PDA

Voir la version complète : La presse internationale et l'E.N.


Zacmako
12/10/2010, 08h11
Presse internationale
“Une déroute humiliante !”

La surprenante défaite de l'Algérie face à la modeste équipe centrafricaine (2-0) dimanche à Bangui, en qualification de la Coupe d'Afrique des nations CAN-2012, a constitué une véritable surprise pour la presse internationale et les sites spécialisés. “Les Fennecs au fond du trou”, titrait le site officiel de la Fédération internationale de football (Fifa).
“Décidément, l’Algérie n’y arrive pas. Il semble loin le temps où les Verts étaient en passe de renouer avec leur glorieux passé et de redevenir l’une des places fortes du football africain. Depuis leur qualification pour la Coupe du monde 2010, les Algériens enchaînent les déconvenues”, écrit la Fifa. “Après son parcours sans but et sa sortie au premier tour en Afrique du Sud, l’Algérie a mal entamé les qualifications pour la CAN-2012, ce qui a coûté son poste à Rabah Saâdane.
Mais son successeur Abdelhak Benchikha a du pain sur la planche, comme l'a confirmé la défaite (0-2) face à la modeste République centrafricaine”, poursuit la Fifa. De son côté, la BBC a mis l'accent sur la médiocre prestation des Verts face à la Centrafrique et la série noire des coéquipiers de Anthar Yahia. “L'Algérie a fourni une prestation médiocre et indigne d'un mondialiste, et a essuyé une surprenante défaite face à la République centrafricaine (2-0)”, a estimé la BBC. “Les hôtes ont été les plus vifs en attaque dans un match disputé sous la pluie.
Ils ont dû attendre la 81e minute pour concrétiser leur supériorité grâce à un tir de Audin Boutou des 20 mètres, avant que Kethevoama Thérence ne marque le deuxième but”, poursuit-il. L’Algérie n'a pas gagné la moindre rencontre officielle lors de ses sept dernières sorties et occupe la dernière place du groupe D. Pour la BBC, le nouvel entraîneur Abdelhak Benchikha a été incapable de mettre fin à cette série noire qui remonte à janvier 2010 et la victoire contre la Côte-d'Ivoire (3-2) en quart de finale de la CAN.
Pour le journal francais l'Équipe, l'Algérie à l'instar d'autres mondialistes a été “malmenée” par la Centrafrique à Bangui. “L'Algérie était pourtant prévenue. Avec la victoire du Maroc samedi en Tanzanie (1-0), les Fennecs savaient qu'ils n'avaient pas droit à l'erreur, dimanche à Bangui, face à la République centrafricaine, classée 172e du classement Fifa”, écrit le journal sportif. “Décevants, les joueurs d'Abdelhak Benchikha ont craqué en fin de partie (0-2), encaissant deux buts dans les huit dernières minutes.
Avec un seul point, la sélection algérienne est lanterne rouge du groupe D et pointe déjà à trois longueurs de son bourreau du jour et des Lions de l'Atlas, co-leaders. La réception de la bande à Marouane Chamakh, le 25 mars 2011, vaudra très cher pour les Verts.”, affirme l'Équipe. “L'Algérie déçoit en Centrafrique”, titrait de son côté le bihebdomadaire Francefootball. “La plus grosse surprise de cette 2e journée vient certainement de Bangui où la République centrafricaine a battu l'Algérie grâce à deux buts inscrits dans les huit dernières minutes (2-0).
Les Fennecs, désormais dirigés par Abdelhak Benchikha, ont décidément du mal à démarrer dans ces éliminatoires puisqu'ils avaient déjà été accrochés par la Tanzanie (1-1) le mois dernier”, souligne Francefootball. Pour le site spécialisé Goal, “l'Algérie se ridiculise”. “Quatre mois à peine après avoir participé à la Coupe du monde en Afrique du Sud, la sélection nationale algérienne a essuyé dimanche l'une des déroutes les plus humiliantes de son histoire.
Malgré un onze composé totalement de joueurs évoluant en Europe, les Verts ont chuté contre la République centrafricaine, 172e au classement Fifa”. Enfin, pour le site Footafrica 365, “l'Algérie a franchi un nouveau plancher dans la déconfiture en s'inclinant dimanche à Bangui face à la Centrafrique, victorieuse 2-0. La qualification pour la CAN- 2012 est d'ores et déjà très compromise”.
Liberté

Cookies