PDA

Voir la version complète : PÉTROLE/Le brut conforte sa hausse, soutenu par l'affaiblissement du dollar


nacer-eddine06
05/10/2010, 19h10
Londres (awp/afp) - Les prix du pétrole confortaient leur progression mardi en fin d'échanges européens, portés par un nouvel accès de faiblesse de la monnaie américaine mais également soutenus par des tensions sur l'offre susceptibles d'affecter des raffineries en Europe et aux Etats-Unis.
Vers 16H15 GMT (18H15 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 84,07 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres, montant de 79 cents par rapport à la clôture de la veille.
Il avait grimpé lundi jusqu'à 84,41 dollars, son plus haut niveau depuis le 5 mai.
A la même heure, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance montait de 1,09 dollar à 82,56 dollars, après avoir touché 82,82 dollars, son plus fort niveau depuis le 4 août et proche de ses niveaux de mai.
"Les cours continuent de se maintenir au-dessus du seuil des 80 dollars, avec de petits mouvements journaliers principalement liés au dollar", commentait Peter Bassett, analyste de Westhouse Securities.
"Hier (lundi), les prix du brut reculaient à cause d'un renchérissement du dollar, et (mardi), le Brent comme le WTI remontent grâce à un nouvel accès de faiblesse de la monnaie américaine", poursuivait-il.
Le billet vert reculait sensiblement face à l'euro mardi, toujours plombé par les anticipations par le marché de nouvelles mesures d'assouplissement monétaire de la Réserve fédérale américaine (Fed), qui passeraient par des achats d'actifs et donc pèserait sévèrement sur la devise.
Ce scénario apparaît de plus en plus probable aux yeux du marché après des indicateurs mitigés aux Etats-Unis, et se voyait renforcé par des propos tenus lundi par le président de la Fed Ben Bernanke, qui a rappelé que les précédents achats d'actifs par l'institution avaient contribué à soutenir la reprise.
Or, une dépréciation de la monnaie américaine rend plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollars, comme le pétrole, pour les investisseurs munis d'autres devises.
Les cours du baril profitaient aussi "de tensions sur l'approvisionnement", relevait quant à lui Addison Armstrong, analyste de Tradition Energy: "la grève des agents du port de Marseille, qui paralyse les terminaux pétroliers de Lavera et Fos-sur-Mer depuis une semaine, "menace d'affecter l'activité des raffineries locales", a-t-il indiqué.
Toujours sur le front de l'offre, un canal dans le port de Houston (Texas, Sud des Etats-Unis), qui permet d'approvisionner les raffineries de la région en brut, a été fermé lundi après un accident "et devrait rester bloqué jusqu'à tard mardi, mais les superpétroliers devant assurer l'approvisionnement de quatre raffineries auront la priorité dès la réouverture", selon M. Armstrong.
Par ailleurs, alors que les inquiétudes sur l'abondance des réserves pétrolières aux Etats-Unis hantent toujours le marché, les chiffres hebdomadaires du département américain de l'Energie publiés mercredi seront de nouveau très surveillés.
Selon les analystes de Dow Jones Newswires, il devrait faire état pour la semaine passée d'une légère réduction de 100'000 barils des stocks de brut, tandis que les stocks d'essence et ceux de distillats (gazole et fioul de chauffage) devraient reculer respectivement de 300'000 et 600'000 barils.
rp
(AWP/05 octobre 2010 18h40)

nacer-eddine06
05/10/2010, 21h17
NEW YORK - Les prix du pétrole, dopés par un nouvel accès de faiblesse de la monnaie américaine, ont fortement progressé mardi à New York, le baril atteignant son plus haut niveau depuis début mai, proche de 83 dollars.
Sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" pour livraison en novembre a terminé à 82,82 dollars, en hausse de 1,35 dollar par rapport à la veille.
Il a touché au cours de la séance 82,99 dollars, son plus haut niveau depuis le 4 mai.
Ce sommet a été atteint à la faveur d'un nouveau recul du dollar, au plus bas depuis février face à l'euro. La monnaie américaine chute depuis que la banque centrale américaine s'est dite prête, le 21 septembre, à adopter de nouvelles mesures de soutien à l'économie. Ces interventions consistent à créer de la monnaie, ce qui pèse sur la valeur du billet vert.
"C'est la première source d'inquiétudes", a reconnu John Kilduff, d'Again Capital. Le dollar "continue ce mouvement à la baisse, cela agit sur les matières premières mais aussi sur la Bourse", en forte hausse en fin de séance à New York.
"On a franchi des seuils de résistance importants, je pense donc qu'on va se diriger vers 83 dollars", a-t-il ajouté. Pour mercredi, "je m'attends à des chiffres sur les stocks (pétroliers américains) haussiers, et ensuite on va tenir jusqu'aux statistiques (mensuelles) de l'emploi vendredi, qui pourraient bien ne pas être aussi mauvaises que les précédentes. Il y a donc beaucoup de raisons de continuer à monter".
Les analystes interrogés par Dow Jones Newswires prévoient une diminution de 100.000 barils des stocks de brut du pays, qui avaient atteint à la fin de l'été leurs plus hauts niveaux depuis vingt ans. Les chiffres de la semaine dernière avaient déjà montré une forte baisse, une nouvelle acueillie par une forte augmentation des cours.
(©AFP / 05 octobre 2010 21h06)

jawzia
05/10/2010, 21h39
Il a touché au cours de la séance 82,99 dollars, son plus haut niveau depuis le 4 mai.
Et c'est reparti pour un tour ! Tout bénéf ;)

absent
05/10/2010, 21h42
Et tu regardes l'évolution du dollar!!!

