriste au Sénat vient de déposer une proposition de loi pour "limiter la production de viande provenant d'animaux abattus sans étourdissement aux strictes nécessités prévues par la réglementation européenne"(1). L'abattage rituel (halal ou casher) bénéficie d'une dérogation à l'étourdissement des animaux. Cette dérogation tend à se généraliser dans les abattoirs qui peuvent écouler la viande issue d'abattage rituel dans le circuit "standard" sans en informer les consommateurs.

L'exposé des motifs de cette proposition de loi est essentiellement basé sur des considérations de protection animale.
L'association L214 salue cette initiative et rappelle que pour la viande halal, l'absence d'étourdissement n'est en rien un dogme islamique mais une pratique usuelle en France. L'Indonésie comptant la première communauté musulmane au monde, accepte que les bovins soient étourdis par matador pour l'exportation de viande halal depuis la France vers ce pays(2).

Extraits de l'exposé des motifs

« L'abattage sans étourdissement de l'animal doit donc demeurer une exception. Plusieurs pays européens l'interdisent d'ailleurs totalement, et parfois depuis longtemps : c'est le cas de la Norvège, de la Suède, de la Suisse, de l'Islande et plus récemment de l'Autriche. Ce n'est pas le cas de la France qui a fait le choix de l'autoriser, à titre dérogatoire, sur son territoire. Toutefois, il convient d'assurer également ses engagements européens et internationaux en matière de protection de l'espèce animale. C'est la raison pour laquelle les autorisations doivent être encadrées strictement. »

« Si la France, pays des droits de l'homme, s'honore d'avoir fait le choix de la tolérance en matière de respect des pratiques religieuses, sur le plan alimentaire, il lui revient également de veiller à ce que, pour des motivations qui sont bien plus d'ordre économique que moral, certains réseaux de distribution ne s'enrichissent pas, à l'insu du consommateur, en faisant fi de nos obligations en matière de protection de l'espèce animale. »

« ... l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) a émis un avis pour la Commission européenne, selon lequel "en raison des graves problèmes de bien-être animal liés à l'abattage sans étourdissement, un étourdissement doit toujours être réalisé avant l'égorgement". En effet, comme le souligne l'EFSA dans un rapport qu'elle a publié conjointement, le risque est élevé qu'en l'absence d'étourdissement, les animaux ressentent une douleur extrême au moment de l'égorgement et la probabilité est forte de graves manquements à la protection des animaux au moment où l'animal est toujours conscient alors qu'on lui a tranché la gorge : il peut alors éprouver de l'angoisse, de la douleur, du stress et d'autres souffrances. Selon l'avis de l'EFSA, "des coups destinés à provoquer une saignée rapide engendrent d'importantes destructions de tissus dans des zones fortement innervées. La baisse de tension rapide qui suit l'hémorragie est nettement ressentie par l'animal conscient et entraîne terreur et panique. L'animal, conscient, souffre aussi quand son sang se répand dans sa trachée. En l'absence d'étourdissement, le temps entre la section des principaux vaisseaux sanguins et l'insensibilité, compte tenu du fonctionnement du système nerveux et de la réaction cérébrale, peut atteindre 20 secondes chez le mouton, 25 secondes chez le porc, 2 minutes chez les bovins, 2½ minutes ou davantage chez les poulets et parfois jusqu'à 15 minutes voire davantage chez les poissons". »

notre-planete

Zakia
02/10/2010, 09h51
Bonjour, j'ai une question très sérieuse à propos de l'abattage rituel.

Quelle est la différence entre un abattage halal et pas halal dans les abattoirs modernes?

J'ai cru comprendre qu'on prononçait la formule sacramentelle puis qu'on lançait l'abattage. C'est du moins comme ça dans les abattoirs de volaille, j'imagine que ce n'est pas très différent pour les ovins et bovins.

Un abattage de masse m'a l'air assez éloigné somme toute de la tradition. Alors qu'est-ce qui empêche qu'on étourdisse les bêtes au lieu de les stresser d'une manière aussi cruelle?

J'ai eu l'occasion, il y a quelques années, de visiter des abattoirs musulmans de volaille et bovins (ce dernier a fait faillite) c'est absolument horrible :22:

nostravostra
02/10/2010, 10h56
La différence est que l'abattage permet de vider le sang de la bête en coupant les deux veines jugulaires. Il ne s'agit pas seulement de la formule prononcée pendant l'abattage.
au lieu de les stresser d'une manière aussi cruelle?

