PDA

Voir la version complète : france:Les stocks stratégiques de pétrole, à consommer avec modération


nacer-eddine06
05/10/2010, 18h07
MARSEILLE - Face au blocage des terminaux pétroliers de Lavera et Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), les raffineries peuvent avoir recours aux réserves stratégiques d'hydrocarbures, mais dans une proportion très faible, celles-ci visant à faire face aux crises d'approvisionnement graves.
+ Comment s'organisent les raffineries depuis le début de la grève dans les terminaux pétroliers le 27 septembre ?
En France, six raffineries sont affectées par ce mouvement: les quatre de l'étang de Berre, la raffinerie de Feyzin, près de Lyon (Rhône), et celle de Reichstett (Bas-Rhin).
Pour l'instant, "elles tournent à débit minimum" et ont recours aux stocks stratégiques dans des "quantités très faibles", correspondant à "quelques jours de consommation des raffineries", explique à l'AFP le président de l'Union française des industries pétrolières (Ufip), Jean-Louis Schilansky.
"Cela permet d'avoir un peu de flexibilité, mais on ne peut pas faire tourner les raffineries sur les stocks stratégiques" dont le niveau global ne doit pas être inférieur à trois mois de consommation, souligne-t-il.
Par conséquent, si la grève se poursuit, "à partir de la fin de cette semaine et le début de la semaine prochaine, on va commencer à avoir des raffineries à l'arrêt", pour un risque de pénurie à la pompe autour du 20 octobre.
+ Dans quels cas les stocks stratégiques sont-ils utilisés ?
"A ce jour, les stocks sont toujours au niveau réglementaire," grâce à un système de compensation d'un dépôt à l'autre, précise Jean-Marc Tenneson, directeur général du Comité professionnel des stocks stratégiques pétroliers (CPSSP).
Seul le gouvernement français peut choisir d'entamer les réserves. Une décision qu'il prend en coopération avec l'Agence internationale de l'énergie (AIE) et l'Union européenne (UE), "pour faire face à une rupture grave des approvisionnements", de type crise pétrolière ou boycott d'un pays producteur. "On est loin d'une telle situation", précise-t-on au ministère.
Ainsi la France a puisé dans ses réserves pour la dernière fois en 2005, lors du cyclone Katrina à La Nouvelle-Orléans.
+ Où sont situées les plus importantes réserves stratégiques françaises de pétrole ?
Les stocks sont disséminés sur l'ensemble du territoire, le dépôt le plus important se situant près de Manosque (Alpes-de-Haute-Provence), en plein parc naturel du Luberon.
La Sagess (Société anonyme de gestion des stocks stratégiques, créée en 1988 par les opérateurs pétroliers, sous l'égide de l'Etat) détient 41% de ses réserves à Manosque.
Six millions de mètres cube de brut, fuel domestique, super et gasoil y sont entreposés à plus de 600 mètres de profondeur, dans d'immenses cavités souterraines. Hautes comme la tour Eiffel, elles sont creusées dans le sel, dont le sous-sol regorge et qui assure la parfaite étanchéité du produit stocké.
C'est "l'équivalent de trois à quatre semaines des besoins de consommation de la France" en hydrocarbures, assure Jean-Michel Noé, directeur général de la société Géosel, chargée de la gestion du site.
En cas de crise, la totalité des stocks peut être redistribuée en moins de six mois dans l'Hexagone via trois oléoducs reliant Manosque à l'étang de Berre.
(©AFP / 05 octobre 2010 17h55)

Cookies