PDA

Voir la version complète : Les salaires en Algérie : paradoxes et injustice sociale


Zacmako
04/10/2010, 08h58
Entre différences régionales et écarts sectoriels
Les salaires en Algérie : paradoxes et injustice sociale
Par Kamel Imarazène



Grief n «On ne nous motive pas. Nos salaires restent inchangés et cela même si nous nous investissons à fond», dénoncent les employés du secteur public.

On ne peut traiter la question des salaires dans notre pays sans parler des disparités qui existent entre les différents secteurs d’activités. Dans un même secteur, les salaires varient énormément d’un employeur à un autre. C’est cette situation qui est, sans doute, à l’origine de ce sentiment d’injustice éprouvé par bon nombre de salariés. «Je suis mal rémunéré, on ne me paye pas à ma juste valeur !» La phrase est sur toutes les lèvres.
Aussi bien employés du secteur public que ceux des entreprises privées se plaignent d’être mal payés. Pourtant, les salaires ont été revus à la hausse, ces derniers mois, sur décision du président de la République. Les grands bénéficiaires ont été, sans conteste, les salariés de la Fonction publique qui ont vu leurs revenus augmenter sensiblement. En dépit de cette amélioration, le mécontentement général demeure tout de même persistant. Des travailleurs du secteur public, dont la rémunération suit une grille des salaires, constatent que leurs efforts ne sont pas considérés.
«On ne nous motive pas. Nos salaires restent inchangés et cela même si nous nous investissons à fond», affirment-ils. Du coup, «ils nous poussent à faire semblant de travailler alors qu’ils font semblant de nous payer», poursuivent-ils. Par ailleurs, les salariés du secteur privé dénoncent l’absence d’une grille fixant les rémunérations des uns et des autres. «Les employeurs te paient comme ils le veulent.
Ils peuvent ne pas augmenter ton salaire pendant 10 ans si la loi ne les y oblige pas», relèvent-ils. Et d’ajouter : «Parfois, deux employés font le même travail et ont le même nombre d’années d’expérience mais ils ne touchent pas le même salaire.» Globalement, les employeurs privés paient mieux que leurs homologues du secteur public. Ils ont d’ailleurs réussi à attirer les meilleurs cadres et techniciens. Les responsables des administrations et des entreprises publiques ont une marge de manœuvre très étroite en matière de rémunérations dans la mesure où ils sont obligés de se conformer à une grille salariale, ce qui les empêche de concurrencer les opérateurs privés qui, eux, disposent d’une liberté totale pour décider de la valeur du salaire à accorder à tel ou tel employé.
InfoSoir

Zacmako
04/10/2010, 09h02
Les grands bénéficiaires ont été, sans conteste, les salariés de la Fonction publique qui ont vu leurs revenus augmenter sensiblement. En dépit de cette amélioration, le mécontentement général demeure tout de même persistant. Rends-toi dans une administration qui doit ouvrir à 8h, le plus sérieux des agents ne viendra pas avant 8h. Rends toi à la même administration qui doit fermer à 12h, à 11h30 tu ne trouveras pas un chat.
S'il lui manque 1 seul dinar de sa fiche de paie, il crie au vol...

samarkand777
04/10/2010, 10h34
c'est l'excuse bidon ca, ils disent qu'ils font semblant de bosser car ils sont mal payés..:22:
les sud coréens se sont sacrifiés durant les dernieres decennies en bossant 12h par jour en chichement payés .rien que pour rattraper le japon.
pour le bien de la nation.mais chez nous ce mot veut rien dire.chacun pense a sa pomme.
et même si on les payait double, leur imcompétence ne va pas s'améliorer.ils trouveront d'autres excuses.

Space
04/10/2010, 13h38
Rends-toi dans une administration qui doit ouvrir à 8h, le plus sérieux des agents ne viendra pas avant 8h. Rends toi à la même administration qui doit fermer à 12h, à 11h30 tu ne trouveras pas un chat.
S'il lui manque 1 seul dinar de sa fiche de paie, il crie au vol...

Comme il a dit l'autre :

Avant l'heure ce n'est pas l'heure , et après l'heure ...c'est Allah ghaleb

mais ils veulent k même le beurre et l'argent du beurre

absent
04/10/2010, 13h44
chacun pense a sa pomme.
et même si on les payait double, leur incompétence ne va pas s'améliorer.ils trouveront d'autres excuses.


Entièrement avec toi samarkand777

Ils veulent tous être payé chichement, sans aucun effort
supplémentaires. :22:

L’Algérie n’ira nulle part si les algériens veulent gagner et consommer plus que ce qu'ils ne produisent !

tatianna
04/10/2010, 16h24
en même temps toute la politique salariale doit être réviser.

Cookies