PDA

Voir la version complète : La Banque d’Algérie inflige une amende de 193 millions dollars à Djezzy


nacer-eddine06
08/10/2010, 18h10
ÉCRIT PAR OUSSAMA NADJIB VENDREDI, 08 OCTOBRE 2010 11:30
La Banque d’Algérie inflige une amende de 193 millions dollars à Djezzy

Izosimov : Alger fermement décidé à nationaliser Djezzy

La Banque d’Algérie a infligé une amende de 193 millions de dollars à Djezzy, la filiale d’Orascom Telecom Holding. Une mesure qui s’ajoute au redressement fiscal de 230 millions dollars signifié la semaine dernière par les services des impôts. L’Algérie est « fermement » décidée à nationaliser Djezzy, a déclaré le patron de VimpleCom.


La Banque d’Algérie (BA) a infligé une amende de 193 millions de dollars à Orascom Telecom Algérie (OTA – Djezzy) pour violation de la réglementation des changes, a rapporté jeudi l’agence Reuters qui cite une source officielle algérienne sans l’identifier. Cette amende va être « notifiée » dans les prochains jours, indique la source, en soulignant que la somme de 193 millions de dollars représente les pertes subies par la Banque d’Algérie du fait des violations de la réglementation sur les changes par l’opérateur Djezzy. En cause, des transferts effectués par OTA-Djezzy au bénéfice de la maison mère, OTH, au titre de l’assistance technique pour les années 2007, 2008, 2009 qui n’auraient pas été conformes à la législation des changes. Outre cette amende, la Banque d’Algérie compte poursuivre la procédure judiciaire déjà engagée. Celle-ci s’est traduite la semaine dernière par la convocation du Directeur général d’OTA, Tamer EL Mahdi par les services de polices qui l’ont entendu dans le cadre d’une enquête déclenchée à la suite d’une plainte de la Banque d’Algérie. La porte-parole d’Orascom Telecom Holding (OTH), Manal Abdelhamid a déclaré que « nous avons répondu à toutes les questions posée par les enquêteurs et nous espérons avoir levé les doutes ». L’affaire, a-t-elle indiqué, pourrait aller devant le tribunal pour trancher sur le différend. La Banque d’Algérie n’a pas fait de commentaires sur ces informations. Cette mise à l’amende, si elle se confirmait, viendrait s’ajouter au redressement de 230 millions de dollars (17 milliards DA) qui a été notifié à Djezzy par la DGE (direction des grandes entreprises des impôts). Ce redressement porte sur des arriérés d’impôts pour les années 2008-2009. « OTA a déjà payé les impôts pour cette période » avait indiqué le communiqué d’Orascom en considérant que la réévaluation des sommes dues est fondée sur une « allégation sans fondement » selon laquelle sa filiale n’aurait pas bien tenu ses comptes pour les années 2008- 2009.
Izosimov : l’Algérie « fermement » décidée à nationaliser
OTH affirme que les comptes d’OTA ont été totalement vérifiés et approuvés par les auditeurs internationaux de KPMG et ses commissaires aux comptes locaux. Le groupe de Sawiris conteste la « méthodologie technique » appliquée par la DGE pour reconstituer ses comptes et les considère comme « complètement arbitraire et sans fondements ». Des sources gouvernementales algériennes, citée par Asharq-Al-Awssat, citait, ont affirme que la réévaluation effectuée par la DGE au sujet des activités de DJezzy était fondé sur des "procédures fiscales correctes". Le dossier Djezzy n’a pas connu une évolution à la suite de la visite de Dmitri Medvedev à Alger. L’entrée en lice de l’opérateur russo-norvégien VimpleCom qui a racheté plus de 50% d’Orascom Telecom Holding n’a pas amené le gouvernement algérien a changé d’attitude. Le DG de VimpleCom, Alexander Izosimov, qui s’est déclaré prêt à vendre Djezzy pour le « juste prix » de 7,8 milliards de dollars, très loin de l’estimation algérienne (2,5 à 3 milliards de dollars) a déclaré avoir perçu à Alger que le gouvernement avait la « ferme intention » de nationaliser Djezzy. Le patron de VimpleCom a estimé que la perte de Djezzy par Orascom au profit de l’Etat algérien n’est pas de nature à empêcher la fusion. « C’est un élément important qui peut affecter l’accord, mais ce n’est pas une question critique... ».

ould omar
08/10/2010, 20h44
Si on ajoute au redressement fiscale l’amende de BA c’est environ 423 Millions de USD que Djezzy devrait régler à l’Etat Algérien !
Soit environ 20% de son CA 2009 !
Bigre !

zek
08/10/2010, 21h57
Si on ajoute au redressement fiscale l’amende de BA c’est environ 423 Millions de USD que Djezzy devrait régler à l’Etat Algérien !
Soit environ 20% de son CA 2009 !
Bigre !

Ils ont pas intérêt à nationaliser Djezzy, on ne tue pas la poule aux oeuf d'or.

Cookies