Cette hausse n'est pas le fait de la demande mais de la baisse du dollar...C'est presque mécanique....

absent
05/10/2010, 22h10
wellah anta ya panzer....Tank ta3 essah....:mrgreen:

nacer-eddine06
05/10/2010, 22h11
A Londres sur l'IntercontinentalExchange le baril de Brent de la mer du Nord à échéance identique a gagné 1,56 dollar à 84,84 dollars

kaiser
05/10/2010, 22h15
voila pourquoi des hordes de gueux et vanupieds sont venu crier et mendier a notre frontiere, cela traduit leur desespoir face a cette monté soudaine qui va empirer leur quotidien deja peu reluisant


demandes a tes compatriotes qui visitent le maroc: ils maudissent leur pays quand ils s'apercoivent de la realité des choses

absent
05/10/2010, 22h17
Sans oublier que le pétrole algérien se vende environ 3 dollars de plus cher et coûte moins cher (extraction) en raison de sa légèreté!!!

kaiser
05/10/2010, 22h23
KAISER QUAND TES COMPATRIOTE REGARDENT LA TV ALGERIENNE ET LES REALISATIONS DE L ALGERIE ils vomissent ton roi et son makhzen le zoo touristique

complais toi comme tu peux

j ai des amis algeriens alors je sais ce qu ils pensent ! j ai pas besoin d'un ecervelé dans ton genre pour savoir ce qui se passe!

kaiser
05/10/2010, 22h30
je devine : que le maroc est le meilleur pays du monde ch:rolleyes:ouette et c est pour ça que netanyaou et tipi livni se sont empresser de le visiter et d acheter un riad a marrakech zuttttte


tzipi livni et netanyahou que j execrais commencent à me devenir sympathique depuis que je te lis toi et certains de tes compatriotes a lancer des insultes sur les meres les enfants les femmes marocaines des insultes qu on apprend j imagine quand on grandit dans un bordel

nacer-eddine06
05/10/2010, 22h37
LES gars c pas le sujet du topic

jawzia
05/10/2010, 22h48
Et tu regardes l'évolution du dollar!!!

Cette hausse n'est pas le fait de la demande mais de la baisse du dollar...C'est presque mécanique....
Je sais.

Les 3 ou 4 dollars au dessus des 80, n'enrichissent pas les exportateurs mais ces quelques dollars fragilisent les importateurs (les "pétrole-dépendants"). Et en inscrivant cela dans une certaine globalité, cela fait partie de l'accumulation qui contribue à LA ;) solution.

Bachi
05/10/2010, 22h54
mais ces quelques dollars fragilisent les importateurs (les "pétrole-dépendants").
haahahahahahaha
Tu n'es pas possible !

absent
05/10/2010, 22h56
Toujours à les piquer....:22:

jawzia
05/10/2010, 22h56
haahahahahahaha
Tu n'es pas possible !
Adroub ennah ;)

mohand-ameziane
05/10/2010, 23h00
tzipi livni et netanyahou que j execrais commencent à me devenir sympathique depuis que je te lis toi et certains de tes compatriotes a lancer des insultes sur les meres les enfants les femmes marocaines des insultes qu on apprend j imagine quand on grandit dans un bordel


non mais quand on voisin d'un bordel

kaiser
05/10/2010, 23h09
non mais quand on voisin d'un bordel


n oublies pas chez toi deja en 2008 les journaux algeriens parlaient de 1200 000 prostituees algeriennes nourissant 4 millions algeriens
il suffit de taper google ceci dit toi et moi savons que tu le sais deja

kaiser
05/10/2010, 23h28
t as oublié la bombe nucleaire algerienne et ben laden qui se cache dans le c des generaux entourloupe d'une cour d'ecole primaire!


non ce n est pas la map c'est el watan t es fort pour trouver les articles sur le maroc et je sais que t as deja trouvé l article dont je parle

kaiser
05/10/2010, 23h35
l'article tu l"as lu eh bien je le supprime car c'est pas le sujet

kaiser
05/10/2010, 23h36
je l'ai posté pour vous mettre (toi et d'autres) devant vos mensonges et contradictions car mon but est different du tiens

kaiser
05/10/2010, 23h55
t as un qi de petoncle ou tu le fais expres c'est un article d'elwatan journal de chez toi

arazi
05/10/2010, 23h57
le viol et les egorgement femme enfants vieillard et arrachage d'enfant du ventre de leurs mére est une particularité algerienne mondialement connu, la prostitution doit etre une simple formalité

mohand-ameziane
06/10/2010, 00h31
le viol et les egorgement femme enfants vieillard et arrachage d'enfant du ventre de leurs mére est une particularité algerienne mondialement connu, la prostitution doit etre une simple formalité

biensur que la prostitution au maroc n'est qu'une simple formalité et d'ailleur elle est subventionné par le markhzen, j'ai un ami qui ne s'est pas se que s'est la sexulalité ,je vous l'enverrez donnez lui une tres jeune pour commencer

ahmed67
06/10/2010, 00h33
c'etais quoi déjà le topic?

