PDA

Voir la version complète : Regard sur le premier bassin laitier et deuxième grenier de l’Algérie


bledard_for_ever
04/10/2010, 13h46
Avec le développement accentué qu’elle observe dans les domaines industriel et agricole, la wilaya de Sétif occupe une place stratégique dans l’extension de l’économie hors hydrocarbure en Algérie.


Outre l’industrie qui s’y développe à travers l’implantation de nombreuses entreprises privées parmi les leaders de l’industrie légère et agroalimentaire, c’est le développement du secteur agricole dans cette wilaya des Hauts -Plateaux qui suscite l’intérêt. Avec une production céréalière ayant dépassé l’année dernière les 2,5 millions de quintaux, Sétif se hisse à la deuxième place après Tiaret dans la céréaliculture, tandis qu’elle est leader dans la production laitière avec près de 220 millions de litres produits, dont plus de 41,8 millions de litres collectés durant la saison 2009/2010.

Ce développement accéléré qui s’est exprimé sur le plan économique est accompagné d’une nette croissance démographique avec une population ayant atteint les 1,5 million d’habitants. Sétif se place ainsi à la deuxième place, après Alger, en termes de population. Autant d’indicateurs traduisant une dynamique socioéconomique singulière dans cette wilaya.
Dans le domaine agricole, Sétif joue un rôle prépondérant dans la nouvelle politique prônée ces deux dernières années en termes de renforcement de la sécurité alimentaire de l’Algérie. Dès lors, c’est la question de la maîtrise de l’exploitation des ressources naturelles qui se pose, principalement le patrimoine foncier.

Sur ce volet, le ministre de l’agriculture et du développement rural juge la politique d’aménagement du territoire menée dans cette wilaya d’ «acceptable » avec une complémentarité entre les différents espaces, ruraux, urbains, forestiers et agricoles.

Un aperçu global sur le secteur agricole dans cette wilaya met en évidence une structuration appréciable comparativement aux autres régions du pays. Avec une superficie agricole totale de 560 900 hectares, soit 86% de la surface totale de la wilaya et dont 361 000 ha de superficie agricole utile (SAU), il y a lieu de faire remarquer que, jusque-là, le syndrome de conversion du foncier agricole à d’autres vocations ne s’est pas généralisé à Sétif à l’instar des autres wilayas.

En revanche, des retards considérables sont à relever en matière de développement des périmètres irrigués, car sur cette énorme SAU, l’irrigation ne touche que 26 148 ha, soit 7,24% de la SAU. Ce qui rend les rendements agricoles aléatoires et étroitement dépendants des conditions climatiques. Sur ce plan, le ministre de l’agriculture n’a pas manqué de relever les retards énormes qu’accuse le projet d’extension des périmètres irrigués de 40 000 hectares supplémentaires. Au volet relatif au statut juridique des terres, c’est la propriété privée qui prédomine avec 40 826 exploitations alors que le nombre des exploitations publiques est de moins de 1 500, entre EAC, EAI et fermes pilotes.

En termes de production, outre les céréales et le lait, Sétif a enregistré la saison dernière une production maraichère qui a dépassé 1,4 million de quintaux, dont 652 720 quintaux de pomme de terre, l’arboriculture fruitière a dépassé les 220 000 quintaux, près de 150 000 quintaux d’olives et plus d’un million de quintaux de fourrages. Concernant les productions animales, la direction des services agricoles de la wilaya a fait état de près de155 000 quintaux de viandes rouges et plus de 190 000 quintaux de viandes blanches. Avec des potentialités aussi importantes, le secteur de l’agriculture dans la wilaya de Sétif joue un rôle capital dans la création d’emploi. En conséquence, le maintien des populations rurales, à travers lesquelles s’appuie l’activité agricole dans la région, a nécessité de multiples efforts en termes de développement rural.



El watan

Youye
04/10/2010, 14h24
Ah j'aime beaucoup Sétif comme les Sétifiens!
Ils sont dynamiques, travailleurs, non tribales, aiment la vie et savent vivre!
j'y vais quand je peu pour fuir Constantine!

Jijelinho
04/10/2010, 23h50
J'avoue j'ai vu sétif pour la première fois en 94 et je dois dire, que c'est de loin la région qui a le plus évoluer en algerie.

absent
04/10/2010, 23h52
et la plus propre...

amicalement
05/10/2010, 10h53
Ah j'aime beaucoup Sétif comme les Sétifiens!
Ils sont dynamiques, travailleurs, non tribales, aiment la vie et savent vivre!
j'y vais quand je peu pour fuir Constantine!

J'avoue j'ai vu sétif pour la première fois en 94 et je dois dire, que c'est de loin la région qui a le plus évoluer en algerie.

et la plus propre...

une question, pourquoi les autres wilaya de l'algerie ne sont pas comme setif, que ce qui leur manque pour le devenir?
SVP, qu'on me dit pas que c'est une question d'argent, ou que setif a beneficié de l'aide de l'etat plus que les autres.

Cell
05/10/2010, 11h19
SVP, qu'on me dit pas que c'est une question d'argent, ou que setif a beneficié de l'aide de l'etat plus que les autres.

peut etre que tout simplement , elle a eu la chance d'avoir des élus et des responsables locaux qui se sont moins servis dans les caisses ..... attention je dis qu'ils se sont moins servis , pas qu'ils ne l'ont pas fait .

amicalement
05/10/2010, 12h02
peut etre

mais il s'agit de dizaines d'années, ou plusieurs elus locaux et des responsables se sont succedés sur cette region qui s'est toujours distinguée par rapport au autres.
donc, l'une des deux soit c'est le hasard qui a tout fait et j'en suis pas convaincu, soit que cette region a une specificité qu'il faut decouvrir et peut etre la faire partager avec les autres regions.

samarkand777
05/10/2010, 20h26
sa population y est pour beaucoup ama le setifiens sont propres travailleurs.on le voit tout de suite des qu'on débarque dans la ville.bravo a eux !!! chlef est si loin de ca :22:

arayzon
05/10/2010, 21h51
Bonsoir tout le monde!

Bravo pour Sétif future locomotive économique des hauts-plateaux!
In Cha'Allah.
Seul bémol, la gare routière qui ne reflète guère la propreté de la ville!! C'est le cas de la plupart de nos gares routières, mis à part la gare routière d'Alger retapée à neuf dernièrement.

A+.

DZayer10
05/10/2010, 22h32
"En termes de production, outre les céréales et le lait, Sétif a enregistré la saison dernière une production maraichère qui a dépassé 1,4 million de quintaux, dont 652 720 quintaux de pomme de terre, l’arboriculture fruitière a dépassé les 220 000 quintaux, près de 150 000 quintaux d’olives et plus d’un million de quintaux de fourrages. Concernant les productions animales, la direction des services agricoles de la wilaya a fait état de près de155 000 quintaux de viandes rouges et plus de 190 000 quintaux de viandes blanches. Avec des potentialités aussi importantes, le secteur de l’agriculture dans la wilaya de Sétif joue un rôle capital dans la création d’emploi. En conséquence, le maintien des populations rurales, à travers lesquelles s’appuie l’activité agricole dans la région, a nécessité de multiples efforts en termes de développement rural."

félicitations, un model à suivre pour les autres wilaya avec des conditions climatiques similaires, je sais que ca ne suffit pas, car l elément humain est primordiale, mais c est possible , sinon les changements dans le coprs des walis n a aucun sens

Cookies