Vous êtes bien formaté à l'occidentale.

Zakia
02/10/2010, 11h30
Vous êtes bien formaté à l'occidentale.

Ah oui? Faudrait peut-être mettre les pieds dans un abattoir avant de sortir des idioties pareilles.

Les bêtes sont également saignées dans les abattoirs traditionnels, la seule différence est qu'elles sont étourdies avant.

Et pour autant que je sache, il n'y qu'une seule veine jugulaire et une aorte.

nostravostra
02/10/2010, 12h21
Je ne veux pas polémiquer avec vous mais j'espère préciser que soit on est croyant soit on l'est pas. Si on est croyant on admettra que le créateur est plus clément que celui qu'il a créé. Pour le reste chacun fait ce qu'il veut.


http://www.youtube.com/v/WlGeRxcLhB8?fs=1&hl=fr_FR

Et pour autant que je sache, il n'y qu'une seule veine jugulaire et une aorte.
Plutôt deux veines. Une de chaque côté.

DZayer10
02/10/2010, 12h29
"Quelle est la différence entre un abattage halal et pas halal dans les abattoirs modernes?"

sérieux? bon grosso modo, le sang doit couler et le béte doit se vider apres abattage hallal, ce qui ne se fait pas lors de l abattage haram ou la bete est assomé,
pour le rituel tu le connais: bismilah, cacher le couteau qui doit etre fin pour ne pas torturer la bete etecera

Zakia
02/10/2010, 13h06
Oui je suis sérieuse. Les différences sont que dans l'un on étourdit la bête avant de la saigner, dans l'autre non, qu'on prononce la formule sacramentelle et que l'abattoir est dirigé vers l'est.

Sinon dans les deux cas, l'abattage de masse est cruel et les bêtes horriblement stressées. J'ai été marquée à vie par les hurlements des bêtes dans les 2 abattoirs que j'ai visité.

L'abattage industriel n'a rien à voir avec ce qui se pratiquait avant.

Au delà de ça, l'abattage industriel qu'il soit halal ou pas est quasi similaire. Alors qu'est-ce qui interdit d'au moins anesthésier la bête ? On n'étourdit pas qu'à coups de balles, il y a plusieurs techniques.

nico
02/10/2010, 13h08
Je sais pas ce que la vidéo essaye de démontrer, il n'y a pas de "balle" qui sort du pistolet mais bel et bien un percuteur (le "bout de ferraille") qui défonce la boîte crânienne sur quelques centimètres, le but est double :
- assommer suffisamment longtemps la bête pour pouvoir effectuer l'acte suivant qui consiste à
- introduire une tige flexible de 1 m dans cet orifice et de descendre le long de la colonne vertébrale (à ce moment l'animal est enfin paralysé) et il est alors hissé sur la chaîne suspendu par une de ses patte arrière

le troisième poste consiste en une large entaille dans le cou pour vider la bête de son sang.

je suis pas du tout convaincu cependant que le fait d'assomer la bête soit pour leur bien (effectivement à ce moment il ne sont qu'assomés, il n'es pas rare du tout d'avoir des animaux qui arrivent à se relever, quand on met la tige il faut aller super vite avant que l'animal reprenne ses esprits), mais plutôt pour pouvoir les travailler plus facilement par paralysie (perforation du crâne pour destruction de la moëlle épinière)

Ce qui est sûr c'est que ce qui se passe dans les abattoirs, c'est pas super glorieux pour le genre humain, et c'est peut-être pour ça que ce genre d'image est un peu tabou...

DZayer10
02/10/2010, 13h10
"Oui je suis sérieuse.....dans l'autre non, qu'on prononce la formule sacramentelle et que l'abattoir est dirigé vers l'est.
."


wash thab, nous sommes barbares allah ghaleb:)

vivemement un bon mechouis, une bon melfouf ou une bonne douara pendant le premier jour de l aide aprés avoir éte barbare envers un gros mouton costeau:mrgreen:

ahmed67
02/10/2010, 13h27
le probleme c'est que souvent la bête meurt avant d'être égorger un peu moins en ce qui concerne les ovin mais pour la volaille sa arrive très souvent et dans ce cas on égorge une bête morte et ce n'est plus hallal ,
je parle pas des volailles trouver mortes dans le camion et qui sont mise dans la chaine mais c'est encore une autre débat

Cookies