nacer-eddine06
06/10/2010, 12h28
Londres (awp/afp) - Le prix moyen du panier des douze bruts produits par les pays de l'Opep (Organisation des pays exportateurs de pétrole), est monté au-dessus du seuil des 80 dollars pour la première fois depuis cinq mois, selon les chiffres quotidiens diffusés mercredi par le cartel.
Le prix de ce panier a atteint mardi 80,14 dollars le baril, contre 79,95 dollars le jour précédent, selon les calculs du secrétariat de l'Opep, renouant avec des niveaux plus vu depuis le 5 mai.
Ce chiffre agrège les prix des bruts produits par les douze membres de l'organisation (Arabie Saoudite, Algérie, Angola, Equateur, Iran, Irak, Koweït, Libye, Nigeria, Qatar, Emirats arabes unis et Venezuela).
Le panier de l'Opep, dont le prix moyen est calculé quotidiennement, ne détermine pas les contrats à terme sur les principaux marchés internationaux (Londres et New York) mais donne une idée de la valeur à la production du pétrole exporté par les membres du cartel.
Vers 09H15 GMT/11h15 HEC, le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 84,92 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres.
A la même heure, sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance cotait à 83,00 dollars.
Le Brent et le WTI ont franchi la semaine dernière le seuil des 80 dollars, pour la première fois depuis début août.
rp
(AWP/06 octobre 2010 12h15)

nacer-eddine06
06/10/2010, 20h43
PÉTROLE/Le brut grimpe, porté par un net affaiblissement du billet vert

Londres (awp/afp) - Les prix du pétrole grimpaient mercredi en fin d'échanges européens, évoluant au plus haut depuis cinq mois, un net affaiblissement du dollar effaçant une hausse bien plus forte que prévu des stocks de brut aux Etats-Unis la semaine dernière.

Vers 16H40 GMT (18H40 HEC), le baril de Brent de la mer du Nord pour livraison en novembre s'échangeait à 85,57 dollars sur l'InterContinental Exchange de Londres, gagnant 73 cents par rapport à la clôture de la veille.

Il a grimpé un peu plus tôt jusqu'à 85,88 dollars, son plus haut niveau depuis le 5 mai.

A la même heure, dans les échanges électroniques sur le New York Mercantile Exchange (Nymex), le baril de "light sweet crude" (WTI) pour la même échéance prenait 82 cents, à 83,64 dollars, après avoir touché 84,09 dollars, son plus fort niveau depuis le 4 mai.

Le dollar baissait fortement mercredi, plombé par des destructions inattendues d'emploi dans le secteur privé aux Etats-Unis en septembre, chiffre de mauvais augure avant la publication du rapport mensuel sur l'emploi vendredi, indicateur majeur pour évaluer la santé de l'économie américaine.

Le dollar est ainsi tombé à des niveaux de faiblesse plus vus depuis huit mois face à l'euro, depuis 15 ans face au yen, et atteint un plus bas historique face au franc suisse.

Or, l'affaiblissement du billet vert rend plus attractifs les achats de matières premières libellées en dollars comme le pétrole, pour les investisseurs munis d'autres devises.

Rassérénés par un dollar meilleur marché, les opérateurs semblaient faire peu de cas d'une hausse bien plus forte que prévu des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis lors de la semaine achevée le 1er octobre, selon des chiffres publiés mercredi par le département américain de l'Energie (DoE).

Les réserves de brut ont ainsi progressé de 3,1 millions de barils, alors que les analystes tablaient sur une hausse plus faible, de 300'000 barils.

Les stocks d'essence ont à l'inverse diminué de 2,6 millions de barils, soit bien plus que les 300'000 barils attendus par les analystes.

Les stocks de produits distillés (dont le gazole et le fioul de chauffage) ont eux baissé un peu plus que prévu, de 1,1 million de barils.

"Les chiffres du DoE sont à première vue neutre (...), la hausse des stocks de brut étant effacée par une baisse similaire des stocks de produits pétroliers, laissant ainsi les stocks inchangés", commentait Christophe Barret, analyste chez Crédit Agricole.

Ces mouvements de stocks sont liés à une baisse de cadences des raffineries américaines, de nombreuses installations étant actuellement closes pour maintenance, expliquait M. Barret.

Et cette situation devrait se poursuivre jusqu'à fin octobre, prévenait l'analyste.

rp

(AWP/06 octobre 2010 19h05)

mohand-ameziane
06/10/2010, 22h32
Solas tu vas leur faire une crise cardiaque, et tu seras poursuivis en justice pour genocide dans un forum

Cookies