PDA

Voir la version complète : La hausse du prix du pétrole se poursuit sur fond d'affaiblissement du dollar


nacer-eddine06
02/10/2010, 14h53
Londres (awp/afp) - Les prix du pétrole confortaient leurs gains vendredi en fin d'échanges européens, à leur plus haut niveau depuis cinq mois à Londres, dans un marché toujours soutenu par l'affaiblissement persistant du dollar et des indicateurs positifs en Chine.

Vers 17H00 GMT (19H00 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 83,32 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres, montant de 1,01 dollar par rapport à la clôture de la veille.

Il est monté brièvement jusqu'à 83,64 dollars, à son plus haut niveau depuis le 5 mai.

A la même heure, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance montait de 1,13 dollar à 81,10 dollars, un niveau sans précédent depuis le 11 août.

"Les cours du pétrole étaient soutenus vendredi par des indicateurs économiques encourageants en Asie, notamment des chiffres meilleurs que prévu pour l'indice PMI en Chine", soulignait Filip Petersson, analyste de la banque SEB.

Ainsi, l'activité manufacturière en Chine a connu une expansion accélérée au mois de septembre, selon l'indice PMI des directeurs d'achats officiel, qui est publié par une organisation proche du gouvernement, venant confirmer un indicateur publié mercredi par HSBC.

Ces chiffres "confortent ceux qui ont acheté du pétrole la semaine dernière en s'appuyant sur le fait que la croissance chinoise soutiendrait la demande d'énergie", a explique Phil Flynn, de PFG Best Research.

"Mais rien de tout cela ne serait possible sans la Fed", la banque centrale américaine, qui s'est dite la semaine dernière prête à adopter de nouvelles mesures de soutien à l'économie, a-t-il ajouté.

Nourries par la morosité de la conjoncture américaine, ces spéculations sur une intervention de Fed ont été renforcées vendredi par les commentaires d'un des dirigeants de l'institution, William Dudley, qui a jugé la conjoncture du pays insatisfaisante et susceptible de justifier de nouvelles mesures.

Ces dernières pourraient inclure des rachats d'actifs et donc des injections de liquidités, une perspective qui pesait lourdement sur le billet vert, et rendait les achats d'or noir libellés en dollars plus attractifs pour les investisseurs munis d'autres devises.

Ainsi stimulée par un dollar meilleur marché et l'indicateur chinois, la bonne humeur des opérateurs n'a pas tenu compte d'indicateurs macroéconomiques mitigés vendredi aux Etats-Unis, dont un ralentissement de l'activité dans l'industrie manufacturière en septembre.

ds

(AWP/01 octobre 2010 19h39)

Cookies