PDA

Voir la version complète : Un ressortissant chinois tué par un train à Rouina


morjane
10/10/2010, 15h19
Samedi dernier, à 7 h 30 du matin, un ouvrier de la société chinoise qui réalise le dédoublement de la voie ferrée au niveau de la commune de Rouina, à 15 km à l’ouest d’Aïn-Defla , qui tentait de traverser la voie ferrée alors qu’il était aux commandes d’une pelle mécanique, a été surpris par l’arrivée d’un train de marchandises venant de Chlef à destination de la capitale.

La pelleteuse a été broyée sous le choc et son conducteur, Yaobaozhong, âgé de 39 ans, a été tué sous le coup.

Sa dépouille a été évacuée par la Protection civile vers la morgue de l'hôpital de Sidi-Bouabida. L’accident s’est produit au PK (point kilométrique) 159.

La brigade de gendarmerie de Rouina a ouvert une enquête pour déterminer les causes de ce drame et les circonstances précises dans lesquelles il s’est produit.

Selon les habitants du quartier Cheikh-Bouamama (ex-cité communale), où vivent quelque 3 000 âmes, la dangerosité de la voie ferrée à ce niveau particulièrement a été souvent signalée et des démarches ont été entreprises auprès des autorités locales pour réaliser un passage protégé, mais en vain.

Ils signalent que de nombreux accidents mortels se sont produits en ce lieu puisque, a-t-on appris 6 personnes ont été tuées, surtout des enfants, et un autre, âgé de 14 ans, aussi happé par un train, est handicapé à vie.

Pour l’instant, malgré toutes les promesses données, les habitants demeurent obligés d’emprunter un chemin tout aussi dangereux parce qu’ils doivent descendre une pente abrupte, traverser l’oued Zeddine, affronter les lâchers quasi quotidiens du barrage de oued Mellouk, remonter la côte, tout aussi abrupte, et traverser les deux voies ferrées.

Inutile de dire le calvaire que subissent ces habitants et les risques qu’ils encourent. «Il faudra combien de morts et de handicapés pour que les services concernés procèdent à l’aménagement d’une traversée aisée et protégée de la voie qui, une fois dédoublée, verra le trafic ferroviaire augmenter et les risques d’accidents se multiplier ?» continuent de s’interroger les habitants du quartier Bouamama «surtout qu’on en sait que ces voies seront électrifiées, comme inscrit dans le projet», ajoutent-ils.

Par Le Soir

Cookies