PDA

Voir la version complète : L’humiliation à Bangui!


Zacmako
11/10/2010, 07h42
ELIMINATOIRES DE LA CAN 2012: CENTRAFRIQUE 2 - ALGÉRIE 0
L’humiliation à Bangui!


Les Fauves ont finalement eu raison des Fennecs dans un match où on a vu une équipe algérienne complètement à côté de la plaque.

L’Equipe nationale version Abdelhak Benchikha a complètement raté son 2e match des éliminatoires de la CAN 2012 contre la modeste équipe centrafricaine, même si celle-ci était nettement meilleure, hier, sur la pelouse du stade Barthélemy Boganda de Bangui.
Une défense transparente et fébrile, un milieu de terrain désordonné et une ligne d’attaque complètement hors du coup. Pour l’information, les Verts ont débuté la rencontre avec la composante suivante: M’bolhi, Yahia, Belhadj, Medjani, Bougherra, Yebda, Lacen, Abdoun, Ghezzal, Mesbah et Djebbour avant que Benchikha n’opère trois changements en deuxième mi-temps en incorporant le trio «sétifien» Lemmouchia, Hadj Aïssa et Ziaya.
Pour ce qui est du match, la première mi-temps de cette rencontre algéro-centrafricaine a vraiment connu une forte domination des Fauves qui ont tout simplement bousculé leur adversaire mondialiste.
En effet, les Centrafricains, dirigés par le Français Jules Accorsi, ont pris les choses en main dès le coup d’envoi en portant le danger dans le camp algérien. Et on peut dire que les Verts de Abdelhak Benchikha s’en sont sortis à bon compte au vu des trois occasions imparables ratées par les attaquants centrafricains.
Tout a commencé à la 18e minute et après une bourde monumentale de l’attaquant Ghezzal commise à proximité des 18 mètres algériens et heureusement, le gardien M’bolhi était sorti au bon moment devant l’attaquant centrafricain pour sauver un but indiscutable. Les deux autres occasions nettes étaient à cinq minutes de la fin du premier half où une fois de plus, l’impérial M’bolhi était là pour sauver la mise.
Ouvrons ici la parenthèse pour signaler que la défense algérienne, constituée du quatuor Yahia, Bougherra, Belhadj et Medjani étaient complètement à côté de la plaque en commettant plusieurs erreurs, notamment en plein axe. Même constat pour le milieu de terrain et la ligne d’attaque qui n’ont pas fait grand-chose durant les 45 minutes, hormis les quelques incursions menées à chaque fois par Abdoun et Djebbour.
Lors de la deuxième période, les partenaires de Yebda se sont présentés avec la ferme intention de forcer le destin et porter l’estocade...
Et on peut dire que Rafik Djebbour avait vraiment la possibilité d’éviter à l’Algérie cette nouvelle humiliation en faisant preuve d’un peu plus de réalisme devant le gardien centrafricain à la 59e minute au moment où tout le monde croyait à l’ouverture du score.
Or, les Fauves ont fini par «manger» les Fennecs, notamment durant les dernières dix minutes où ils ont même réussi à inscrire deux buts, coup sur coup par Audin Boutou (81’) et Kéthévoama Therence (86’). Il faut reconnaître, que les Centrafricains méritaient entièrement cette victoire au vu de la physionomie du match et aussi cette domination. Les Verts de Benchikha étaient désemparés et désarçonnés hier et personne ne dira le contraire après cette humiliation.
Après cette deuxième journée, l’Algérie occupe la dernière place en compagnie de la Tanzanie avec un point, derrière la R.C africaine et le Maroc (4 pts). Le Maroc s’était imposé, rappelle-t-on, samedi à Dar-Es-salam face à la Tanzanie par 1-0. Lors de la 3e journée prévue en mars 2011, l’Algérie accueillera le Maroc, et la RCA sera opposée à la Tanzanie.
D’ici le mois de mars prochain, Benchikha devra, cette fois-ci, revoir ses calculs car à ce train-là, l’Algérie qui a terminé la récente CAN à la 4e place, risque sérieusement de rater la prochaine et les joueurs le savent très bien.

Benchikha rate sa première sortie
Le successeur de Rabah Saâdane n’a finalement pas réussi au cours de sa première sortie avec les Verts. Pis encore, Abdelhak Benchikha a même connu sa première défaite durant sa nouvelle mission. Voilà ce qu’on appelle un début de mauvais augure pour l’infortuné Benchikha qui est connu par son courage et sa grande détermination.

Première titularisation pour Abdoun
Il fallait attendre la venue de l’entraîneur Abdelhak Bnechikha pour voir la première titularisation du milieu de terrain, Djamel Abdoun, après une longue attente. Pour rappel, l’ancien meneur de jeu du FC Nantes n’a pas eu cette opportunité avec l’ancien sélectionneur, Rabah Saâdane en l’occurrence, qui a toujours préféré le «garder» sur le banc des remplaçants.

Belhadj dans ses petits souliers
Tous ceux qui ont suivi cette rencontre, s’accordent à dire que le latéral gauche des Verts, Nadir Belhadj, a complètement raté sa nouvelle sortie. En effet, le pensionnaire du club qatari d’El Saâd, a vraiment surpris tout le monde de par son rendement inhabituel, notamment en défense où il était tout simplement à côté de la plaque au sens propre du terme. D’ailleurs, toutes les occasions dangereuses et surtout les deux buts inscrits étaient du couloir gauche.
L'expression

Cookies